07 - L'Ordre Jedi


 

 :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

07 - L'Ordre Jedi

avatar
Crédits : 117
MESSAGES : 152
AFFILIATION : Tout
Crédits : @ronas
L’Ordre Jedi

L’ordre est dirigé par un conseil sous la direction d’un grand Maître. Le quartier général se trouvait sur Ossus jusqu’en 3996 BBY, avant d’être installé sur Coruscant jusqu’en 3653 BBY. Aujourd’hui, sur décision des Jedi, l’Ordre est installé dans un temple sur Tython, la planète d’origine des Jedi.

L’ordre Jedi est une organisation unifiée dans la croyance et par l’observance de la Force, plus particulièrement le côté lumineux. Les Jedi sont considérés comme les gardiens de la paix et de la justice au sein de la République. L’ordre s’est développé et a grandi au fil des millénaires malgré quelques revers, dont la plupart ont été orchestrés par les Sith, des utilisateurs du côté obscur de la force et les ennemis jurés des Jedi.
Au cours de son histoire, l’Ordre a connu plusieurs grands schismes lors de dissension avec certains Jedi aux croyances différences des leurs concernant la Force. Généralement, ces séparations se sont soldées par des guerres entre les deux camps. La première ayant conduit à la création du premier Empire Sith.

Organisation
Les premiers Jedi formèrent une entité politique centrale appelée le haut conseil des Jedi, après la guerre de la Force. Cette entité devint avec le temps le « Conseil des Jedi » puis plus simplement le « Conseil ». Ce dernier rassemblait les plus sages et les plus intelligents des membres pour gouverner l’Ordre, puis par la suite, il conseilla le chancelier suprême de la République galactique.

Les membres du conseil sont choisis par le conseil pour une durée différente. Il est constitué de 12 membres :

• 5 membres permanents nommés à vie
• 4 membres permanents pouvant quitter le conseil lorsqu’ils le souhaitent
• 3 membres choisis pour une courte période avant d’être changé

Ce fonctionnement permet au conseil de maintenir des opinions et des voix à la fois conservatrices et novatrices, tout en conservant un contact constant avec l’évolution de l’Ordre lui-même et de ses membres. Le conseil est composé de maîtres, même si quelques exceptions peuvent être accordées dans certaines situations. Cas exceptionnel ou future élévation au rang de maître.

Durant plusieurs générations, l’Ordre fut géré par trois conseils supplémentaires :

• Le conseil de la connaissance, chargé de l’apprentissage dans les différents temples de la galaxie et de la gestion des archives Jedi. Il était souvent constitué d’anciens membres du conseil capable de donner un avis prenant en compte les décisions et les erreurs du passé.
• Le conseil de la réconciliation, chargé d’assister le corps diplomatique de la République. Son rôle principal était d’aider dans les négociations pour intégrer de nouveaux mondes dans la République galactique, et leur travail se faisait en étroite collaboration avec les Sénateurs
• Le conseil des Affectations, chargé de la gestion des troupes et de l’affectation des Jedi dans la galaxie.

Actuellement, il n'existe plus qu'un seul et unique conseil pour diriger les affaires de l'Ordre, le « Conseil ». Il est composé de quatre membres permanents gérant chacun une branche : Renseignement, Militaire, Diplomatie, Enseignement.

Conclave
Il s’agit d’une réunion rassemblant tous les Jedi de l’Ordre sur une planète neutre pour prendre une décision collégiale. Un conclave est organisé à l’initiative du conseil ou d’un maître selon les circonstances, et prend place généralement lors d’évènements impliquant l’avenir de l’Ordre. La voix de chaque Jedi compte, et les décisions sont prises par la majorité après de nombreux débats.

Les rangs
Les initiés
Ce sont des membres de l’Ordre démarrant leur formation, des êtres sensibles à la force. Ils subissent un test sanguin avant d’être recruté, et il faut l’acceptation des parents ou l’individu concerné avant qu’il ne soit emmené pour démarrer son entraînement. Celui-ci ne peut prendre place avant les 4 ans de l'initié.
Padawan
Ce sont des initiés ayant passés les épreuves de bases, et qui sont choisis par un maître afin de poursuivre leur entraînement souvent hors du temple. Un maître ne peut avoir plusieurs padawan, et doit attendre que celui-ci ait atteint le rang de chevalier avant d’en choisir un autre. Cette règle du Padawan unique peut être supprimée pour pallier un nombre réduit de maître et de Jedi, souvent après un conflit majeur. Si un initié n’a pas réussi les épreuves de bases à plusieurs reprises ou n’a pas été choisi comme Padawan, il sera placé dans une unité spéciale des Jedi. Il peut aussi choisir de quitter définitivement l’Ordre si le rôle choisi ne lui convient pas. Chevalier
En règle générale, après une dizaine d’années de formation auprès d’un maître, un Padawan est éligible pour les épreuves Jedi. Il faut réussir les épreuves pour être nommé au rang de Chevalier. Une fois nommé, un chevalier est libre d’accepter les missions du conseil, de poursuivre un entraînement pour se spécialiser ou de prendre son propre Padawan.
Maître
Un chevalier qui montre une grande compréhension de la force et réussit à instruire et former un Padawan pour en faire un chevalier se voit élever au rang de Maître Jedi. En tant de guerre, ou de quasi-disparition de l’ordre, certains se sont octroyés eux-mêmes le rang de Maître alors qu’il doit s’agir d’une décision du conseil.
Les membres du conseil sont choisis parmi les plus sages et les plus expérimentés des Maîtres Jedi. Le leader élu du conseil est nommé Grand Maître de l’Ordre.

Les Unités spéciales des Jedi
Il s’agit de groupes considérés comme une alternative ou un complément aux missions traditionnelles des Jedi. Elles étaient gérées par le conseil de la Réconciliation. Bien que majoritairement constitué d’initié ayant échoué aux tests, elles comptent aussi de nombreux Padawan, Chevalier et Maître dont la spécialisation les a mené vers une unité particulière.
Unité agricole
Il s’agit de la plus importante de ces organisations. Ses membres utilisent la Force pour prendre soin des cultures, aidant ainsi à nourrir plusieurs millions de citoyens de la République. Elle possède des bases sur Salliche, Taanab et Ukio.
Unité médicale
Les membres de cette unité utilisent leur pouvoir pour soigner les malades de la galaxie. Contrairement à l’unité agricole, cette unité n’est constituée que d’une petite douzaine de membres. Ils étaient basés dans le Hall de la santé sur Coruscant, et offraient leur aide pour soigner les citoyens de la capitale.
Unité d’apprentissage
Elle est constituée d’étudiants encore en formation. Sous la tutelle du chef de la libraire, ses membres répertorient, traduisent et classent les informations pour les archives Jedi.
Unité d’exploration
Elle est chargée d’explorer les régions inconnues et d’étudier l’histoire des Jedi et de la galaxie. Elle travaille en collaboration avec les services de surveillance et de zoologie de la République, pour répertorier les planètes inconnues ainsi que leur faune et leur flore. Cette unité compte le plus grand nombre de Chevaliers et de Maîtres dans ses rangs.

Le Code Jedi
Tous les membres de l’Ordre suivent ses préceptes pour guider leur existence et leur devoir, au travers de l’autodiscipline, de la responsabilisation et de l’altruisme. Ces préceptes ont été repris dans le code Jedi.

Code originel
Les Jedi sont les gardiens de la paix dans la galaxie
Les Jedi utilisent leur pouvoir pour défendre et protéger, jamais pour attaquer les autres
Les Jedi respectent toutes les formes de vie
Les Jedi servent les autres plutôt que de les diriger, pour le bien de la galaxie
Les Jedi doivent toujours chercher à s’élever au travers de l’entraînement et de la connaissance

Ce code fut modifié par Odan-Urr, et se présenta sous la forme suivante :
Il n’y a pas d’émotion, il y a la paix.
Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance.
Il n’y a pas de passion, il y a la sérénité.
Il n’y a pas de chaos, il y a l’harmonie.
Il n’y a pas de mort, il y a la Force.

Ce code ne représente pas des règles strictes à suivre, mais des préceptes généraux que tout Jedi doit garder en tête lorsqu’il agit pour l’Ordre Jedi. Beaucoup de Jedi ont interprété et enseigné le code de façon différente au cours des millénaires. Au travers de ces préceptes, les Jedi sont encouragés à se détacher des obstacles personnels tels que la fierté ou le matérialisme, à comprendre leur insignifiante mais importante place dans l’univers et à donner une considération égale à tout être de la galaxie. Voici certaines précisions non exhaustives et non fournies par le code mais connues de tous les Jedi.

• Les Jedi sont les gardiens de la civilisation, mais n’autorisent pas la civilisation à détruire les inutiles.
• La Force ne doit pas être utilisée à des fins personnels, ou pour le profit de son utilisateur.
• Le sabre laser est le symbole de l’appartenance à l’Ordre Jedi.
• Quand un Jedi sort son sabre laser, il doit être prêt à prendre une vie.
• Les Jedi ne sont pas autorisés à se marier pour éviter l’attachement et la création de dynastie d’utilisateur de la force. Certaines exceptions peuvent être accordées. Les relations amoureuses sont aussi prohibées pour les mêmes raisons.
• Les Jedi doivent prioriser les besoin de la communauté aux besoins d’un individu.
• Un Jedi ne doit pas tuer une personne désarmée.
• Un Jedi ne doit pas chercher la vengeance.
• Les Jedi ne tuent pas leurs prisonniers.


Apprentissage du code
Pour permettre aux jeunes Jedi de suivre le code et de le respecter, leur apprentissage se base sur l’acquisition de notions et de règles importantes.

Autodiscipline.
C’est l’un des concepts clés du comportement des Jedi, et les Padawans y sont sensibilisés dès le début de leur entrainement.
Vaincre l’arrogance
C’est une leçon importante et nécessaire à l’utilisation de la Force. Les Jedi apprennent qu’ils le sont grâce à leur enseignement, et non parce qu’ils sont supérieurs aux autres. Un maître a atteint ce rang parce qu’il a abandonné toute arrogance et qu’il a embrassé la volonté de la Force.
Vaincre la surestime de soi
Beaucoup d’étudiants Jedi pensent à tort qu’ils peuvent tout accomplir. Certains sont même morts en tentant des tâches bien trop difficiles pour eux. La Force est réellement sans limites, que lorsque l’utilisateur a conscience de ses propres limites.
Vaincre le défaitisme
Le défaitisme ou le pessimisme est aussi dangereux que la surestime de soi. Même si cela peut contredire le précédent point, un Jedi ne doit envisager que la réussite. Un Jedi qui envisage l’échec fournit moins d’effort et se montre moins concentré.
Vaincre l’entêtement
Les Jedi doivent accepter la retraite, si le bénéfice de la fuite est supérieur à celui de la défaite. Les Jedi apprennent qu’il est préférable de résoudre les choses pacifiquement plutôt que de gagner ou perdre.
Vaincre l’insouciance
Les jeune Jedi ont souvent tendances à se lancer tête la première dans la bataille. Ils voient un objectif et foncent pour l’atteindre sans aucune considération pour le danger ou les autres options. Un Jedi doit apprendre que la vitesse ne mène pas forcément au succès.
Vaincre la curiosité
Pour satisfaire leur curiosité, les individus sont prêts à s’introduire dans les histoires et affaires des autres. Cette attitude donne l’impression que les Jedi sont au-dessus de la vie privée des autres. Même si les Jedi apprennent que découvrir les secrets des autres peut s’avérer nécessaire, ce n’est pas une fin en soi ni une habitude à prendre.
Vaincre l’agressivité
Les Jedi en formation confondent la signification d’attaque, de défense et d’agression. Un initié apprend qu’un Jedi peut frapper sans aucune agressivité tant qu’il agit sans insouciance, haine ou colère. Un Jedi peut tuer pour se défendre, seulement si il n’y a pas d’autres options. Les instructeurs enseignent à leurs élèves que tuer ne doit pas être la première option quelles que soient les circonstances. Pour éviter l’agressivité, un Jedi doit envisager toutes les options incluant même la reddition avant d’user de la force létale. Les Jedi dépendant du meurtre se rapproche du côté obscur.
Vaincre les loyautés extérieures
Un Jedi doit éliminer toutes les distractions externes de son existence, ou en tout cas le maximum. Les Jedi ne doivent avoir aucun attachement. Ils ne sont pas autorisés à se marier, ne doivent pas prendre d’obligation politique ni recevoir de cadeaux et apprennent que leur loyauté va d’abord à l’ordre.
Vaincre le matérialisme
Les Jedi ont interdiction de conserver plus que le nécessaire, dans la mesure où cela le distrait de la Force et l’empêcherait de partir sans aucun préparatif pour les besoins de certaines missions. Un Jedi ne possède jamais plus d’objet qu’il ne peut porter sur lui.
Être honnête
L’honnêteté est la première responsabilité apprise par les Jedi. On leur permet de déformer un peu la vérité si cela s’avère nécessaire, mais cela doit être fait avec parcimonie et discernement. Un Jedi honnête est toujours sincère avec lui-même, son maître et le conseil.
Honorer ses promesses
Un Jedi est formé à honorer toutes ses promesses, ou à faire amende honorable en cas d’échec. De ce fait, un Jedi ne doit jamais faire de promesse qu’il n’est pas sûr de pouvoir tenir. Les jeunes jedi sont encouragés à consulter leur maître avant de faire des promesses.
Honorer son padawan
Un Maître doit traiter son Padawan avec respect. Il ne doit pas le réprimander en public ni le punir en cas de désaccord avec lui. Un maître doit féliciter son Padawan surtout en présence des autres. Cela permet de bâtir la confiance du Padawan, et d’approfondir le lien entre un maître et son Padawan.
Honorer son maître
On attend d’un Padawan qu’il montre un grand respect pour son maître, surtout devant les autres. On apprend aux Padawan à ne pas argumenter avec leur maître en cas de désaccord, et en présence d’autres personnes, un Padawan doit attendre que son maître l’invite à parler avant de prendre la parole. Cela évite au maître de s’excuser pour le comportement de son Padawan.
Honorer le conseil
Le conseil représente l’autorité suprême de l’Ordre, mais il n’est pas possible pour un membre du conseil d’être partout. Un Jedi en mission représente le conseil et parle en son nom. Le conseil est responsable des paroles et des actes du Jedi, de ce fait, ce dernier doit agir avec précaution pour ne pas mettre le conseil dans une situation complexe.
Honorer l’Ordre Jedi
Chaque action d’un Jedi est le reflet de l’ordre. Les bonnes actions servent la réputation de l’Ordre, et les mauvaises renvoient une image déplorable de l’Ordre. Chaque action d’un Jedi influence la perception que les gens ont de l’ordre.
Honorer la loi
Le rôle le plus important d’un Jedi est de maintenir la paix et la justice dans la République, et il ne se trouve pas au-dessus des lois. Les Jedi doivent respecter les lois comme ils attendent que les autres le fassent. Un Jedi peut briser la loi seulement en cas de nécessité, et si il est prêt à en assumer les conséquences.
Honorer la vie
Les Jedi ne doivent pas commettre de meurtre, quelle que soit la raison. Cependant, si il est confronté à une situation de vie et de mort, un Jedi peut tuer pour mener à bien sa mission. Cet acte n’est pas encouragé car il mène vers le côté obscur. Cependant, si l’acte est justifié, si il sauve la vie des autres, si cela entre en accord avec la volonté de la Force, un Jedi peut prendre la vie d’une autre personne. Il doit alors réfléchir aux vies prises et aux conséquences de leurs disparitions. Un Jedi qui ne pense pas à ses victimes est sur le chemin du côté obscur.


Lieux importants
D’un point de vue historique, le temple de Coruscant est le dernier et le plus important quartier général de l’Ordre. Il a servi comme centre de son organisation, et a accueilli la plus importante académie Jedi de la galaxie ainsi que les archives Jedi. Il existe des vestiges de son ancien quartier général sur Ossus. Aujourd’hui l’Ordre a décidé de s’établir sur son monde d’origine Tython. En plus de ces centres névralgiques, l’ordre possède ou a possédé de nombreux avant-postes sur de nombreux mondes. Certains d’entre eux ont servi d’académie à certaines périodes de l’histoire.

Coruscant
Le temple est un bâtiment relativement moderne en comparaison des autres de la planète. Il a été construit sur un terrain offert par le Sénat, après la tentative d’invasion de Naga Sadow en 5000 BBY. Les sénateurs espéraient qu’une présence Jedi aussi importante décourage toute tentative d’invasion. Depuis ce temple, les quatre conseils Jedi ont veillé aux besoins administratifs, stratégiques et spirituel de l’Ordre, s’assurant de soutenir la République et sa vaste diversité de peuples.
Au départ, le conseil hésita à construire une citadelle sur la planète craignant que la construction d’une base militaire entre en contradiction avec le code. A la place, ils firent construire un lieu de méditation et d’entrainement. Avec le temps, cet édifice grandit en taille et en complexité ressemblant de plus en plus aux autres bâtiments de la planète. Le temple compte cinq tours, une pour chaque conseil et une cinquième qui abritait le texte sacré des fondateurs des Jedi. Le Haut conseil se trouve dans la tour Sud-Ouest, le conseil de la réconciliation dans la tour Sud-Est, le conseil du Assignation dans la tour Nord-Est et le conseil de la connaissance dans la tour Nord-Ouest. Il existe aussi dans le bâtiment la chambre des mille fontaines, qui contient un vaste jardin rempli de plantes et de cascades. Des extensions ont été construites pour permettre l’entraînement au sabre laser et l’étude des cartes stellaires. Il est aujourd'hui détruit.
Ossus
Le monde forteresse de Ossus fut le lieu de vie des Jedi pendant la plus longue période de leur histoire. Le joyau de cette planète contrôlée par les Jedi était la grande librairie des Jedi, qui répertoriait toutes les connaissances acquises par les Jedi et les peuples de la galaxie. Ces informations étaient stockées sur des médias holographiques pour les plus récentes, et sur du papier et dans des livres pour les plus anciennes. Cette libraire contenait aussi des connaissances interdites aux Jedi sur les arts Sith. Ces holocrons avaient été conservés par Odan-Urr, qui jugeait que toutes connaissances même mauvaises pouvaient être utiles pour la défense de la justice.
Ossus fut le théâtre d’une bataille sanglante entre les Sith et les Jedi, qui vit la victoire des seconds sur les premiers. Malheureusement à l’époque, la planète était condamnée par une supernova créée à partir d’un soleil. La planète fut détruite et une grande partie des connaissances enfouies sous sa surface dans les tréfonds de la forteresse Jedi.
Dantooine
Il s’agit d’une enclave secrète des Jedi. Elle possédait plusieurs niveaux comprenant une chambre du conseil, des dortoirs, des salles d’entraînements, des classes, un hôpital et des salles aux usages divers ainsi qu’une archive uniquement accessible aux maîtres.
Cette enclave possédait son propre conseil, dont la juridiction concernait les Jedi présents dans une partie de la bordure extérieure dont Taris et Dantooine. Elle est responsable de la nouvelle identité de Revan. La guerre civile des Jedi ne laissa que des ruines de cette enclave.
Tython
Le lieu de naissance des Jedi. Tython fut dévastée lors des guerres de la Force, et fut abandonnée au profit d’Ossus à une époque où l’Ordre ne souhaitait avoir aucun contact avec la République galactique. Son existence avait été oubliée de tous au fil des millénaires, jusqu’à ce qu’elle soit retrouvée après le traité de Coruscant.

Les Jedi gris
Sur le forum, ce terme n’existe pas à proprement parler. Il ne pourra être utilisé que dans le cadre de Jedi ne suivant pas les directives du conseil. Nous n’autoriserons pas sur le forum de personnage utilisant le côté lumineux ET le côté obscur de la force..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 117
MESSAGES : 152
AFFILIATION : Tout
Crédits : @ronas
Histoire de l'Ordre Jedi


Les origines

Beaucoup d’organisations se sont prévalues comme précurseurs de l’Ordre, dont l’Ordre de Dai Bendu, les fidèles de Palawa et l’Académie Chatos. Malgré ces nombreuses traditions autour de la force, la véritable origine de l’Ordre se trouve sur Tython dans le noyau profond où les plus grands philosophes, prêtres, scientifiques et guerriers de l’époque furent emmenés sur la planète en 36 453 BBY par un mystérieux vaisseau pyramidal nommé Tho Yor. Ils se réunirent pour discuter de leur découverte impliquant l’existence d’une énergie énigmatique et mystérieuse connue sous le nom de la Force. Ces personnes se nommèrent Tythan et s’identifièrent comme l’ordre Je’daii. Ils se présentèrent comme des personnes sensibles à la Force déterminées à maintenir la balance entre le côté lumineux, Ashla, et le côté obscur, Bogan.

Pendant des millénaires, l’Ordre Je’daii se développa sur Tython érigeant des temples et des monuments à la gloire de la Force, tout en restant vigilant vis-à-vis des pièges du côté lumineux et du côté obscur. En 25 793 BBY, plusieurs siècles avant la création de la République galactique, un conflit éclata entre les fidèles d’Ashla et ceux de Bogan. Cet affrontement détruisit l’écosystème de la planète. Les serviteurs du côté lumineux l’emportèrent sur les serviteurs du côté obscur. Cette victoire poussa l’Ordre Je’daii à considérer le côté lumineux comme le plus puissant et le plus vertueux. Ils abandonnèrent les techniques visant à maintenir la balance entre les deux et prirent le nom d’Ordre Jedi. Le premier conseil fut constitué par les fondateurs des Jedi et survivants de cette guerre ( les maîtres Rajivari, Garon Jard, Cala Brin et Ters Sendon ). Ils adoptèrent les préceptes de protection des plus faibles et des nécessiteux, en éliminant le côté obscur de la force et tout ce qu’ils percevaient comme mauvais. Quelques temps plus tard, Rajivari s’abandonna au côté obscur avec plusieurs de ses disciples. L’Ordre Jedi les attaque et les extermina avant de quitter Tython, en emportant toute leurs connaissances. La planète était devenue inhabitable.

Interaction avec la République galactique

Traversant les étoiles, l’Ordre Jedi quitta le noyau profond pour l’espace sauvage, une partie de la galaxie encore inexplorée. Ils découvrirent une planète verdoyante, à l’image de Tython avant la guerre de la Force. Ils colonisèrent cette planète et la nommèrent Ossus. La première académie fut fondée, et malgré une volonté d’isolement, l’Ordre Jedi accueillit des membres d’autres traditions de la force sur Ossus, assimilant leurs philosophies. A cette époque, les Jedi utilisaient des épées en duracier imprégnées par la Force. Elles étaient forgées lors d’une cérémonie. Des armes appelées sabre laser étaient en développement. C’est en 25 000 BBY que l’Ordre Jedi accepta de rejoindre la République galactique et de l’aider à maintenir la paix dans la galaxie, tout en restant relativement isolé sur Ossus.

Le premier grand schisme de l’Ordre se produisit quelques temps plus tard sous l’impulsion de Xendor. Ce dernier quitta pacifiquement Ossus pour fonder sa propre académie sur Lettow, où de nombreux fidèles le suivirent. Ils étudièrent de trop près le côté obscur avant d’y succomber. Ils prirent le nom des « Légions de Lettow ». Le conseil considéra ce groupe comme des hérétiques, et il ordonna la mise en place d’une armée pour lutter contre les légions de Lettow. Malgré cette précaution, Xendor fut le premier à attaquer avant d’être repoussé. Après sa défaite, il tenta de mener une propagande pour discréditer l’Ordre Jedi auprès de la République galactique, mais ses efforts furent vains. La République s’associa pleinement aux Jedi pour combattre les légions, et Xendor trouva la mort des mains du maître Awdrysta Pina. Cette association ne brisa pas l’isolement volontaire de l’Ordre sur Ossus. Plus tard, même l’arrivée des Tionese et le début de leur guerre avec la République n’ébranlèrent pas cette volonté. Ils observèrent le conflit de loin, et après un long débat interne, ils décidèrent de se prononcer pour la République galactique. Les Jedi se joignirent au conflit en tant que commandant dans les armées de la République. Cette dernière horrifia les Jedi lors du conflit en stérilisant la planète Desevro. Après la guerre, la République galactique et les Jedi passèrent un accord. L’Ordre ne pouvait servir le gouvernement, mais se proposait de veiller et de surveiller la galaxie au travers de plusieurs forteresses et d’une flotte de vaisseau. Les conditions furent acceptées, et la République galactique regagna ainsi la confiance de l’Ordre.

Début des Sith

En 11 978 BBY, le chancelier suprême Pers’lva fut assassiné et remplacé par Contispex I. Ce dernier était un membre de la foi Pius Dea, et il démarra une série de croisade pour servir son fanatisme au travers de guerres, de purges et de génocides. L’Ordre Jedi quitta la République galactique et prit son indépendance en 11 933 BBY, avant se replier complètement sur Ossus. Pendant un millénaire, les Jedi se divisèrent sur la manière de répondre au règne de la dynastie Contispex et aux règles instaurées pour contenter la foi de Pius Dea. La majorité des Jedi ne souhaitaient pas combattre un gouvernement qu’ils avaient défendu pendant des millénaires, tandis qu’une poignée de chevalier choisirent d’affronter le culte à travers la galaxie sans la permission du conseil. Certains Jedi plus rares quittèrent l’Ordre et se prononcèrent en faveur de Pius Dea. C’est en 11 100 BBY que les Caamasi réussirent à convaincre les Jedi de quitter leur isolement et d’intervenir. Ils capturèrent le chancelier Contispex XIX et l’emprisonnèrent. Le Sénat galactique fut suspendu, et le grand Maître Biel Ductavis occupa les fonctions de chancelier suprême en respect des accords passés lors de l’entrée en guerre de l’Ordre. Des générations plus tard, les Jedi retournèrent à leur vie paisible sur Ossus quand la République galactique fut remise des stigmates de l’ère Pius Dea. Un nouveau chancelier suprême fut élu.

En 7000 BBY, les Jedi subirent un second grand schisme entraînant la période des « Cent ans de ténèbres ». Cette dissension se produisit suite à la réaction de l’Ordre vis-à-vis d’un groupe d’hérétique, menant des expériences sur des principes interdits de l’alchimie. Ce groupe créa des monstruosités, que le conseil considérait comme des abominations au regard de la Force et il leur déclara la guerre dans le but de stopper ces arts sombres. A cette époque, l’Ordre utilisait déjà le sabre laser. Les Jedi remportèrent le conflit en 6900 BBY, et ils arrêtèrent les 12 Jedi sombres survivants dirigés par Ajunta Pall. Ces derniers furent bannis dans l’espace sauvage. Ils se retrouvèrent sur la planète Korriban, monde natal de la race des Sith, et après avoir conquis la planète et son peuple, ils se nommèrent Seigneur noir des Sith. Ces seigneurs connurent à leur tour des dissensions, et des exilés revinrent dans l’espace de la République galactique en quête de vengeance vis-à-vis de l’Ordre. Ils furent interceptés par une patrouille Jedi, qui les poursuivit dans la galaxie. Les deux factions s’affrontèrent après s’être écrasés sur Kesh. Un conflit s’installa pendant des années avant qu’une paix ne soit décidée. Jedi et Seigneurs noirs s’allièrent dans le but d’achever la balance entre le côté lumineux et le côté obscur de la Force. Mais ils disparurent sans avoir atteint ce but. Pendant ce temps, les Sith déplacèrent leur quartier général sur Ziost où ils fondèrent l’Empire, un ordre de guerrier du côté obscur de la Force rêvant de détruire les Jedi.

La grande guerre de l’hyperespace

En 5000 BBY, l’Empire Sith attaqua le système Koros se révélant ainsi à la République galactique et à l’Ordre Jedi. Ce fut le début de la guerre de l’hyperespace. Le conflit démarra peu de temps après qu’un chevalier Jedi, Odan-Urr, eut une vision de la mort du Seigneur Noir Marka Ragnos. Il tenta de prévenir la République et le conseil en vain. Sous la direction du seigneur noir Naga Sadow, l’Empire déploya une flotte pour envahir de nombreux mondes de la République galactique simultanément. Grâce à une illusion en utilisant les arts sombres du côté obscur, il donna l’impression à ses adversaires que son armée était plus importante que celle de la République et des Jedi. Sa victoire sembla acquise, même si les Jedi le repoussèrent de Coruscant. Quand la concentration de Naga Sadow fut ébranlée, l’illusion se dissipa. Les défenseurs constatèrent la supercherie et se lancèrent dans une offensive pour écraser les Sith. Le chancelier suprême Pultimo ordonna la traque et l’extermination de tous les Seigneurs noirs malgré la victoire de la République galactique. Les Sith furent libérés du joug des Seigneurs noirs, et l’Empire fut annihilé. Des survivants des Seigneurs noirs s’enfuirent vers les régions inconnues à l’insu de tous.

En 4400 BBY, le padawan Freedon Nadd se vit refuser le droit de devenir chevalier par son maître. Il tenta de prouver sa valeur, et fut contraint de tuer un autre maître. Furieux de ce traitement, il partit en quête des Sith. Au cours de son voyage, il fit la rencontre de Naga Sadow exilé sur Yavin 4. Eveillé de sa chambre de stase, le Seigneur noir entraîna le jeune homme dans l’art du côté obscur puis il fut tué par Nadd pour terminer son apprentissage. Le nouveau Seigneur noir quitta Yavin 4 pour se diriger vers Onderon, situé en dehors de l’espace de la République. Il avait l’espoir de fonder un nouvel Empire Sith plus puissant. Il devint le leader de la capitale Iziz, et exila tous les criminels de la cité. Certains réussirent à survivre dans les jungles mortelles et s’organisèrent en tribu de chasseurs. L’Ordre Jedi tenta d’éliminer Freedon Nadd. La mission fut un succès mais ils furent dans l’incapacité d’emmener son corps. Un culte avait été créé et s’était opposé aux Jedi lorsqu’ils avaient tenté de prendre les restes de leur idole. Les Jedi firent appels à la République galactique, et la capitale fut totalement dévastée lors de l’assaut. Les restes de Nadd furent scellés dans un tombeau sur la lune Dxun, en orbite autour de Onderon.

En 4250 BBY, après une brève guerre civile sur Coruscant, un groupe de Jedi noir fidèle de Nadd se retirèrent dans le système Vultar où ils découvrirent que le système était artificiel. Ils furent incapables de contrôler l’énorme turbine maintenant le système en place, et se détruisirent en même temps que le système factice.

La grande guerre des Sith

Au fil des générations, Ossus a servi de forteresse pour les Jedi, en regroupant des trésors et de nombreuses connaissances dans les archives d’Odan-Urr. Ces dernières seront appelées « grande librairie des Jedi ». Le conseil prit plus d’ampleur et de poids dans les opérations de l’Ordre et de la République galactique, et quatre maîtres supervisèrent la construction du temple de Coruscant pour abriter les Jedi travaillant en collaboration avec la République. En 3996 BBY, le Jedi Exar Kun se rendit sur Dxun après avoir appris l’existence de l’âge d’or des Sith. Il trouva la tombe de Freedon Nadd et fut corrompu par son esprit. Après avoir voyagé jusqu’à Korriban, Kun se rendit sur la quatrième lune de Yavin où il prit possession de l’ancienne forteresse de Naga Sadow. Les Massassi, race vivant sur la lune, furent emprisonnés et transformés en esclave pour servir les ambitions de Kun. Par la suite, ayant détruit l’esprit de Nadd, Exar Kun se nomma comme successeur de l’héritage des Sith que l’on pensait détruit. Quand le conseil apprit cette nouvelle, un conclave fut organisé sur Deneba pour discuter de la nouvelle expansion des Sith. Cette réunion fut attaquée par des droïdes de guerre sous les ordres des Krath, une société secrète servant le côté obscur de la Force. Le légendaire maître Arca Jeth se sacrifia pour sauver la vie de son étudiant Ulic Qel-Droma. Après leur victoire, les Jedi se regroupèrent et retournèrent sur Ossus.

Sans permission du conseil, Qel-Droma s’infiltra parmi le Krath cherchant à venger la mort de son maître. Soupçonné immédiatement par la société secrète, il fut infecté par un poison Sith récupéré sur Onderon et sombra dans le côté obscur avant de devenir le général des Krath. Exar Kun vint à la rencontre de Qel-Droma pour l’éliminer. Pendant le combat, l’esprit de Marka Ragnos apparut et mit fin à leurs combats les déclarant tous deux seigneurs noirs des Sith. Ensemble, ils se lancèrent à l’assaut de la République et pervertirent de jeunes Jedi. Après avoir vaincu le chef des mandaloriens et s’être assuré de leur loyauté, Qel-Droma se lança à l’assaut de Coruscant avec leur aide. Les forces Jedi présentes étaient restreintes, mais à cause de la trahison de Aleema Keto, leader des Krath, Qel-Droma fut capturé et les forces mandaloriennes repoussées hors de la planète. Qel-Droma fut amené devant le Sénat galactique pour être jugé. Durant son procès, Exar Kun se rendit dans le Hall du Sénat et assassina le chancelier suprême ainsi que le maître Jedi Baas. Après avoir libéré Qel-Droma, Exar Kun contacta ses acolytes infiltrés dans les rangs de l’Ordre Jedi pour faire assassiner les maîtres. Au point culminant de leur attaque sur l’Ordre Jedi, les Seigneurs noirs transformèrent un soleil en supernova grâce au vaisseau de Naga Sadow, découvert sur Yavin 4. Cette supernova avait pour but de détruire Ossus en explosant pour créer une onde de choc dévastatrice. Les Jedi tentèrent désespérément de sauver le maximum de connaissances et d’artéfacts au cours de l’évacuation massive de la planète. Exar Kun et Qel-Droma profitèrent de la situation pour attaquer et faire un raid sur la grande librairie des Jedi. Kun tua Odan-Urr et récupéra un holocron Sith. Le maître Jedi Ood Bnar scella de nombreux artéfacts dans la librairie et se transforma en arbre de Force pour la protéger, grâce à une technique connue des Neti. Qel-Droma affronta et tua son frère, avant de voir sa volonté être brisée et son lien avec la force coupé par son amie Nomi Sunrider. Il se rendit à la République et fut escorté hors de Ossus avant qu’elle ne soit balayée.

Exar Kun était conscient que ses forces dissimulées sur Yavin 4 allaient être découvertes, trahies par Qel-Droma. Pour empêcher son ultime défaite, il effectua un rituel qui ôta la vie de tous les Massassi de la planète pour séparer son esprit de son corps et le lier à son temple. Quand les Jedi arrivèrent, ils lancèrent un assaut de force pour endiguer le rituel. Cela piégea l’esprit de Kun dans son temple pour l’éternité. Avec les seigneurs noirs détruits, et les forces mandaloriennes détruites sur Onderon, l’Ordre Jedi mit fin à la grande guerre des Sith. Beaucoup de maître furent tués, et la forteresse de Ossus avait été perdue. Nomi Sunrider convoqua un conclave sur Exis Station pour démarrer la reconstruction de l’Ordre. Elle devint avec le temps le nouveau grand maître de l’Ordre et fonda un nouveau conseil. L’Ordre s’installa sur Coruscant, dont le temple fut agrandi pour accueillir les reliques sauvées, les connaissances récupérées et les Jedi survivants de la destruction de leur planète. Une nouvelle archive Jedi fut créée.

Les guerres mandaloriennes

Pendant la reconstruction de l’Ordre sur Coruscant, la Jedi Krynda Draay s’imposa la responsabilité de prévenir une nouvelle guerre de ce type. Ce conflit avait pris de nombreuses vies, dont celle de son époux, et le conseil se montrait trop laxiste de son point de vue. Elle quitta l’ordre et entreprit de former des Jedi sans l’accord du conseil dans la propriété de son époux, pour fonder une organisation secrète nommée le « Covenant ». Cette organisation fut constituée de Jedi et de personnes entraînées par Krynda. Son but était de stopper et prévenir toute situation pouvant amener un retour des Sith dans la galaxie. Elle fut aidée par son fils, Lucien, leader du premier cercle de surveillance, et par un conseiller, Haazen. De nombreux Jedi la rejoignirent avec le temps. Krynda guida le mouvement jusque sur Taris, où ils se mirent en quête d’une arme Sith dangereuse appelée le Talisman de Muur. Les membres du premier cercle de surveillance eurent une vision annonçant le chaos au sein de l’Ordre et de la République par la faute d’un Padawan. Les maîtres de l’organisation décidèrent d’agir en éliminant les padawans, mais ils ne réussirent qu’à tuer quatre de leurs propres élèves, proche du rang de chevalier. Leurs actions causèrent un désordre civil sur Taris, qui devint une proie facile pour les Mandaloriens. Effectivement, en parallèle des actions du Covenant, les guerres mandaloriennes venaient de débuter. Zayne Carrick se retourna contre l’Ordre, et les membres du Covenant commencèrent à mourir de façon étrange et mystérieuse. Le Maître Xamar révéla toute la vérité au conseil et confessa ses crimes. Le Covenant fut dissous, et ses membres éparpillés aux quatre coins de la galaxie. Quand le conseil vint pour sécuriser la propriété des Draay, il fut évident que Krynda n’était plus à leur tête et que Haazen, un acolyte Sith, avait pris le pouvoir et sombré dans la folie. Haazen se détruisit lui-même dans un bombardement orbital après avoir piraté des vaisseaux de la République, et envoyé des membres du Covenant contre le temple Jedi.

Dans le même temps, les mandaloriens commencèrent la conquête des planètes laissées sans défense après la guerre des Sith. En assimilant les armes et les technologies de leur victime, ils se construisirent une grande et puissante armée, augmentant rapidement et considérablement leur territoire. Les efforts de la République pour endiguer la progression des mandaloriens furent vains, et ces derniers profitèrent de cette faiblesse pour envahir l’espace de la République galactique. L’Ordre Jedi refusa d’aider la République jugeant la situation compliquée, et ayant leur propre combat interne à mener. Il souhaitait éviter d’ajouter plus de sang sur leur main après les récents évènements. Cette décision fut mal perçue par de nombreux jeunes Jedi, qui se rallièrent à Revan et son Pawadan Alek. Ils défièrent le conseil et se joignirent au combat contre les mandaloriens. Revan utilisa les techniques de ses adversaires contre eux, n’hésitant pas à sacrifier une planète pour permettre la victoire sur une autre plus importante. Avec l’aide et les conseils de Revan et d’Alek, la République libéra de nombreuses planètes. La bataille finale se déroula sur Malachor V.

Durant cette bataille, Revan vainquit le chef des mandaloriens en duel et oblitéra le reste des forces mandaloriennes. La guerre prit fin, et les vaincus jetèrent leurs armures et leurs armes en signe de respect pour un adversaire plus puissant. Tandis que la République galactique encensait Revan et Alek, ayant pris le nom de Malak, comme des héros, le conseil des Jedi fulminait devant l’affront. Ce dernier obligea les « Revanites » à rentrer sur Coruscant pour être jugé. Seul Meetra Surik suivit cet ordre. Elle fut bannie et perdit son titre pour la punir de la destruction de Malachor V. Le maître Jedi Kreia, ancien maître de Revan, fut exilée à son tour pour son apprentissage jugé déviant par le conseil.

La guerre civile des Jedi

A la fin des guerres mandaloriennes, Revan et Malak disparurent dans les régions inconnues. On supposa qu’il se lançait à la poursuite des restes de la flotte mandalorienne. En réalité, les deux Jedi se rendirent sur Dromund Kaas où ils découvrirent l’existence de l’Empire Sith, dirigé par le mystérieux et puissant Empereur. Incapable de lui résister, les deux Jedi furent corrompus et « reprogrammés » avant de retourner dans l’espace de la République galactique en tant que Sith. Suivi à nouveau par leurs fidèles, les nouveaux Seigneurs noirs des Sith commencèrent une seconde guerre des Sith sur une République galactique et un Ordre Jedi encore affaiblis par les batailles récentes. Ils tirèrent profit du grand nombre de Jedi encore prêt à les suivre et les corrompirent. Cette nouvelle guerre opposa les maîtres à leurs étudiants, les pères aux fils et les amis entre eux. Ce fut l’un des conflits les plus compliqués émotionnellement dans l’histoire de la galaxie.

Bien que les premières batailles semblaient équilibrées, la République galactique fut rapidement écrasée par la puissance grandissante de Revan et Malak. Leur armada grandissait à une vitesse ahurissante. Rapidement la République fut complètement écrasée. La flotte de Darth Revan conquit les planètes les unes après les autres sans grande résistance, autant grâce à la puissance de la flotte qu’aux stratégies audacieuses du Darth. Déterminé à ne pas commettre les mêmes erreurs que par le passé, le conseil prit la décision d’éliminer la menace à sa source : Darth Revan. Durant une bataille, un petit groupe de Jedi mené par Bastila Shan s’infiltra dans le vaisseau de commandement pour capturer Revan. Durant la confrontation, Darth Malak vit l’occasion d’éliminer son ancien maître et les Jedi. Il détruisit le vaisseau de Revan, le considérant comme mort, et se désigna comme unique Seigneur noir des Sith. Les Jedi réussirent à sauver Revan, et s’enfuirent avec son corps avant la destruction du vaisseau.

Darth Malak continua la guerre contre la République, se fiant uniquement à la force brute contrairement à son ancien maître. Il prit un apprenti, Darth Brandon. Alors que la situation devenait de plus en plus désespérée, la République et les Jedi se reposèrent de plus en plus sur les pouvoirs particuliers de Bastila Shan, capables d’influencer l’issue d’une bataille. Elle devint alors la cible principale de Darth Malak. Il chercha à l’éliminer par tous les moyens, pour annihiler le dernier espoir de ses ennemis. Durant une bataille dans l’orbite de Taris, le vaisseau de Shan fut détruit et la jeune Jedi évacua pour la planète. Deux survivants la retrouvèrent rapidement, le soldat Onasi, un vétéran, et un autre soldat de bas rang, récemment affecté à son service. La clé de la victoire allait reposée sur la véritable identité de ce dernier. Shan et ses deux compagnons continuèrent à regrouper d’autres compagnons et quittèrent la planète, pour rejoindre l’enclave de Dantooine. Sur place, ils découvrirent l’existence de la forge stellaire, l’origine supposée de la puissance de Malak. Le conseil ordonna au petit groupe de partir en quête des morceaux de la carte menant à la forge. Durant leur quête, ils combattirent et tuèrent de nombreux membres des Sith dont Darth Brandon. Ils furent même confrontés directement à Darth Malak. Une confrontation qui dévoila la véritable identité du soldat de bas rang. Revan. Il avait été reprogrammé après son sauvetage par les Jedi, et de faux souvenirs avaient été implantés dans son esprit. Ayant retrouvé sa véritable identité, Revan fut déterminé à mener sa mission à son terme et à détruire son ancien apprenti. Après avoir découvert la localisation de la forge stellaire, la République galactique et l’Ordre se lancèrent à l’assaut de la forge. Revan s’infiltra dans l’usine, et vainquit Darth Malak. Après cette guerre, Revan et son épouse Bastila furent maintenus à l’écart de l’Ordre et s’installèrent à l’extérieur du temple de Coruscant. Souffrant de vision horrible, Revan retourna dans les régions inconnues en quête de réponses.

Première purge Jedi

La guerre civile des Jedi eut pour conséquence de laisser la République et l’Ordre vulnérable et affaibli. Un conclave fut organisé sur Katarr pour permettre le regroupement et la réorganisation de l’Ordre. Darth Nihilus, membre du triumvirat Sith, attaqua la planète et supprima toute forme de vie de sa surface. L’Ordre Jedi fut quasiment anéanti avec seulement une centaine de survivants à travers la galaxie. Darth Sion, deuxième membre du triumvirat, envoya ses légions d’assassins pour traquer et éliminer les derniers Jedi dans ce qui devint la « première purge des Jedi ». Réalisant que le danger de voir les Jedi disparaître était plus grand en étant rassemblé, les survivants se séparèrent et s’éparpillèrent dans la galaxie pour chercher l’origine de la menace. Le temple de Coruscant fut abandonné et l’enclave secrète de Dantooine détruite.

Meetra Surik, une Jedi exilée et coupée de la force pendant un temps, se lança à la recherche des survivants pour former une groupe afin de détruire le triumvirat Sith. Au cours de son voyage, elle forma de nombreux compagnons à la maîtrise de la Force. Elle trouva d’anciens membres du conseil encore en vie. Vrook Lamar sur Dantooine, Zz-Kai Ell sur Nar Shaddaa et Kavar sur Onderon. Les trois maîtres décidèrent de couper définitivement Meetra Surik de la force et de la bannir à nouveau, la jugeant trop dangereuse pour l’Ordre. Avant de pouvoir mettre en application leur décision, Kreia, le mentor de Surik et de Revan, les exécuta et se révéla en tant que Darth Traya, troisième et dernier membre du triumvirat Sith. Elle laissa Meetra sur Dantooine, et se lança dans l’assaut de Coruscant en compagnie des forces Sith. Meetra voyagea jusque sur Telos IV et vainquit Darth Nihilus, avant de se rendre sur Malachor V pour tuer Darth Traya et Darth Sion. Une fois la menace écartée, les individus formés par Surik, nommés les Jedi perdus, se regroupèrent et formèrent un nouvel Ordre Jedi. Surik réussit à convaincre les Maîtres Shan et Atris de l’aider à reconstruire l’Ordre. Le temple abandonné de Coruscant fut reconstruit, et une nouvelle génération de Jedi démarra son entraînement. Surik fut à son tour hantée par des rêves récurrents. Elle quitta Coruscant pour partir à la recherche de Revan et trouver à son tour des réponses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Annexes-
Sauter vers: