Bas les masques ~ Arslan & Artemia


 

 :: Tatooine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bas les masques ~ Arslan & Artemia

avatar
Crédits : 271
MESSAGES : 214
AFFILIATION : République
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédits : PLOUF

Profil
Inventaire: ◘ sabre laser bleu
Bas les masques
Arslan Dawn & Artemia Orendell

Le bruit des moteurs s’amoindrissait au fur et à mesure que le vaisseau s’approchait du sol du spatioport de la planète aride Tatooine.  Sortant de la navette j’observais quelques instant l’interminable balais de va et viens des vaisseaux se posant et décollant des différentes plateformes. Les voyageurs allaient et venaient sans se préoccuper des âmes qui croisaient leur route. Personne ne ferait attention à moi ce qui rendra ma mission plus facile.

Passant la grande porte de l’entrée du spatioport je me rends réellement compte de la chaleur accablante de cette planète et qui me surprend à chacune de mes visites.  Plissant les yeux et mettant mon bras sur mon front pour me faire un peu d’ombre je cherchais du regard le contact que je devais retrouver sur place. Il se tenait non loin de là à l’ombre d’un renfoncement d’une ruelle. Les Balosar sont connus pour leur méfiance et leur addiction aux drogues dans lesquelles ils trouvent le courage qu’ils n’ont pas d’ordinaire. L’impression qu’ils ont de toujours être manipulés par les autres les rend instables et toute négociation avec eux doit se faire sur la pointe des pieds pour éviter de les brusquer et de les faire se sentir en danger. Jouer la carte de la douceur et de l’assurance auprès de celui-ci me permis de tirer de lui la localisation d’une grotte en plein désert, cachant, selon certaines rumeurs, quelques artefacts Jedi. Ce sont ces mêmes rumeurs grandissantes qui m’attirèrent ici. Si elles s’avéraiet vrai, nous ne pouvions délibérément pas les laisser où ils étaient aux risques de les voir tomber entre de mauvaises mains. Si elles s’avéraient fausses j’aurai juste perdu du temps.

Après avoir remercié le Balosar et avoir affrété un landspeeder, je me retrouvais donc à l’entrée d’une grotte dissimulée par les dunes de sable. Une présence à travers les dunes qui m’entouraient, une présence qui dénotait des Jawas ou des Hommes des sables Sabre laser à la ceinture je pénétrais à l’intérieur, mes sens en alerte, je sentais que l’on m’observais.. Etonnamment humide pour la planète, la grotte semblait offrir plusieurs chambres avec de nombreuses stalactites et stalagmites de roches et de sable enchevêtrés dans un alliage remarquablement solide. En m’enfonçant plus profondément encore je me rendais compte que la grotte supérieur se trouvait à plus de soixante mètres de la grotte inférieure, c’est dans celle-ci que je devais me rendre afin d’y trouver les potentiels artefacts. Descendant progressivement à travers des chemins naturels je fini par atteindre la grotte inférieure assez rapidement.  

Je fermais les yeux quelques instants, tentant de sentir la présence d’objets ou de reliques ayant pu appartenir à des Jedi. Les yeux clos, le souffle calme et posé j’émettais quelques difficultés à les ressentir. Cependant je sentais autre chose, quelqu’un plus précisément, la présence de tout à l’heure était toujours sur mes traces. Je me redressais faisant mine d’avancer dans l’une des chambres, patientant simplement derrière l’une des colonnes de pierre. Ce n’était pas le Balosar, j’en étais maintenant absolument certaine. La silhouette s’avança jusqu’à me dépasser de quelques mètres. Me tenant à présent dans son dos, je me glissais derrière elle, derrière lui.

« Qui êtes vous ? Pourquoi me suivez-vous avec insistance depuis déjà plusieurs heures ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 11
MESSAGES : 53
AFFILIATION : sans fois ni lois
Avatar : Aaron Taylor-Johnson
Crédits : Oreste

Profil
Inventaire: Explosifs niveaux 3 avec IEM (x2) ; Explosifs niveau 1 (x2) ; Blaster niveau 1 ; Armure niveau 1
Bas les Masques
Artemia & Arslan
Le retour au bercail n'est pas toujours si doux et reposant qu'il parait qu'il devrait être. Je devrais peut-être arrêter de revenir sur cette planète mais c'est comme plus fort que moi, j'y ai ma place.

Je retourne assez souvent sur Tatooine, pas par nostalgie, je suis plus que content de l'avoir quitté durant mon enfance, mais plutôt pour le taff et par plaisir parce que cette planète est vraiment géniale, c'est le paradis du mercenaire et de la fripouille et ça tombe bien parce que je suis les deux. Je suis comme un coq en patte dans cette cité, d'autant plus parce que je connais la moindre rue et le moindre bâtiment par cœur, ce qui, je dois l'avouer, est vite utile quand je me fais courser par quelqu'un qui pourrait en vouloir à ma vie, ce qui n'est pas vraiment quelque chose de rare. Aujourd'hui je suis sur Tatooine pour le travail, on fait une halte pour ravitaillement et pour vendre deux trois trucs et moi j'ai décidé de faire un tour chez moi, peut-être que je suis nostalgique finalement.

Après avoir craché toute ma rage devant la casse où j'ai grandit comme un esclave, j'ai décidé d'aller boire un verre dans mon bar habituel. J'ai sûrement un peu trop bu parce que le patron a fini par me faire gentiment comprendre que je devais régler et dégager sinon il se chargerait de le faire lui-même. Je me suis vite ravisé parce que quand on voit son gabarit, il vaut mieux ne pas le mettre en rogne. Errant dans les rues à me demander ce que je pouvais bien faire, mes pas me menèrent seul jusqu'à la sortie de la ville. Les souvenirs reviennent comme les vagues sur la côte sur une planète lointaine, une planète où l'eau envahirait l'espace et remplacerait le désert de Tatooine. Un lieu me revient en mémoire, un lieu où je me réfugiais pour échapper un peu à ma vie et pour cacher mes petits trésors, ils doivent toujours y être d'ailleurs vu que je suis partit un peu comme ça, sans planifier. L'envie de me replonger dans mon passé me prit d'un coup alors voilà je file sur un landspeeder un peu miteux mais pas trop cher pour rejoindre la grotte pleine de mystères qui m'attends au milieu du désert.

Malheureusement, à peine arrivé le bruit d'un autre landspeeder se fait entendre et visiblement il se dirige vers moi. Je me demande ce que le conducteur peut avoir à faire par ici. Que je sache cette grotte est la seule chose à voir dans les environs et rare sont ceux qui connaissent son emplacement. Je sais qu'elle est relativement vaste mais je ne l'ai jamais explorée, j'ai trouvé mon petit coin à l'époque et je n'ai pas cherché à aller plus loin. A voir que je ne suis pas le seul à venir ici, je me demande si je n'aurais pas dû d'ailleurs, qui sait peut-être qu'il y a des choses intéressantes et de l'argent à ce faire dans l'immensité souterraine. En prenant soin de me dissimuler je tente de voir qui s'approche. Descendant du landspeeder, une jeune femme se dirige vers l'entrée et donc vers moi. Je n'ai pas eu vraiment le temps de la voir mais elle m'a l'air plutôt agréable à regarder, en tout cas ce qui est sur c'est qu'elle n'est pas perdu, je vois très bien à son comportement qu'elle est bien là pour entrer dans cette même grotte où je me tiens présentement.

Je me cache comme je peux quand elle entre pour éviter de me faire repérer, j'aimerais savoir si elle ne peut pas être un danger potentiel avant de lui faire remarquer à quel point elle est charmante avec ses beaux yeux verts. En entrant elle sembla analyser les lieux, j'espère qu'elle n'a pas sentit ma présence. Quoi qu'il en soit je remarque tout de suite le sabre laser à sa taille,
une jedi cela ne fait aucun doute, elle ne dégage pas cette agressivité et cette rage que dégagent les sith. Ah c'est fou comme les jedi avec leurs principes de pureté et de célibat gâchent de si belles choses, on a pas idée d'interdire à un si joli bout de femme de rencontrer des hommes et de profiter des plaisirs de la vie (et de la chair). Intrigué quoi qu'il en soit, je décide de la suivre pour voir ce que j'ai raté pendant toutes ces années à me limiter au premier niveau et à ma petite cachette au détour d'un rocher. En entrant dans une nouvelle salle je perds ma guide de fortune de vue et la retrouve malheureusement derrière moi à me tendre une embuscade. Dommage, moi qui pensait avoir été discret, visiblement pas tant que ça." Oula, calmez-vous ma jolie, je ne vous suis que depuis que vous êtes entrée dans la grotte, j'étais là par hasard. " Les mains levée pour montrer que je ne lui veut pas de mal j'essaye de calmer le jeu et de m'expliquer, on sait jamais si je peux arriver à retourner la situation à mon avantage. " Je venais ici quand j'étais petit et je voulais juste voir si les choses avaient changées c'est tout. "
Made by Neon Demon




All I need is the Adventure !
Tu ne peux pas empêcher que tout change, pas plus qu'on ne peut empêcher les soleils de se coucher. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 271
MESSAGES : 214
AFFILIATION : République
Avatar : Phoebe Tonkin
Crédits : PLOUF

Profil
Inventaire: ◘ sabre laser bleu
Bas les masques
Arslan Dawn & Artemia Orendell

Nombreux étaient ceux qui souhaitaient s’enrichir sur le dos des Jedi, dérobant des reliques, des artefacts, parfois même d’anciens manuscrits. Tout était bon pour faire de l’argent, ramasser le pactole sans se soucier entre quelles mauvaises mains ces objets peuvent tomber les risques qu’encoure la galaxie dans ce cas-là. Aujourd’hui j’étais décidée à ne rien laisser passer, si artefacts Jedi il y avait, alors je ne laisserais personne d’autre que moi mettre la main dessus.

Tapie dans l’ombre mon attente ne fut pas bien longue, une silhouette me dépassa semblant ne pas m’avoir vue. J’attendis quelques instants, détaillant la personne toujours de dos, avant de sortir et de signaler ma présence oralement. Les mains du jeune homme se hissèrent dans les airs instantanément et les excuse commençaient à pleuvoir. Levant les yeux au ciel et poussant un soupir je repris.

« Bon ça va, épargnez moi la séance nostalgie s’il vous plait. Retournez-vous doucement et agrdez les mains bien en l’air que je puisse les voir. Attention, pas de gestes brusques ou d’entourloupe je vous préviens. »

Lorsque le jeune homme me fit face je continuais de le détailler. Un peu plus grand que moi, une barbe de quelques jours plus ou moins entretenue, plutôt moins que plus d’ailleurs, ses yeux bleus semblaient me détailler tout autant que je le faisais. Le sac, le blaster à la ceinture et l’allure nonchalante, je n’avais presque aucun doute, j’avais affaire à un contrebandier.

« Et vous croyez que vous allez me faire gober vos histoire de petit garçon des cavernes peut-être ? »

Je sondais rapidement son esprit, ce n’était pas loyal mais juste une manière pour moi de savoir s’il avait joué la carte de l’honnêteté ou s’il comptait me mener en bateau encore longtemps. Heureusement pour lui il semblait sincère.

« C’est bon ça va, baisser les mains,  je vous crois. Par contre vous ne m’expliquez pas pourquoi vous me suiviez sans vous annoncer ! Quoi que, si vous avez grandi dans une grotte pas étonnant que vous ne connaissiez pas les bonnes manières. M’enfin… Peu importe, je vais vous demander d’arrêter votre progression ici et de ne plus me suivre.  »

Je repris ma route vers le fond de la grotte inférieure sans plus de mots. J’étais là pour une chose et je comptais bien achever cette tâche sans être importunée ou doublée par un contrebandier de bas étage.  Progressant avec méfiance je sntis de nouveau sa présence derrière moi et sa voix qui suivit, roullant des yeux je me retournais passablement agacée.

« Vous êtes bouché ou vous le faites exprès sérieusement ? Jusque-là je me suis montrée gentille et compréhensive mais ça risque de ne plus durer très longtemps. Donc c’est simple, vous allez faire demi-tour ou c’est moi qui vous raccompagne jusqu’à l’entrée est-ce que je me suis bien faite comprendre ? »

Il ne semblait pas décidé à me laisser continuer seule. Je ne pouvais clairement pas le laisser continuer avec moi. Peut-être s’était-il montré honnête tout à l’heure mais ça ne veut pas pour autant dire que je peux me permettre de lui faire confiance. Ce type de personnage est fourbe, manipulateur, violent et imprévisible. Rien que d’avoir croisé l’un de ses congénère à plusieurs reprise m’avait totalement vaccinée.

« Qu’est-ce que vous voulez à la fin ! »

Le ton pressé et exaspéré que j’avais utilisé ne laissait plus de place au doute, il commençait sérieusement à me taper sur les nerfs. Il fallait qu’il ait une bonne raison ou il se prenait un aller simple pour la sortie.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Tatooine-
Sauter vers: