02 - Pour aller plus loin


 

 :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02 - Pour aller plus loin

avatar
Crédits : 117
MESSAGES : 152
AFFILIATION : Tout
Crédits : @ronas
Pour aller plus loin

Cette annexe a pour but de détailler la guerre ayant mené au traité de Coruscant et à la situation actuelle du forum. Elle n’a pas pour but d’être exhaustive, et se veut être un simple rappel des évènements pour vous aider à étoffer votre fiche de présentation et votre personnage.
Nous nous inspirons de la page concernant la guerre du site Star Wars Wikia et de l’univers « Legend » de Star Wars. Il se peut que certains évènements aient été légèrement modifiés et des noms retirés pour une meilleure intégration des personnages inventés dans le jeu.

La Grande Guerre
C’est ainsi que la nommèrent les participants à ce conflit, qui sera connu des années plus tard sous le nom de « Great Galactic War ». Elle a démarré par la bataille de Korriban, en 3681 BBY, et s’est terminée par le saccage de Coruscant, en 3653 BBY. Notre forum se situe huit mois après la signature du traité de Coruscant.

Cette guerre opposa la République galactique, l’ordre Jedi et un contingent de contrebandier à l’Empire Sith, les Mandaloriens et quelques mondes ayant fait allégeance à l’Empire tel que les Chiss. Ce conflit est le point culminant d’une haine entretenue depuis plus de 1300 ans par l’Empereur Sith, dernier survivant de l’ancien Empire Sith, envers la République galactique et l’Ordre Jedi suite à leur défaite lors de la grande guerre de l’hyperespace. Cet affrontement coûta de nombreuses vies de part et d’autre, et ravagea de nombreux mondes de la bordure extérieure au noyau central de la galaxie.

Origine
A la fin de la grande guerre de l’hyperespace, en 5000 BBY, le chancelier suprême Pultimo ordonna aux forces militaires de la République galactique d’exterminer tous les survivants de l’Empire Sith. Un seigneur Sith et quelques survivants s’échappèrent dans les régions inconnues. Ils fondèrent un nouvel Empire Sith au travers de l’esclavage, et le Seigneur Sith prit le titre d’Empereur avant de créer un conseil noir composé de Darth pour le seconder. Utilisant les pouvoirs du côté obscur, l’Empereur prolongea sa vie pendant plus de mille ans attendant le bon moment pour obtenir sa vengeance.

Pendant ce temps, la République galactique fut plongée dans une succession de guerre dont la principale l’opposa aux Mandaloriens, déjà influencés par les Sith à l’époque. Lors de ce conflit, un groupe de Jedi mené par Revan se joignit aux forces de la République galactique. Durant l’affrontement, Revan se rendit dans l’ancienne académie Sith de Malachor V où se déroulerait quelques mois plus tard la bataille finale des guerres mandaloriennes. Il y apprit l’existence de l’Empire Sith dans les régions inconnues, et il fut corrompu par le côté obscur. En 3954 BBY, devenu Darth Revan, il déclencha une guerre avec la République galactique. Ce conflit fut nommé « La guerre civile des Jedi », car il opposa ces anciens Jedi corrompus à leurs frères et sœurs. Les actes de Darth Revan retardèrent l’Empereur dans son offensive contre la République galactique. Malgré tout, les ordres de se préparer à la guerre furent maintenus, et pendant près de 300 ans, l’Empire se prépara à mener l’assaut contre les forces de la République galactique et des Jedi. L’Empire Sith se constitua une impressionnante flotte, et eut le temps de nouer des alliances avec de nombreux mondes de la bordure intérieure et extérieure, soit par le biais d’échange ou par l’infiltration d’agent dans les hautes sphères de ces mondes.
Finalement l’invasion fut lancée en 3681 BBY. Cette guerre fut une succession de bataille entre l’Empire et la République galactique, soutenus par leurs alliés respectifs, pour la domination de la galaxie.

Les batailles

Bataille de Korriban

Pendant des siècles, le monde natal des Sith, Korriban, fut gardé par un contingent de soldats de la République galactique et quelques Jedi. L’Empire Sith prit la République galactique par surprise lorsqu’elle envoya 30 vaisseaux de guerre pour reprendre la planète. Les défenseurs furent impuissants, et Korriban fut reconquise par les Sith sans aucune difficulté. Ce fut une telle réussite et une telle surprise que la nouvelle de la prise de la planète mit beaucoup de temps avant de parvenir au cœur de la République galactique et de l’Ordre Jedi. D’ailleurs, cela permit à l’Empire de dissimuler sa véritable identité lors des premiers assauts qui suivirent.
Ce manque d’information permit à l’Empire de lancer une offensive dans le secteur Aparo et dans la région de Tingel Arm

Assaut sur le secteur Aparo et Campagne de Tingel Arm

Par manque d’information, et sous-estimant la puissance de leur ennemi, la République galactique envoya dans un premier temps une mission diplomatique pour entamer des négociations de paix avec leur nouvel ennemi. Les Sith se servirent de cette mission pour transmettre des images de leur véritable puissance à la République galactique, un simple aperçu de leur force et de leur volonté de les écraser. La mission diplomatique fut totalement anéantie par l’Empire. En réponse, la République galactique envoya des troupes pour lutter contre l’envahisseur, mais ces dernières se retrouvèrent prises au piège entre les forces impériales et celles de leurs alliés situées dans les mondes de cette partie de la galaxie. La République galactique fut obligée de se retirer pour éviter une annihilation totale.

Par la suite, l’Empire prit possession de la planète Sluis Van où se trouvaient les usines de fabrication des vaisseaux de combats de la République galactique. La planète fut envahie, et toute personne ne prêtant pas allégeance à l’Empire fut tuée. Les forces de la République galactique furent purement et simplement chassées puis exécutées sans aucune pitié. On ne leur offrit pas le choix de se rendre comme aux habitants de la planète. Malgré la violence de cet assaut, de nombreux sénateurs ne prirent pas la mesure de la menace pesant sur la République galactique. Ce manque de lucidité paralysa la République galactique pendant un temps. De leur côté les Jedi se montrèrent plus entreprenants, ayant pleinement conscience de la puissance de leurs ennemis.

Blocus de la voie marchande de Rimma

Des chevaliers Jedi furent envoyés pour protéger le secteur de Minos. Cette décision avait aussi pour but de faire bouger la République galactique, ce qui fut une réussite. La République galactique mit enfin en place une stratégie de défense face à l’Empire. Elle remporta sa première victoire lors du blocus de la voie marchande de Rimma, permettant ainsi le ravitaillement des forces présentes dans le secteur de Minos.

Chasse à l’Exal Kressh

En 3678 BBY, un apprenti Sith, du nom de Exal Kressh, se présenta comme un rebelle et fournit des informations sur les mouvements de flotte de l’Empire à la République galactique. En réalité, cette défection était un stratagème de ce dernier pour détourner l’attention de la République galactique tandis qu’il poursuivait ses propres objectifs. Ce fut le théâtre d’une chasse active par les deux camps pour attraper Kressh, qui se solda par un affrontement dans l’orbite de Korriban entre les deux puissances. Kressh fut tué par la suite, et la République galactique perdit une nouvelle bataille face à l’Empire. Ses forces furent totalement annihilées.

Bataille de Balmorra

Pendant la guerre, la planète Balmorra fut envahie par l’Empire pour obtenir le contrôle des immenses usines de fabrication de droïdes. Les natifs résistèrent contre l’envahisseur avant d’obtenir l’aide de la République galactique. Malheureusement cette dernière dut abandonner la planète pour consolider d’autres fronts, d’autant que la bataille pour le contrôle de la planète s’éternisait et s’enlisait. La résistance continua malgré tout la lutte… Un combat qui continua encore aujourd’hui malgré la signature du traité de Coruscant.

Première & seconde bataille de Bothawui

La bordure extérieure fut le théâtre de nombreux affrontements entre l’Empire et la République galactique, notamment sur Ilum, Dathomir, Manaan, Agamar et Utapau. Malgré la résistance des forces de la République galactique, l’Empire prit possession de la moitié de la bordure extérieure en seulement 10 ans. Fort de ces victoires, l’Empire poussa son invasion dans la bordure intérieure notamment sur la planète Bothawui. Il croyait à tort que la République galactique tentait encore de se regrouper après ses récentes défaites. Cependant pour la première fois depuis le début de la guerre, la République galactique s’était préparée à défendre la planète. Dans une manœuvre risquée, toute la flotte de la République galactique se lança dans la bataille et annihila les forces d’invasion de l’Empire lors de cette première bataille. Ce fut une victoire importante pour la République galactique, et les troupes retrouvèrent l’espoir après plus de dix ans de débâcle.

En réponse, l’Empire envoya une force encore plus importante pour prendre possession de la planète. Grâce à un champ de force protégeant la planète, la République galactique et les Jedi obligèrent l’envahisseur à se lancer dans un assaut terrestre. 50 000 soldats impériaux débarquèrent et s’engagèrent dans l’une des plus sanglantes batailles de la guerre. Les impériaux perdirent 10 soldats pour chaque soldat de la République galactique éliminé. Les impériaux durent même faire appel à des renforts pour s’assurer la victoire, tandis que les défenseurs continuèrent de se battre pour la planète malgré la promesse d’avoir la vie sauve si ils acceptaient de se rendre. Ce fut une victoire au goût amer pour l’Empire. Le sacrifice du Jedi et des soldats permit de rallier tous les combattants dans cette lutte contre l’Empire. Ils étaient devenus les premiers martyres de cette guerre.

Capture des maîtres de l’effroi

En 3668 BBY, les services de renseignements découvrirent l’existence des maîtres de l’effroi, une unité indépendante du conseil noir et totalement libre de ses actions, qui étaient à l’origine de la disparition de nombreux vaisseaux de la République galactique. Les maîtres de l’effroi projetaient peur et terreur sur les équipages des vaisseaux qu’ils attaquaient s’assurant ainsi la victoire. Après 13 années d’action en toute impunité, la République galactique et les Jedi se lancèrent à leur poursuite. Ils réussirent à capturer les maîtres, qui furent emprisonnés sur la planète Belsavis, tandis qu’une communication officielle annonçait leur mort. Leur vaisseau livra des informations capitales, dont l’existence de la capitale impériale Dromund Kaas inconnue jusqu’à ce jour. Cette planète était même absente des archives Jedi. Les origines de l’Empereur furent ainsi découvertes.

Bataille d’Alderaan

Cette planète était connue pour être la personnification de toutes les valeurs de la République galactique, ce qui en faisait une cible stratégique pour l’Empire d’autant qu’elle se trouvait dans le noyau central.
L’invasion de la planète fut confiée à Diane Mal'Ta'Ru récemment nommée Darth et vétéran de la guerre. Après avoir entraîné la flotte loin de la planète, elle lança un assaut sur la planète espérant une victoire rapide et aisée. Elle ignorait cependant que la planète servait de lieu de repos pour de nombreux soldats et qu’une garnison de soldats d’élite y était stationnée. L’Empire remporta des victoires importantes très rapidement, en prenant la capitale et en capturant la famille royale. Mais les forces impériales furent tenues en échec puis repoussées dans les immenses forêts de la planète par l’unité spéciale de la République galactique et des renforts composés de troupes et de Jedi. Ce fut une victoire de la République galactique, qui repoussa l’envahisseur et donna de l’élan aux troupes pour les batailles suivantes. Par la suite de nombreux mondes de la bordure extérieure furent repris par la République galactique.

Bataille de Hoth

En 3665 BBY, l’Empire et la République galactique s’affrontèrent dans l’orbite de la planète Hoth. De nombreux vaisseaux furent détruits et s’écrasèrent sur la planète, offrant un terrain de récupération fertile pour les pirates par la suite. Cette bataille fut particulièrement dévastatrice pour la flotte de la République galactique, qui n’avait pas encore recouvré ses forces lors du blocus mandaloriens trois ans plus tard. Ce fut aussi l’occasion pour les deux puissances de tester de nouvelles armes, encore à l’état de prototype durant cet affrontement.

Blocus de la voie Hydienne

Après la bataille d’Alderaan, l’Empire changea de stratégie. Il utilisa une nouvelle fois les mandaloriens pour lancer des assauts contre la République galactique, comme il le faisait depuis des siècles. Avec le soutien de l’Empire, un clan prit le dessus et unifia les autres clans sous la bannière des Sith.
Les Mandaloriens unis se lancèrent dans le blocus de la voie Hydienne, une voie marchande majeure traversant la galaxie du Nord au Sud. Ces derniers avaient l’espoir d’affronter la République galactique et plus particulièrement les Jedi. Des trillions de soldats ainsi que les mondes du noyau central furent à court de ravitaillement. Après plusieurs suppliques de la République galactique, les Jedi tentèrent de forcer le blocus sans succès et durent se replier sur Devaron. Les mandaloriens maintinrent leur blocus, handicapant fortement l’effort de guerre de la République galactique. Des révoltes éclatèrent sur Coruscant, et le Sénat envisagea même de se rendre à l’Empire. Profitant de la situation, un contrebandier, Kyle Rek'Til, organisa une flotte de contrebandier pour défaire le blocus et s’enrichir dans le même temps. Ils étaient motivés par la possibilité de grands profits en ces temps de disette. Il remplit des vaisseaux de ressources de la bordure extérieure, et les dirigea à proximité du blocus. Les mandaloriens attaquèrent les vaisseaux, après de nombreux avertissements. Quand les ravitailleurs furent attaqués, la flotte des contrebandiers sortit de l’hyperespace et se lança dans la bataille. Des espions de la République galactique transmirent l’information, et les contrebandiers avec l’aide des Jedi et des forces républicaines écrasèrent le blocus mandalorien. Le chef des mandaloriens fut tué, et ces derniers ne représentèrent plus une menace pendant la suite du conflit.

Bataille de Ord Radama

Les impériaux envahirent ce monde de la bordure extérieure sans réelle résistance. Malheureusement le ravitaillement ne parvint que des semaines plus tard, et la République galactique profita de cette situation pour les attaquer et détruire la flotte en orbite. Le vaisseau amiral s’écrasa sur la capitaine de la planète, et les troupes impériales se retirèrent.

La Campagne des bordures

Forte de ses récentes victoires, la République galactique tenta une percée dans les secteurs sous domination impériale. Elle mena même des assauts sur Korriban, avant de faire le siège de la planète Ziost. Après plusieurs mois de conflits, les forces impériales repoussèrent les assaillants.

Une fois Ziost défendue, l’Empire reprit son offensive. Darth Malgus, ayant reçu la promesse de ne plus jamais manquer de ravitaillement, se lança à l’assaut de Serenno où un groupe de Jedi avait établi une base. Il tenta de faire assassiner le maître en charge de ce contingent par l’un de ses agents, et même si l’assassinat fut un échec, la prise de la planète fut une réussite et ne coûta pratiquement aucune ressource à l’Empire. Des assassins furent missionnés pour assurer la mainmise de l’Empire en éliminant toute opposition parmi le gouvernement.
L’Empereur chargea par la suite Darth Malgus de reprendre Ord Radama quelques mois plus tard. Cette bataille fut extrêmement sanglante. Malgus mena une troupe d’utilisateur de la force et s’opposa aux Jedi dans des affrontements brutaux. Il semblait être seulement motivé par sa soif de combat plus que par la victoire.
Vers la fin de la guerre, l’Empire réussit à envahir Rhen Var avant d’être repoussé par les survivants de la République galactique et un groupe formé autour de Jedi. Ce fut l’une des dernières victoires de la République galactique.

Saccage de Coruscant

Les méthodes de l’Empire devinrent de plus en plus agressives et désespérées avec le temps, alors que la guerre entrait dans sa vingt-huitième année. Le conseil noir surprit alors la République galactique en offrant une chance de négocier un traité de paix. Craignant une ruse, le conseil Jedi recommanda au Sénat d’ignorer cette proposition mais personne ne les écouta. Malgré leur méfiance, Sénateur comme Jedi étaient conscients qu’ils ne pouvaient remporter la guerre et à défaut d’autre chose, les négociations offriraient un répit salvateur aux troupes. Les négociations se déroulèrent sur Alderaan entre des diplomates de la République galactique accompagnés d’un maître Jedi et des représentants de l’Empire.

Cette négociation n’était qu’une diversion. Une grande flotte impériale profita de cet évènement pour envahir et saccager Coruscant, le cœur de la République galactique. Elle bombarda et envahit la planète, tandis qu’un contingent de guerrier Sith attaqua le temple Jedi. L’attaque fut un succès, et les habitants furent pris en otage. Le chancelier suprême fut tué ainsi que presque tous les Jedi présents au temple.

Traité de Coruscant

Sans autre alternative, les diplomates de la République galactique furent obligés de signer le traité de Coruscant. Ce dernier obligea les Jedi et les forces de la République galactique à se retirer dans l’espace sous domination de la République galactique et à stopper le combat. L’Empire Sith fut reconnu comme le souverain légitime de la moitié de la galaxie. Et la République galactique fut obligée de céder un certain nombre de mondes non conquis par les forces impériales. En échange, Coruscant serait libérée et rendue à la République galactique.

Au sein de la République galactique des forces se rebellèrent contre ce traité. Des troupes sur Dantooine et Balmorra continuèrent le combat, et elles quittèrent la République galactique. Le maître Jedi Dar’Nala ayant sombrée dans la folie tenta de contrecarrer la paix installée par le traité en tuant les sénateurs l’ayant soutenu, les soupçonnant d’être des espions, et planifia une attaque pour la faire ressembler à un assaut des Sith. Cela la conduisit à la mort, lorsque sa folie fut découverte. A sa mort, la paix régna dans la galaxie…

Bien que l’Empire semblait plus fort que jamais, l’Empereur ne souhaitait plus une conquête totale. Il céda le contrôle de l’Empire au conseil noir pour poursuivre son propre objectif. A la fin de la guerre, des centaines de Jedi étaient morts. La République galactique retourna sa colère contre eux, et blâma l’ordre pour sa défaite de la main des Sith. Bien que toujours motivé par la protection de la République galactique, les Jedi retournèrent sur Tython pour se reconstruire. Ce fut le début de la guerre froide.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 117
MESSAGES : 152
AFFILIATION : Tout
Crédits : @ronas
Traité de Coruscant

Le traité fut proposé par le conseil noir, et accepté par la République galactique et les Jedi en 3653 BBY. Les représentants de la République galactique n’eurent d’autres choix que d’accepter les conditions de l’Empire, dans la mesure où la planète Coruscant toute entière était prise en otage.

Les termes de l’accord
Officiellement le traité mit fin aux hostilités entre la République galactique et l’Empire Sith, et divisa la galaxie entre les deux superpuissances. Le retrait des troupes de la République galactique et des Jedi du front fut décidé, et une date limite fut imposée pour ce retrait. Une fois le délai passé, l’Empire était en droit de lancer de nouveaux assauts considérant que le non-respect des termes du traité était un signe de guerre. De nombreuses restrictions furent imposées pour le personnel de la République galactique, afin de les forcer à agir en conformité avec le traité. L’Empire obtint le droit d’assigner des droïdes de protocole impériaux auprès de dignitaires républicains pour leur rappeler les termes du traité, et les vaisseaux républicains avaient pour obligation de signaler leur présence dans l’espace à proximité des planètes sous domination impériale.

En échange de la libération de Coruscant et de la fin de la guerre, la République galactique fut aussi obligée de révoquer le statut de membre pour de nombreuses planètes, les privant ainsi de sa protection et supprimant leur siège au Sénat. De plus elle fut obligée de céder sept systèmes solaires pratiquement inhabités et de faible importance stratégique. Le seul bénéfice de la République galactique était la fin des hostilités et la libération de Coruscant. Même si ce traité avait été signé par une petite délégation, seul un vote majoritaire du Sénat pouvait le révoquer obligeant ainsi la République galactique à accepter ce traité et ces conditions.

Conséquence
La sénatrice responsable des négociations devint chancelier suprême par intérim, Serlia Naho, son prédécesseur ayant été tué durant l’attaque de Coruscant. Les forces de la République galactique furent graduellement retirées des différents fronts à travers la galaxie, tandis que les Jedi étaient chargés de diriger le retrait des troupes. Le Jedi Dar’Nala fut radicalement opposée au traité, et tenta de continuer la grande guerre en manipulant l’Empire et la République galactique. Elle convainquit de nombreuses personnes avec les mêmes idéaux de l’aider dans sa quête pour tuer l’auteur du traité. Elle sombra dans le terrorisme après avoir simulée sa propre mort. Sa véritable mort, une fois découverte, mit fin à la plupart des violences à travers la galaxie.
Bien que toujours allié contre la République galactique, le partenariat entre les mandaloriens et l’Empire prit fin à la signature du traité. Les Hutts trouvèrent les nouvelles tensions politiques intéressantes pour le développement de leurs intérêts et de leur cartel. Cinq secteurs furent identifiés comme important dans la balance du pouvoir entre la République galactique et l’Empire :

• Les Mondes du noyau
• Les extrémités de la bordure extérieure
• L’espace Hutt
• Les régions inconnues
• Le Siège de l’Empereur

Le traité entraîna plusieurs crises dans différentes parties de la galaxie. La République galactique se retrouva divisée entre ceux appelant à la guerre et ceux désespérés de maintenir cette paix. D’ailleurs de nombreux mondes se retirèrent volontairement de la République galactique, se déclarant comme indépendant.

Alderaan fut la première à déclarer son indépendance, ayant encore à cœur de venger la mort d’une partie de la famille royale par l’Empire lors de son invasion. Cette décision conduisit à l’assassinat du prince puis de la reine laissant planer le doute sur l’avenir de la planète. L’Empire et la République galactique s’engagèrent discrètement dans la course au pouvoir en soutenant officieusement une famille noble différente pour l’obtention de la couronne. Cela conduisit à un conflit sanglant entre les familles dirigeantes. Une guerre civile éclata sur Ord Mantell, menée par une force séparatiste souhaitant quitter la République galactique comme d’autres mondes. Bien que corrompu, le gouvernement de la planète resta fidèle à la République galactique et se lança dans un assaut violent pour exterminer les séparatistes.
Certains conflits initiés pendant la guerre perdurèrent malgré le traité, principalement à cause de refus de la part d’officier de la République galactique de reconnaître le traité. Sur Balmorra, les forces de la République galactique ne purent se retirer avant la date limite et l’Empire reprit les hostilités sur la planète. Les impériaux repoussèrent les forces de la République galactique, même si un petit contingent resta sur place pour aider les résistants dans leur combat. Sur Dantooine, des officiers de la République galactique continuèrent le combat croyant fermement que le traité ne durerait pas longtemps.
En réponse à ces reliquats, et conscient que la paix était fragile, la République galactique recruta des soldats d’élite parmi ses rangs pour former de nouveaux escadrons, et fonder les forces spéciales de la République galactique. Ces soldats étaient prêts à défendre la République galactique dans le cas où le traité serait brisé et la guerre recommencerait de façon inattendue.

Ces manquements au traité furent ignorés par les deux camps, aucun des deux n’étaient prêt à se lancer à nouveau dans une guerre à grande échelle. L’un par manque de force, et l’autre à cause de conflit de pouvoir interne. Après la signature du traité, le Sénat adopta un nouveau système de datation utilisant les termes « BTC » ( Before the Treaty of Coruscant ) et « ATC » ( After the Treaty of Coruscant ).

Le Sénat désigna les Jedi comme responsable involontaire de cette défaite. Ils étaient les garants de la paix et de la protection de la République galactique durant le conflit. C’est pour cette raison que les réparations du temple Jedi furent repoussées, et qu’il était prévu qu’elles attendent la fin des autres réparations avant de commencer, Coruscant ayant beaucoup souffert durant son saccage. Les membres de l’Ordre prirent la décision de reformer l’ordre en dehors de Coruscant, et grâce à la découverte de Kilian Vakarian, ils s’installèrent sur le monde natal de l’Ordre, Tython.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Annexes-
Sauter vers: