Long time no see [Helia]


 

 :: Tython Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Long time no see [Helia]

avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Ils avaient quitté la zone du bûcher tout simplement, et tout naturellement comme deux Jedi en pleine discussion. Il n’était pas rare que deux membres éprouvent la nécessité d’évoquer certains sujets en privé. Chacun possédait des affinités avec certaines personnes, et moins avec d’autres. Kilian aurait préféré rester aux côtés des membres du conseil, pour assister à l’intégralité de la commémoration, mais il lui avait semblé nécessaire de passer un moment seul en compagnie de Helia. Puis il devait bien avouer qu’il avait envie de ce moment d’intimité avec elle. Ce n’était pas toujours facile pour lui d’agir naturellement, et de réussir à combler les attentes de la jeune femme. Leurs notions de relation paraissaient parfois tellement éloignées et différentes… Une conséquence logique de leur expérience. Il n’avait connu que l’Ordre et ses règles, tandis qu’elle avait connu la chaleur d’un foyer quelques années avant de rejoindre l’Ordre. Et pourtant les sentiments étaient bien présents et puissants pour l’un comme pour l’autre. Perdu un peu dans ses pensées, le maître conduisit la jeune femme vraiment à l’écart dans des endroits encore interdit d’accès à la plupart des membres de l’Ordre, le temps qu’ils inspectaient et vérifiaient par sécurité. Ce lieu ayant vu la naissance de l’Ordre comptait de nombreuses zones particulières et dangereuses pour un être non préparé. Cette planète avait longtemps baigné dans la Force, et avait connu des heures sombres. Il suffisait de se montrer attentif et ouvert pour le savoir.

Une fois à destination, Kilian stoppa sa marche et se place face à Helia quelques secondes. Silencieux, il se contenta de l’observer et de lui sourire avant de la prendre dans ses bras tout simplement. Une étreinte puissante et longue, comme un soulagement de la savoir arrivée sans encombre sur Tython. De la revoir après de nombreux mois. Une volonté de s’excuser d’avoir dû disparaître aussi rapidement, sans autre explication qu’un appel de la Force. Il avait dû passer pour illuminer sur le moment. Il s’écarta et continua de lui sourire.


_ « Je suis ravi de te revoir. Et je m’excuse encore d’avoir dû partir précipitamment… » Ses mains descendirent le long de ses bras et empoignèrent les siennes. « Mais c’était difficile de résister à cet appel, tout en ne pouvant l’expliquer clairement. »

Comment allait-elle réagir. Ses raisons étaient justifiées, et puis leur présence sur cette planète était un effet de son départ et de sa quête. Pourtant elle aurait pu ne pas aboutir ou le mener dans un lieu trop dangereux même pour lui. Il se contentait de lui tenir les mains, et de sentir la douceur de sa peau tout en observant ses traits. Son cœur continuait de battre un peu plus vite, comme si il la rencontrait à nouveau pour la première fois.

_ « Et toi dis-moi le voyage s’est passé sans encombre j’espère. » Il prit un air plus sérieux, et reprit simplement. « Mais bon je suppose que tu as des choses à me dire. Tu as cette expression… »

Kilian avait déjà vu ce regard et cette manière d’agir chez Helia. Elle avait quelque chose à dire, ou alors elle avait simplement un problème à résoudre. Dans tous les cas, cela signifiait généralement qu’elle souhaitait lui parler. Il était prêt à l’écouter et à répondre à ses questions éventuellement… Un conseil se glisserait peut-être dans ses paroles, même si il ne comptait pas jouer le maître ou le professeur dans ces circonstances.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 210
MESSAGES : 43
AFFILIATION : Jedi
Avatar : Gal Gadot
Crédits : Helia
Des multitudes de couloirs pour la plupart poussiéreux, où est-ce que Kilian m'amener ?
Tython ayant été inhabitée pendant longtemps, certaines parties du Temple restaient encore interdites à la plupart des jedis. Celles en faisant surement parties. Les pierres semblaient renfermer une force étrange, je la sentais vibrer le long de mes membres pendant que je suivais Kilian. Combien de maîtres, chevaliers, initiés avaient foulés ses couloirs avant nous, tous ces souvenirs renfermés, ces années de vies, ces connaissances. C'était édifiant ! Je sentais l'énergie dans la Force qui tourbillonnait de bonheur et d'enthousiaste de voir enfin revivre cet endroit tant convoité.
Kilian marchait d'un pas rapide et je peinais un peu à suivre ses traces. Je sentais mon cœur continuer de battre plus vite à mesure que nous nous étions éloignés des autres jedis. Enfin seuls, après un temps à la fois très court et pourtant tellement long. Je sentais son empressement de se retrouver à nouveau, il m'avait manqué aussi, je ne pouvais pas le nier. Seulement une partie de moi ne voulait pas succomber immédiatement. Il nous fallait évoquer certains sujets, notre relation en faisait partie mais, pas que, l'Ordre en dépendait également.

Kilian stoppa soudainement sa marche rapide et je manquais de buter contre son corps, non pas que le contact physique m'aurait dérangé, bien au contraire. Ses yeux se plantèrent dans les miens, je retiens mon souffle quelques secondes. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas perdue dans son regard, je semblais presque tout oublier, sentent que ma place était ici, à ses côtés. C'était comme si la Force nous le soufflait, nous poussant toujours l'un vers l'autre. Pourtant, je sentais aussi cet avertissement qu'elle semblait nous murmurer, ensemble oui, prudent nous devions être.
Kilian semblait heureux, son sourire me remplit le cœur de joie et de compassion. Je ne peux décrire la sensation quand il me prit enfin dans ses bras. Ma tête se posa contre sa poitrine puissante et je humais son odeur, un mélange d'épices musquées que je reconnaîtrais parmi tant d'autres. Plus rien ne comptait, ni le temps, ni l'espace. Je ne sais combien de temps nous restâmes dans cette position. Debout, face à l'autre, ses bras autour de ma taille, les miens ayant finis par enlacer sa nuque, ma tête posée contre son corps, nos deux entités pressaient l'une contre l'autre, cherchant presque à se fondre pour ne faire qu'un.
Ses mains enlacèrent les miennes quand il s'écarta doucement de notre étreinte.

Mon visage se tendit à mesure qu'il prononça son discours. Mes sentiments étaient sans cesse en contradiction. L'Ordre, ses exigences, notre relation, l'attachement, ma tête tourbillonnait tellement quand je réfléchissais. J'étais perdue. Et sa nomination au Conseil n'allait pas arranger les choses. Je ne pouvais pas m'y opposer, je n'avais pas le droit de priver le temple d'un élément si indispensable, nous avions besoin de tous pour nous reconstruire et nous préparer à la prochaine guerre. Je m'en voulais d'être si égoïste parfois, j'avais honte de mes pensées, je ne me sentais pas légitime en tant que Chevalier. Ce n'était pas les valeurs que l'on m'avait enseignées. C'était difficile.


- Le voyage..c'est bien passé Kilian, merci. Un peu tumultueux mais, la Force nous guide quand on l'écoute. Des choses à dire ? J'en ai des milliers si tu veux tout savoir.
Tout en parlant, je me détachais de son emprise et marche lentement vers le mur, une de mes mains caressant les pierres chargées en énergie. Je me retournai vers lui, m'étant éloignée de quelques mètres. La distance était plus facile, je n'arrivais pas à me concentrer quand il était proche. Une de mes mains se crispa sous l'anxiété. Comment aborder de tels sujets ?

- Le tien a dû être plus difficile j'imagine. Mais tu as réussi ta quête finalement. Cette planète, une bénédiction pour nous tous. Tu nous as sauvé en quelque sorte et nous te serons éternellement reconnaissant pour ce que tu as fait. Je pris quelques instants de silence pour l'observer, cherchant mes mots. L'appel de la Force ne peut s'ignorer n'est-ce pas ? Peu importe les conséquences, l'Ordre avant tout. Mes mots furent prononcés d'un ton amer sans que je n'arrive pas les maîtriser. C'était si difficile. Je...ne peux que comprendre ta démarche Kilian. Trois mois...ça a vraiment été long, surtout à la fin de la guerre. J'ai...je me suis inquiétée, j'ai cru t'avoir perdu Kilian. C'est un jeu dangereux que nous jouons, seule la Force sait ce que ta perte pourrait provoquer. Ma voix se tut dans un ton de menaces. J'avais du mal à lui exprimer mes plus intimes pensées. Pourtant, nous avions toujours tout partagé. Aujourd'hui son absence avait provoqué un vide à combler.

Je ne pus m'empêcher de me retourner face au mur, cachant de honte mon visage et les quelques larmes qui perlèrent au creux de mes yeux. Mes mains essayèrent tant bien que mal de les camoufler mais, mes yeux devaient certainement être rougis par l'émotion.

- J'ai honte d'avoir de telles pensées. Ce ne sont pas les valeurs que nous ont enseignées l'Ordre.
Pourtant, toi aussi tu perçois qu'il y a tant de choses à changer n'est-ce pas ? Je ressens ici son appel. La menace, il faut apprendre à mieux maîtriser nos émotions mais, j'ai le sentiment que les camoufler nous dessert également. Je suis perdue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Un lieu à l’écart. C’était ce que cherchait le maître pour le moment, et de tous les membres de l’Ordre présent, il était probablement celui qui connaissait les lieux le mieux. Kilian avait passé quelques jours, ou peut-être quelques semaines, à errer dans ce lieu en cherchant des réponses… avant de comprendre l’importance de cette planète pour l’Ordre Jedi et tous les utilisateurs de la Force. Depuis, il aimait arpenter les couloirs pour observer les détails de l’architecture ou tenter de percer le mystère de ces lieux. Le Jedi aimait marcher sans but au hasard de ses intuitions, se perdant parfois dans les couloirs et les méandres de ces lieux abandonnés depuis fort longtemps. Il comptait parmi les personnes en charge d’explorer les lieux et d’en déterminer la dangerosité. Toujours sur le qui-vive ces explorations pouvaient s’avérer dangereux si on se laissait prendre dans les pièges de la Force. Au moins, dans cet endroit, Kilian savait qu’il pourrait discuter en toute tranquillité et en toute discrétion avec Helia. Ce qui semblait nécessaire visiblement. Et puis il avait envie de sentir sa chaleur, de la tenir dans ses bras, de l’observer tout simplement. Comme un besoin au même titre que de respirer ou de manger. Des sentiments puissants, et entrants parfois en contradiction avec ses croyances et les règles de l’Ordre. Mais il ne pouvait lutter, et se contentait souvent de gérer au mieux afin d’assouvir l’un sans oublier l’autre.

L’étreinte aurait dû durer plus longtemps. Cette pensée l’effleura lorsqu’il l’interrompit. Malheureusement, ils devaient évoquer des choses importantes. Cela ne l’empêcha de prendre ses mains tout en lui parlant, marquant sa joie de la revoir et de la savoir saine et sauve en ce lieu. Des justifications qu’elle comprenait certainement, mais il ressentait le besoin de lui donner ces explications. Elle avait le droit à autres choses qu’une simple pensée de compréhension de sa part, sans aucun mot ni justification. Helia sembla avoir beaucoup de choses à dire, ou des doutes à exprimer. Il la laissa s’éloigner de lui et mettre un peu de distance. Un acte compréhensible, et qui l’amusa légèrement. Ce n’était pas par moquerie mais plus parce qu’il trouvait ce comportement mignon. Cela faisait partie des choses qu’il aimait chez elle. Silencieux, le blond observa son interlocutrice et lui offrit le loisir d’exprimer son point de vue et ses pensées. Un haussement d’épaule fut sa première réponse. Il aurait beaucoup de choses à raconter à son tour, mais il avait l’impression qu’elle avait besoin de son silence pour s’exprimer. Le sourire de Kilian s’effaça légèrement pour montrer une expression plus sérieuse et concentrée. Attentif aux paroles de la jeune femme face à lui. Il avait envie de la serrer contre lui, et de la réconforter, mais il souhaitait respecter son envie de distance.


_ « J’aimerais pouvoir t’apporter des réponses claires… mais malheureusement comme toi je suis perdu. » Il marqua un temps de pause et observa les bâtiments autour de lui. « Des choses doivent changer c’est évident, mais quelle direction prendre telle est la question. Comme pour nous quel serait le choix le plus judicieux. »

Son regard se perdit au loin pendant qu’il réfléchissait. Lui-même était assailli par de nombreuses questions, et des doutes constants. D’une certaine manière, Kilian se sentait plus responsable de cette situation que Helia. Il aurait dû être plus fort, n’ayant connu que l’Ordre. Helia faisait appel à des sentiments naturels et expérimentés depuis l’enfance. Lui faisait appel à des notions entendues et expliquées par d’autres. Dans un soupir, il reprit la parole.

_ « L’Ordre n’est pas prêt à accepter une relation comme la nôtre, et je doute que les gens aient le cœur à penser à ce genre de chose. Les camoufler nous dessert autant que cela nous sert finalement. J’y vois une force et un danger évidemment. » Il tenta de plonger son regard dans celui de son interlocutrice avant d’ajouter. « Je le montre peut-être moins, ou cela ne parait évident. Mais moi aussi j’ai peur, et des sentiments que je ne pensais pas posséder ni même expérimenter se creuse un chemin dans mon cœur. » Il observa ses mains. « Crois-moi si ma perte t’amènerait à certaines extrémités… Je ne suis pas capable de déterminer les extrémités que je pourrais atteindre si quelque chose t’arrivait. Cela me fait peur parfois. »

Ce n’était probablement pas ce qu’elle avait envie d’entendre, ou peut-être que si finalement. Elle lui ouvrait son cœur comme régulièrement, et il comptait bien en faire de même. La quitter n’avait pas été facile, mais d’un certain côté, il l’avait fait aussi pour elle. Cet appel de la Force lui était apparu comme une lueur dans les ténèbres et les doutes, et Helia avait occupé son esprit à chaque pas… Tout autant que le bien-être de l’Ordre évidemment.

_ « J’aimerais te rassurer, mais je suis aussi perdu que toi. Et pourtant depuis le temps, nous devrions être habitué et avoir trouvé un semblant de réponse… » Il sourit légèrement amusé. « Peut-être est-ce finalement l’une des raisons de cette interdiction. Mais au moins, chacun d’entre nous continue de faire son devoir et de servir l’Ordre. C’est une bonne chose aussi… Et je suis persuadé qu’aucun de nous deux n’oublie l’autre pour autant, ou qu’il ne s’inquiète pas à chaque pas qu’il fait sans l’autre. Concernant mon voyage, j’aurais probablement de nombreuses choses à te dire… Il fut dangereux et compliqué. Des moments de doutes. J’ai même cru devenir fou ou un illuminé… Cet appel aurait pu être un piège, un rituel Sith ou toute autre machination. La foi est ce qui importe, et nous devons l’avoir pour notre futur à tous deux. »

C’était une jolie et sincère conclusion dans son discours. Il avait l’espoir qu’il trouva un équilibre à l’avenir, qui les rendrait heureux et leur permettrait d’oublier tous ces doutes et ces questions. D’autres avaient réussi cet acte avant eux, et ils en étaient capables. Le tout était de trouver la voie à suivre. La paix, même précaire et éphémère, les aideraient sûrement sur ce chemin. Ils allaient pouvoir discuter, méditer et réfléchir. Peut-être que cette planète livrerait quelques secrets dans ce domaine.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 210
MESSAGES : 43
AFFILIATION : Jedi
Avatar : Gal Gadot
Crédits : Helia
Je ne cessais de l'observer pendant qu'il me donnait un semblant explication. Je savais qu'il avait raison au fond, nous devrions y être habitué depuis le temps. Pourtant c'est sa nomination récente au Conseil qui m'a fait de nouveau douté. Nous avions trouvé un certain équilibre à notre relation. Ce n'était pas simple tous les jours, c'est vrai, mais, nos missions régulières ensemble nous permettaient au moins d'avoir quelques moments d'intimités. J'avais besoin de sa présence, de dormir auprès de lui, mes nuis à ses côtés étaient d'ailleurs plus reposantes. J'avais besoin de sentir sa présence. Maintenant cela allait être différent, il ne serait plus autant disponible qu'avant et bien que nos sentiments soient très fort, j'avais du mal à gérer ce changement de situation. Nous allions devoir trouver un autre équilibre, le temps nous le permettrait bien sûr.

- Je sais bien que l'Ordre n'est pas près pour accepter un tel changement et c'est très égoïste de ma part d'évoquer ces problèmes personnels avec toi. Je pense cependant qu'une refonte est nécessaire. Nous nous sommes éloignés avec le temps des vrais préceptes jedis. Dans mes recherches que j'ai pu faire quand j'étais plus jeune, certains textes parlent d'équilibre. Bien qu'il n'y ai pas de véritables utilisateurs des deux côtés de la Force, il y a peut-être eu une certaine union entre obscurité et lumière ? Est-il possible Kilian de pouvoir orienter nos disciples vers l'un ou vers l'autre ? De les apprendre à gérer leurs émotions différemment pour ne pas tomber dans le piège de la colère ? C'est ce que tu as fait pour moi il y a longtemps...

Je sentais l'émotion qui me submergeait à nouveau. Sa déclaration me faisait vraiment chaud à cœur. Je savais pourtant que notre lien était fort, l'entendre était autre chose. Ça le rendait plus réel à mes yeux. Ces derniers mois sans sa présence j'ai cru qu'il allait m'oublier. C'est ses sentiments là qui sont difficiles à appréhender, surtout en tant que Jedis. C'est ça l'attachement n'est-ce pas ? Je voyais bien qu'il souffrait également. Cela me faisait encore plus mal de voir sa douleur. Je ne pus m'empêcher de m'approcher à nouveau de lui et de glisser une de mes mains dans les siennes, entrelaçant nos doigts, mon pouce caressant délicatement le haut de sa main. Son contact m'électrisait déjà. Quand nous étions proches, je sentais la Force qui nous poussait l'un vers l'autre, comme si cette relation, c'était notre Destin. Ensemble nous avions tellement de choses à accomplir pour apporter l'Equilibre. Je l'entendais, je le sentais. Ensemble nous étions capables de bien plus. Toute cette énergie pouvait servir à nous reconstruire.

- Je sens que notre Destin va bien au-delà de nous Kilian. Tu dois le sentir toi aussi. Ce lien qui ne cesse de grandir entre nous et qui nous pousse l'un vers l'autre. À deux nous sommes capables de gravir des montagnes, pour le bien de l'Ordre. C'est un travail difficile hein ? Lutter sans cesse contre ses émotions négatives ? Pourtant, nous grandissons tellement, la sagesse nous accompagne.

Mon regard se plongea dans le sien, un sourire se dessina sur mes lèvres pendant que je fixais son visage. J'essayais de lui montrer tout l'amour que je pouvais ressentir pour lui, tout le soutien que j'étais prête à lui apporter, les sacrifices que j'étais prête à faire pour notre engagement. Nous n'étions pas un couple normal.
- J'ai eu peur que ta nomination au Conseil ne nous sépare un peu plus, physiquement parlant je veux dire. Je ne pourrais jamais être réellement séparé de toi. Je l'accepte mais, les changements ne sont jamais simples.

Mon corps se rapprocha à nouveau de lui, cherchant son étreinte, sa chaleur. Je ne cessais de plonger mon regard dans le sien, mes pupilles légèrement dilatées par le désir. Mes lèvres se pressèrent brusquement contre les siennes, l'embrassant de toutes mes forces comme un besoin de respirer davantage. Ses lèvres douces, chaudes, ce contact m'avait tellement manqué. Mes bras enlacèrent sa nuque, cherchant à me fondre l'un contre l'autre.
Tu m'as manqué Kilian. Mon autre main caressa sa mâchoire, dessinant ses contours comme pour imprimer ce dessin à tout jamais dans mon esprit.

- Raconte-moi ton périple. Je veux savoir ce que tu as vécu, ce que tu as vu, ce que tu as ressenti. J'aimerais pouvoir apporter ma pierre à l'édifice pour aider à la réhabilitation de cette planète.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Des explications. C’était un peu ce dont il était question pour le moment dans cette discussion. Helia en avait besoin, et Kilian avait envie d’en fournir afin de justifier ce qui n’aurait dû l’être finalement. Tout n’était pas simple entre eux, cela ne l’avait jamais été et ne le serait probablement jamais. Et pourtant, le Jedi ne désespérait pas de trouver un équilibre entre leur relation et l’Ordre. Un but louable et accessible de son point de vue, même si les récents changements remettaient en cause bon nombre de leurs habitudes. Ils allaient devoir revoir leur quotidien, réapprendre à passer du temps ensemble en toute discrétion. De toute manière, avouer leur relation n’apporterait rien de bon pour personne. Que ce soit eux deux ou l’Ordre. Ce dernier avait besoin de membres, et ils ne s’imaginaient pas vivre une autre vie que celle-ci. En tout cas, Kilian pensait que sur ce point ils se rejoignaient tous deux. Il préférait ne pas aborder le sujet directement, pour ne pas se retrouver face à un choix impossible à faire. Ses paroles étaient douces, et ne contenaient aucun reproche. Bien au contraire ce n’était que l’expression sincère de son ressenti et de ses émotions. Un signe de tête négatif accueillit les paroles de la jeune femme. Ce n’était pas égoïste, ou alors il l’était tout autant. La refonte était nécessaire, et il comptait bien la mettre en œuvre au fil du temps. Mais le plus urgent était de se reconstruire et de se préparer à l’affrontement à venir… La guerre reprendrait prochainement sans aucun doute possible à ce sujet.

Un soupir fut sa seule réponse, ainsi qu’un haussement d’épaule. Il aurait aimé avoir plus de réponses à fournir, et une idée plus claire de ce que l’avenir leur réservait. La route à suivre était tortueuse et encore embrumée. L’équilibre faisait aussi parti de ce qu’il avait pu constater, dans les livres souvent interdits à la lecture. L’histoire de l’Ordre était complexe, et il était évident que des parties manquées. Kilian la rassura sur ses sentiments à son égard, jugeant utile de les dires à haute voix comme pour les réaffirmer à nouveau. Il accueillit la main de Helia avec plaisir, et ses caresses avec un sourire et des frissons. C’était si doux cette sensation. Il aurait aimé l’emmener avec lui, mais il n’était pas sûr de revenir à l’époque. Cette décision restait l’une des plus difficiles à prendre, mais il ne la regrettait pas… Son regret se portait sur la manière dont il avait géré cet évènement avec son interlocutrice. Le maître se contenta de sourire. Il ne pouvait se montrer aussi catégorique que la jeune femme, car il ne pouvait différencier une volonté de la Force de son sentiment d’attirance et d’amour pour elle. Difficile dans ces cas-là d’avoir autant de foi qu’elle sur leur destin. Une chose était sûre, ils étaient amenés à rester ensemble et à parcourir cette route côte à côte. Il plongea son regard dans le sien en retour, et lui sourit aussi. Ses sentiments étaient comme un livre ouvert à présent.


_ « Changer est toujours compliqué de toute manière… »

Kilian ne voyait rien à ajouter, si ce n’était peut-être que lui aussi s’était posé la question. Mais il avait fini par accepter cette proposition, jugeant son arrivée comme utile pour l’Ordre. Ce n’était pas de la vanité, bien au contraire. Simplement il jugeait l’appel de la Force et la découverte de cette planète comme des signes qu’il avait un rôle à jouer à présent. Quand elle s’approcha, le Jedi plaça ses mains autour de sa taille et la serra contre lui. Son étreinte se renforça légèrement quand elle l’embrassa, et il lui rendit son baiser avec ce même désir. Tandis qu’elle lui caressait la joue, il posa son front contre le sien plongeant son regard dans ses pupilles brunes.

_ « A moi aussi tu m’as manquée… je suis heureux de te retrouver, et de pouvoir te tenir dans mes bras. Pour le reste nous ne serons jamais réellement séparé, et même si nous pourrons probablement nous voir moins souvent, je serais toujours disponible pour toi. » Il sourit légèrement et ajouta. « Et puis tu me connais, je ne pourrais jamais rester assis dans un fauteuil au cœur d’une salle remplie d’autre Jedi à attendre. »

Kilian n’était pas un politicien, même si il avait certaines aptitudes dans ce domaine. Une grande patience et cette étrange aura mettant en confiance presque tous ses interlocuteurs et les personnes autour de lui. Il apaisait les tensions par cette simplicité dont il faisait preuve tout simplement. Pour le moment, ses pensées s’éloignèrent de ces idées pour se concentrer sur Helia qu’il tentait encore contre lui, appuyant son front contre le sien. Il s’écarta légèrement, et l’observa quelques secondes avant de répondre à sa demande.

_ « Hum… Par où commencer. Pardonnes-moi d’avance, mais même aujourd’hui, je suis encore incapable de comprendre certaines choses. »

Il lui tint toujours la main, en l’invitant à marcher un peu dans les couloirs. Ils s’enfoncèrent un peu plus dans le bâtiment, entrant dans la pénombre. Kilian avait envie de profiter de ce moment en sa compagnie, et elle seule. Plus ils mettaient de distance entre eux et les autres, plus ils pourraient profiter de cet instant. Personne ne pourrait les empêcher de se toucher, et de rester l’un près de l’autre. Il restait conscient qu’on l’attendait plus tard pour la suite de cette journée. Les épreuves. Levant la tête vers le plafond, distinguant à peine les pierres, il prit la parole.

_ « Comme tu le sais j’ai ressenti un appel, comme une force d’attraction impossible à ignorer ou à repousser. Elle m’appelait vers l’espace dans un premier temps. » Il l’observa et prit une mine contrite avant de continuer. « Ce ne fut pas facile de partir, et j’ai mis plusieurs semaines avant de me décider. D’où ma distance avant mon départ, je réfléchissais. » Il n’était pas forcément fier de cette cachoterie, qu’il avouait en cet instant, mais il continua. « La première étape fut un temple abandonné… A mon arrivée il n’y avait rien, et l’appel semblait avoir disparu. J’ai passé plusieurs jours à méditer pour trouver des réponses, tellement obsédé j’en oubliais de manger et d’observer les choses un peu mieux. »

Kilian se laissa emporter dans ses souvenirs de cette période. Il perdit un peu le fil du temps, et de la conversation. Il sentait toujours la présence d’Helia à ses côtés, mais comme à chaque fois, la Force le rappelait à cet instant. Il réfléchissait souvent encore à différentes choses… La planète était-elle le but final ou une autre étape de cet appel. Avait-il manqué quelque chose pendant son périple. Il continuait d’avancer sans vraiment y penser. C’était dans ces moments-là qu’on le prenait pour quelqu’un de naïf et d’un peu étrange, tant il paraissait ne plus évoluer dans le même monde que les autres, totalement plongé dans ses pensées.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 210
MESSAGES : 43
AFFILIATION : Jedi
Avatar : Gal Gadot
Crédits : Helia
Un rire s'échappa de ma gorge, je n'imaginais effectivement pas du tout Kilian, assis sur un fauteuil à jouer le bureaucrate. Il était bien trop tourné vers l'action pour ce genre de choses. Cela convenait surement à certains maîtres, plus diplomates ou simplement trop vieux ou trop usés pour aller sur le terrain. Je n'aimais pas ce genre de maîtres, trop de réflexion à s'en donner mal à la tête. La Force est sensitive, bien qu'il soit important de toujours mener des prospections, réfléchir à son utilisation pour ne pas être tenté par le côté Obscur, il faut aussi savoir la laisser parler et suivre le chemin. Je vois la Force comme un long fleuve infini, parfois tumultueux, parfois calme, sur lequel il est important de toujours bien suivre les voies tracées pour ne pas partir sur les affluents sombres et inconnus.

« Je t'imagine mal en effet rester assis à observer ce qu'il se passe. En fait cette vision de toi en vieux bureaucrate jedi, aigri et fermé d'esprit m'amuse grandement. Je veillerais à ce que tu ne deviennes pas ça. Cette situation ne sera pas facile mais, nous y sommes préparés depuis longtemps. C'était une forte possibilité Killian, nous avons réussi jusqu'à là, ensemble rien ne peut nous arriver, je m'y plais à y croire en tout cas »

Je savourais l'instant présent, m'imprégnant de son odeur et de son toucher que j'avais appris par cœur avec le temps. Je me sentais tellement sereine en sa présence, cela changeait des nuits cauchemardesques à revoir les corps de mes parents et de tous ses visages morts pour la République. S'il n'y avait pas eu la force, il y aurait forcément eu la haine. Comment pouvait-il en être autrement ? Tellement de souffrances, de disparus, de familles brisées, voilà ce que la guerre entraînait. Si seulement cela pouvait avoir une fin. « Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix ».
Il s'écarte doucement de mon étreinte, j'avais hâte de connaitre son périple. Il semblait confus quant à tous les évènements qui se sont profilés ces derniers mois. Je n'imagine pas qu'elles ont pu être ses doutes, ses peurs, j'étais fière de ce qu'il avait accomplie, suivant un chemin inconnu qui aurait pu le mener à des extrémités tellement plus dangereuses. Je l'écoutais me conter son aventure avec attention, notant les détails qui retenaient mon intérêt, réfléchissant sur la nature et les possibilités que nous offrent la Force.


« Ce temple est chargé d'énergie qui me semblent inaccessibles. Si proche et pourtant je ne peux les toucher du doigt. Tant de souvenirs dans ce lieu, ces connaissances pourraient réellement nous permettre de mieux comprendre la Force qui nous entoure et de ne pas répéter les mêmes erreurs du passé. Il y a tant de choses à faire, j'ai l'impression que nous sommes au pied d'un immense chantier mais, que nous en avons à peine entamer les fondations. Le terrain est là, il nous faut tout reconstruire et s'instruire des connaissances des anciens.Je me perdais dans mes propres réflexions quand nous avancions sans réfléchir où nos pas nous menaient, nous laissant portés par ce flux d'énergie constant de souvenirs et de paroles.Les as-tu entendus ? Les anciens maîtres ? Il n'y a pas la mort, il y a la Force. Comment es-tu arrivés à comprendre où tu étais Kilian ? J'ai tellement de questions à te poser. Tout ceci est passionnant. Je suis fière de toi, tu aurais pu sombrer, abandonner, tu as persévéré pour découvrir ce lieu chargé de notre histoire ».

Je le voyais se perdre dans ses propres réflexions, Kilian pouvait paraître un peu étrange parfois, s'arrêtant soudainement de parler comme s'il était entré dans une transe. Il semblait communiquer réellement avec la Force, comme une vieille amie qui l'accueille le temps d'une retrouvailles. Nous avions dû parcourir quelques kilomètres sans prêter attention au temps passé. J'avais l'impression que le temps s'était arrêté et l'atmosphère devait lourd, immobile. Nous tournions une fois de plus dans un corridor de pierre, j'avais l'impression de l'avoir déjà foulé, tout se ressemblait ici. En me retournant, je ne reconnaissais plus le lieu. Devant nous, s'étendait à perte de vue de multiples couloirs, derrière nous, il n'y avait plus rien. Un mur, rien de plus, que je ne me rappelais pas avoir vu il y a quelques secondes. Une sensation étrange m'étreignit. La Force se jouait-elle de nous ? Un léger vent de panique sonna en moi. Les Épreuves et la Cérémonie avait déjà du début et notre absence serait forcément remarquée. Nous devions revenir sur nos pas mais, je ne me rappelais pas le chemin.

Je m'arrêtais soudainement dans mes réflexions, alors que Kilian continuait à avancer, perdu dans les siennes. J'observais avec minutie les lieux autour de moi, me concentrant sur les énergies et me laissant guider par mon instinct. Pourtant, rien ? C'était vraiment étrange, je n'avais jamais ressenti ce vide auparavant. J'avais l'impression que ma connexion avec la Force avait disparu. Nous étions là, perdus dans ces dédales de pierres et de couloirs humides, dans cette pénombre, le jour semblait tomber doucement, l'obscurité nous envahissant petit à petit. Elle ne me faisait pas peur car, elle semblait bienveillante. La situation pouvait devenir rapidement critique si nous n'y remédions pas rapidement. Je n'avais aucun moyen sur moi afin de nous éclairer et sans connexion avec la Force, il allait être compliqué de revenir sur nos pas en temps et en heure. Passer des jours et des nuits perdus ne me semblaient pas forcément la situation la plus confortable qu'il soit, présence de Kilian ou non. Je le voyais disparaître au loin, il n'avait pas vu que je m'étais immobilisée.


« KILIAN » Ma voix résonna en échos contre les pierres, produisant un bruit sourd et désagréable. Je crains que nous nous soyons perdus, il nous faut revenir sur nos pas ou notre absence risque d'être un peu trop visible. Je doute que le Conseil soit heureux de te voir absent lors d'une grande commémoration »

Je ne ressentais toujours pas l'énergie de la Force et la situation commença à me paniquer davantage. Je sentais l'adrénaline se propageait doucement dans mes veines. C'était bien le moment pour une telle situation. J'avais toujours goût à l'aventure mais, elle semblait un peu trop surgir chaotiquement ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
La réaction d’Helia aurait pu vexer une autre personne, mais Kilian trouvait ça plutôt charmant qu’elle confirme ses pensées de la sorte. Il était un homme d’action et de terrain, sans manquer de patience ni de retenue lorsque c’était nécessaire. Mais il n’était pas taillé pour la diplomatie ou l’immobilité des bureaucrates. La réponse de la jeune femme le fit sourire tout simplement. Peut-être qu’il se retrouverait un jour dans la position du vieux sage aigri et borné, mais pour le moment, il était encore jeune et ouvert tout simplement. Au moins tous les deux étaient d’accord pour chercher cet équilibre ensemble. Ce qui rendrait leur vie heureuse sans avoir à sacrifier l’Ordre ou leur relation. La conversation quitta ce sujet épineux pour un autre plus aventureux. Le parcours du Jedi pour arriver sur la planète. Ce n’était pas un périple facile à décrire, tant il avait été dans le ressenti de l’homme et de la Force plus que dans la recherche et la quête d’un objet. Son explication était un peu floue. Il en était conscient, mais ne voyait pas comment formuler les choses autrement. Ce qu’il avait vécu rendrait croyant l’être vivant le plus sceptique. La Force avait été présente et avait guidé chacun de ses pas vers ce refuge, qu’ils utilisaient à présent. Sa première étape avait probablement été la plus compliquée, dans la mesure où il avait dû découvrir ce que la Force attendait de lui.

Tandis qu’il parlait, Kilian s’enfonçait dans l’édifice. Son esprit se perdit dans les méandres de ses réflexions et de ses souvenirs, oubliant même le moment présent l’espace de quelques minutes… ou secondes. Il n’aurait su dire combien de temps son égarement dura. Les premières paroles de Helia l’atteignirent malgré tout. Il pouvait comprendre son ressenti sur ce temple, et il pensait aussi que l’Ordre apprendrait de nombreuses choses dans ce lieu. Ses questions suivantes se perdirent dans le couloir qu’ils arpentaient, puisque le maître n’était déjà plus aux côtés de la jeune femme. Son esprit vagabondait et cherchait simplement à découvrir si il n’avait loupé quelque chose ou manqué une information quelconque durant son voyage. Les pensées de Kilian furent troublées par les doutes transmis par Helia, puis lorsqu’elle lâcha sa main. Le froid inonda son esprit mais ce dernier ne revient au moment présent qu’en entendant son nom. Ses yeux observèrent pour la première fois les lieux. Un couloir sombre et humide, s’étendant à perte de vue. Ses sens étaient troublés, et il était évident qu’une puissante force était à l’œuvre dans cette partie du bâtiment. Il avait manqué de vigilance et de prudence. Le maître se retourna et observa Helia. Il s’approcha d’elle et lui posa la main sur la joue avec tendresse.


_ « Paniquer ne mènera à rien. Moi aussi je ressens cet isolement, mais pour le moment il nous suffit de faire marche arrière. » Avec une mine un peu contrite, il ajouta. « Par contre je compte sur toi pour nous guider. J’ai un peu perdu le fil de mes déplacements ces dernières minutes. »

Ce n’était pas très glorieux, d’autant qu’il connaissait les dangers de cette planète et de bâtiment. Kilian aurait dû se montrer plus prudent. Un autre piège. Ce n’était pas le premier qu’il rencontrait, mais celui-ci lui donnait une sensation amer et inquiétante. Pour le moment, le maître devait rester calme… Finalement c’était pour Helia qu’il s’inquiétait. Ce temple aimait jouer avec le sens, et il la sentait parfois un peu fragile et vulnérable. Elle était forte et il n’en doutait pas, mais la Force abritée dans cet édifice était ancienne et puissante.

_ « Ce qui m’inquiète le plus n’est pas notre absence, mais plutôt de trouver une issue rapidement. » Il se tourna vers son interlocutrice et reprit. « Rassures-toi ce n’est pas la première fois que je suis pris au piège dans ce temple… Il aime jouer avec nos sens et nos capacités. Et à priori il aime aussi voir nos réactions en tant qu’être humain, et non pas utilisateur de la Force. »

Tout en marchant, Kilian tenait la main d’Helia pour la rassurer et tâtait le mur de son autre main pour le sonder. Parfois certains pièges avaient des mécanismes très simples, ou des sorties dissimulées. Il fallait être vigilant, et ne pas se laisser tromper par sa vue principalement. Il fermait les yeux de façon régulière cherchant un signe quelconque, ou une piste à suivre. La méditation ne l’aiderait guère de son point de vue. Le blond se tourna vers la jeune femme.

_ « Fies-toi à tes autres sens, et aide-moi à inspecter les murs. Les solutions des derniers pièges rencontrés se trouvaient dans ces deux actions. Autant se répartir un peu le travail, mais ne t’éloigne pas. Tu pourrais te retrouver prise au piège ailleurs. »

Son ton était sérieux, mais se voulait rassurant et réconfortant. Ce n’était pas catastrophique, et pour le moment, aucun piège de l’édifice n’avait eu pour but de tuer ou de blesser. Des mises à l’épreuve probablement des anciens propriétaires des lieux tout simplement.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 210
MESSAGES : 43
AFFILIATION : Jedi
Avatar : Gal Gadot
Crédits : Helia
Je sentis sa main se poser sur ma joue, comme pour me rassurer. La chaleur de sa peau me fit revenir à la réalité. Je m’étais encore une fois égarer dans le méandre de mes sentiments. Il fallait vraiment que je travaille ça par la suite. J’avais appris pourtant à les maîtriser, à les enfouir tout au fond de moi mais, depuis la fin de la guerre, tous mes souvenirs étaient remontés à la surface. La mort de mes parents, la disparition de mes camarades, la trahison de la République et les complots de l’empire. Ce chaos tournait en moi sans jamais s’arrêter. Je ne demandais qu’un peu de répit, il m’épuisait et me faisait perdre ma concentration. L’apprentissage n’est jamais fini pour un jedi, surtout si je prenais un padawan prochainement, il allait falloir dompter toutes ses émotions. Je me devais d’être un exemple pour le futur jedi que je formerais, le guider, lui montrer la voie.

« Je ne panique pas, tu étais tellement perdu dans tes pensées que seul mon cri a pu te faire sortir de là. J’étais quelque peu vexée qu’il me pense si faible que je reprenais mes habitudes impulsives. Relation ou non, j’ai toujours eu un certain caractère. Ton sens de l’orientation…je me demande comment tu as pu te retrouver ici sans te perdre mille fois Kilian. Je ne pus m’empêcher de le taquiner à mon tour, pour détendre l’atmosphère ou plutôt pour me détendre moi-même et reprendre le contrôle de la situation. Je respirais un grand coup, fermant les yeux et me concentrant, essayant de percevoir la Force mais toujours rien. Et bien je crois que nous allons devoir nous y prendre à l’ancienne…

J’observais à nouveau les alentours. Le couloir était très humide mais, si nous retournions sur nos pas, je sentais l’air sec au loin. C’était déjà une piste à exploiter. Tout en marchant, Kilian me prit à nouveau la main, je glissais mes doigts dans les siens, les enserrant légèrement pour me donner du courage. Reprendre ses esprits, se concentrer sur son environnement, apprendre, se remettre en question sur les erreurs que nous aurions commises en chemin, faire appel à sa mémoire pour retrouver ses pas malgré le fait que tout semblait se ressembler ici.

« La force a parfois des côtés un peu trop…malicieux. Je comprends le principe mais, après cette guerre et tout ce foutu chaos, j’aspirais à un peu de vacances. De l’herbe, du soleil, une tasse de thé et un bon livre plutôt que déambuler dans des couloirs froids et humides, bien que tu sois ici avec moi. »

Je détachais ma main de Kilian, me m’étant à la tâche de l’autre côté du couloir, cherchant une issue ou un signe qui aurait pu nous indiquait que nous étions déjà passé par là. Les corridors semblaient interminables. Mes doigts caressaient la pierre, à la recherche d’une irrégularité qui n’aurait pas dû être ici, pourtant toujours rien de ce côté et Kilian semblait avoir la même chance que moi.

« Je ne sais pas si nous sommes dans la bonne direction mais, l’atmosphère est un peu plus respirable à mesure que nous avancions. C’est plutôt ce mur droit devant nous qui m’inquiète un peu. Les lierres par ici me rappelle que nous sommes déjà passés par là mais le mur n’était pas là, j’en suis presque sûr. Tu dis qu’il est possible de trouver une autre sortie ? Peut-être dissimuler dans ces murs ?

Mes mains continuaient d’explorer la pierre, plus particulièrement le lierre. S’il poussait à l’intérieur, il devait bien y avoir une entrée quelque part. Elle n’était pas loin, j’en étais presque sûr. J’essayais de tirer légèrement sur le lierre quand quelques morceaux de terre me tombèrent dans les cheveux.
Une sortie dissimuler n’était pas loin, c’était certain. Quelques soient les anciens propriétaires des lieux, ils étaient bien joueur pour nous confronter à une telle situation. Un moyen de nous punir de notre relation ? Ou bien d’apprendre à travailler davantage ensemble ? Il est vrai qu’en tant que Jedi nous avions bien trop l’habitude de nous fier à la force pour tout ce que nous entreprenons, oubliant parfois les autres sens des humains non sensibles. Et pourtant, il était tout aussi important.

Perdue dans mes réflexions, je ne fis pas gaffe à un interstice dans le mur un peu plus grand qu’à l’accoutumé. Mes doigts se figèrent à l’intérieur et alors que je continuer de pousser légèrement contre le mur, celui sembla s’effondrait, libérant un passage assez étroit mais, capable de laisser passer un homme adulte. Ma jambe trébucha contre la pierre et mon corps parti en avant dans un fracas un peu désordonné et ridicule. Empêtrée dans mes robes, je peinais à me relever. Ma tête avait légèrement frappé contre la pierre mais, rien de plus méchant qu’un léger cognement habituel.
De l’autre côté de l’ouverture, on pouvait apercevoir une forêt assez dense mais déjà beaucoup plus lumineuse que les couloirs qui m’avaient laissé penser que la nuit tombait.


« Et bien, je crois que nous avons trouvé. J’espère que tu connais un peu mieux cette foret afin de nous ramener vers la Cérémonie. Je me tournais vers lui, un sourire légèrement espiègle sur le visage et un peu boudeur par la même occasion. Bien que cette petite aventure fût sympathique, j’aspirais à sortir de là au plus vite. »

Je grimpais sur les pierres tombaient, me frayant un chemin et je m’accroupissais devant l’ouverture afin de pouvoir me hisser à l’extérieur. La chose ne fut pas aisée avec ces robes encombrantes, l’uniforme du jedi était plus pratique à ce genre de situation mais, la cérémonie exigeait d’être un peu mieux vêtu pour l’occasion.

« Rappelle-moi de ne plus me promener dans ce temple pendant quelques temps Kilian. Bien que l’aventure fût intéressante, je crois que je vais réserver le repérage des lieux pour plus tard. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Involontairement, Kilian avait tendance à se montrer trop protecteur envers Helia agissant plus comme un professeur que comme son compagnon. Ce n’était pas évident pour lui de faire la part des choses, dans la mesure où l’un et l’autre se confondaient dans sa vision des choses. La réponse de la jeune femme lui rappela une nouvelle fois qu’il devrait apprendre à faire la différence. Il se contenta de sourire et de ne pas s’offusquer de sa réponse, d’autant que si la Force restait silencieuse, il arrivait à lire dans ses expressions et ses gestes très facilement. Comme elle dans les siens d’ailleurs. Difficile de cacher quoi que ce soit envers une personne avec qui on possède un lien aussi fort. Un haussement d’épaule accueillit sa boutade, tandis qu’il s’affairait à trouver une sortie pour tous les deux. Ce n’était pas le premier piège de la planète, et ces derniers paraissaient plutôt simple une fois qu’on restait calme et qu’on en comprenait le système. Généralement cela signifiait que quelque chose pouvait être découvert au bout de cette épreuve. Kilian prit la main de la jeune femme, qui se laissa faire. Un réflexe, et surtout pour ne pas la perdre dans ce lieu bien étrange. Le maître restait calme et cherchait le secret de ce phénomène étrange, mais son esprit était tourné vers autre chose… Le fond du couloir qui devait recéler un lieu intéressant ou non. Le temple et ses secrets intéressaient beaucoup le Jedi, surtout parce que l’histoire de l’Ordre le passionnait et que les archives Jedi contenaient des trous volontairement laissés vides.

La Force. C’était un être vivant à part entière avec sa volonté et son fonctionnement. Un Jedi pouvait passer toute une vie à en percer les mystères, sans réussir à la comprendre. On apprenait rapidement à se fier à son instinct, et ne pas trop se poser de questions tout simplement. Helia s’éloigna et s’affaira de l’autre côté du mur. Elle eut plus de chance que le Jedi pour trouver la sortie. Mais ce dernier continuait d’être attiré par ce que pouvait cacher ce couloir. Il reviendrait plus tard, et il se contentait de mémoriser les lieux pour le moment. Son regard se posa vers la jeune femme quand elle évoqua une atmosphère plus respirable. Helia était sur la bonne voie, et Kilian préféra ne pas intervenir cette fois. Des plantes signifiaient de l’eau et de la lumière.


_ « Ce n’est pas la première zone de ce type que nous rencontrons. C’est pour cette raison que l’exploration du temple doit être laissé aux maîtres. Généralement la sortie prend des aspects étranges et inattendus. »

Un sourire accueillit la terre tombant sur les cheveux de la brune. Helia continua à farfouiller cherchant la sortie, qu’elle ne tarderait pas à trouver. Kilian ne comprenait pas forcément ce système de piège à résoudre sans la force. Peut-être que cela faisait partie de l’entraînement des premiers utilisateurs de la Force. Une manière de préparer son corps et son esprit aux secrets de la Force. Ou alors la raison pouvait en être toute autre. Un mystère à percer. Le Jedi tenta de retenir la jeune femme quand elle trébucha mais il ne fut pas assez prêt. Il était déjà prêt à accourir à ses côtés, mais elle prit la parole pour le rassurer ou pour l’empêcher d’intervenir.

_ « En extérieur pas de problème… Seul le temple arrive à bloquer les perceptions de la Force. » Il sourit simplement et ajouta alors. « Quoi que on devrait compter sur ton sens de l’orientation pour une fois, puisque tu sembles plus adroite que moi dans ce domaine. Après toi ma chère. »

Helia fut la première à passer, et Kilian lui emboîta le pas non sans un regard en arrière vers ce couloir. Il avait envie de l’explorer pour le moment. Mais il avait des obligations à remplir en tant que membre du conseil. Les épreuves ne pourraient attendre trop longtemps son retour. En approchant de la forêt et de la sortie, il pouvait sentir le feu mourir et les premiers participants se préparaient pour les épreuves.

_ « Aucun problème. Je ne t’inviterais plus dans des explorations inattendues. Je ne te pensais pas aussi peu ouverte aux aventures opportunes. »

Kilian continuait de sourire tout simplement, et s’était approché de la jeune femme. Il avait déjà entrepris de nettoyer ses cheveux de la terre tombée précédemment, et des quelques toiles et saletés emmenées sur son passage. Ses mains balayèrent ses cheveux, et son regard se concentrait sur la tâche. Finalement il reporta son attention sur Helia. Il passa sa main délicatement sur son crâne, à l’endroit de sa chute.

_ « Tu es sûre que ça ira ? Et que tu n’as rien ? »

Une fois rassuré, Kilian la prit dans ses bras profitant des arbres pour rester dissimuler. Il lui donna un baiser passionné, et la serra contre lui. Le Jedi souhaitait profiter de ces derniers instants ensemble, avant de retrouver les autres membres de l’Ordre et la distance d’usage entre eux. Elle lui manquait beaucoup, et finalement la guerre lui semblait plus simple sur ce plan-là, ils pouvaient rester côte à côte sans éveiller le moindre soupçon. Partir en mission tous les deux.

_ « Prête pour les épreuves. Comptes-tu prendre un padawan ? » Il l’invita à reprendre leur marche pour rejoindre les autres membres de l’Ordre. Il jeta un dernier regard en arrière. « Je reviendrais plus tard sécuriser cette zone… Maintenant que la sortie est trouvée, ce sera sûrement plus simple. Merci à toi. »


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 210
MESSAGES : 43
AFFILIATION : Jedi
Avatar : Gal Gadot
Crédits : Helia
L'air frais me fit le plus grand bien après l'atmosphère étouffante de ce couloir. Les anciens maîtres avaient prévu des tonnes de pièges d'entraînements et la force était bloquée souvent à l'intérieur, surement un moyen pour développer ses aptitudes physiques et mentales.
La luminosité de l'extérieur me fit plisser les yeux afin de m'habituer à la lumière environnante. Le couloir que l'on venait d'arpenter avec Kilian était assez sombre, j'aimais parfois cette pénombre, la lumière vive me donnait quelques migraines. L'obscurité, cela représentait le calme, le silence et elle me permettait de poser calmement mes émotions et mes pensées. La lumière était trop énergique pour moi en ce moment. Je m'étais habituée avec la guerre à demeurer cachée, dans l'ombre, à agir camouflée, sans montrer réellement son vrai visage. J'étais aussi habituée aux lumières tamisées des bibliothèque dans lesquelles j'aimais parfaire mes connaissances sur notre histoire.

Kilian me suivait de près et je me plaçais face à lui alors qu'il époussetait mes cheveux encore pleins de terre. J'allais avoir fière allure pour la suite de la cérémonie. Son regard tendre emplit mon cœur d'un sentiment de protection. Je savourais son contact, appréciant la chaleur de ses doigts le temps d'un instant. Nous n'allions pas tarder à revenir avec les autres et à camoufler à nouveau notre relation. Parfois je me plais à nous imaginer en simples civiles, qu'elle aurait été l'évolution de notre histoire ? M'aurait-il plus autant s'il avait été un simple soldat ? L'interdit de notre relation jouait aussi sur nos sentiments. C'était dur mais les moments passés ensemble était un cocon de sécurité appréciable que nous nous étions crées tous les deux.


"Le temple reste dangereux pour ceux dont la formation n'est pas terminée, c'est sûr. Je me demande parfois si nous ne couvons pas trop nos futurs collègues ? Après tout, ces temples ont l'air d'avoir servi de terrain d'entrainement, peut-être même pour de jeunes padawans ? Nous comptons parfois trop sur notre capacité à appréhender la Force et lorsque nous en sommes privée, ça devient dangereux. C'est peut-être une question sur laquelle le Conseil pourrait réfléchir ? Qu'en penses tu ?

J'observais les environs et contrairement à ce que Kilian disait, je me sentais un peu perdue dans ces bois que je n'avais pas encore eu l'occasion d'explorer. On sentait au loin la fumée du feu, nous ne devions plus être très loin de la cérémonie.

"Et bien, ton sens de l'orientation demande à être amélioré, quel meilleur pratique que celle-ci non ? Je lui fis un sourire malicieux, aimant le taquiner de temps en temps. Notre relation était simple, pleines d'ondes positives, c'était nécessaire pour ne pas tomber dans le dramatique. Plus d'aventures alors ? J'ai seulement besoin de quelques moments de calme, je crois que je me fais vieille Kilian. Mais je serais ravie de repartir en exploration avec toi, avec de quoi nous éclairer cette fois-ci, surtout si ce temple souhaite que nous restions perdus quelques jours."

Je sentis une lueur d'inquiétude dans son regard lorsque se yeux se posèrent sur le haut de mon crâne. Une bonne bosse ne devrait pas tarder à se faire voir mais rien de bien méchant. Nous avions connu bien pire pendant les guerre et ma tête était habituée à ce genre de coup bien placé. J'étais parfois maladroite, ou trop grande.

"Un peu d'onguent et il n'y aurait plus rien, nous avons connu pire il me semble".

Je le sentis se rapprocher de moi et m'enlacer tendrement, me posant légèrement contre un arbre alors que ses lèvres se posèrent sur les miennes. le baiser était agréable, sa chaleur m'enivrait et je me sentais à nouveau perdue dans ce désir ambiant. cela faisait bien longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés seuls et plus ils se rapprochait, plus l'envie d'être avec lui était présente. Mes lèvres s'entrouvrirent afin d'approfondir le baiser qui devient de plus en plus passionné. Mon corps se pressait contre le sien et je sentais un froid glacial lorsqu'il mis fin à ce moment, à regret. Ce n'était pas le moment, nous le prendrons plus tard.  

"Je pense qu'il est temps en effet, je me sens prête à transmettre mon savoir et à former un padawan. Cette relation m'apportera beaucoup. Tu sais qu'avec mon passé, j'ai mis du temps mais je sens que ce moment est arrivé."
Nous nous dirigions lentement vers les voix qui s'élevaient de la Cérémonie, elle devait bien être entamée et j'espérais  que notre entrée ne serait pas trop remarquée. Avec le temps, certains devaient avoir quelques soupçons et ce n'était pas du tout le moment que cette vérité se révèlent.

"Je serais ravie de t'accompagner dans ces explorations, ce temple m'intrigue de plus en plus et il doit y avoir bien des secrets à découvrir. De plus, ces épreuves données par nos anciens pairs ne peuvent qu'améliorer notre maitrise de la Force. Rien n'est jamais acquis"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
L’air frais. Ce fut très agréable après ce passage dans des couloirs clos, sans lumière et sans un courant d’air rassurant. L’être humain n’était jamais à l’aise dans les espaces clos, à quelques exceptions près. Les deux Jedi ne faisaient pas exception à cette règle, même si Kilian y voyait un intérêt certain dans le cas présent. Une nouvelle énigme de ce lieu étrange à découvrir et à résoudre. Finalement, le maître avait besoin d’action que cela soit sur un champ de bataille ou en exploration. Il faisait un piètre sage, lui qui préférait l’action à la réflexion. Cela ne l’avait jamais empêché de pouvoir méditer pendant de longues heures, mais son esprit n’était que rarement posé et calme. Toujours à voyager que cela soit dans le monde réel ou dans les méandres de ses pensées et de la Force. Toujours en quête d’une chose lui échappant encore, et dont la teneur lui était inconnue pour le moment. Kilian s’affairait à nettoyer les différente saletés prises dans les cheveux de Helia. Elle avait une drôle d’allure pour le moment, et son regard ne la quittait pas. Il profitait de ces instants d’intimité entre eux, qui se faisaient de plus en plus rares depuis la signature du traité. L’espace de quelques secondes, il se fit la réflexion qu’il aurait dû l’emmener dans son périple. Puis il se ravisa car il savait pertinemment que c’était un voyage qu’il devait faire seul, pour une raison qu’il ignorait encore pour le moment. Mais il restait convaincu qu’un autre but se cachait derrière cette quête et cette découverte.

_ « Couver… Je ne dirais pas cela ainsi, mais je pense qu’il faut un temps pour chaque chose. Le rythme d’évolution est important. Finalement les futurs Jedi doivent apprendre à avoir de l’intelligence ici » Il montra son crâne, et descendit sa main sur son cœur en ajoutant. « Et là. Ce dernier élément est le plus dur, mais le plus important de mon point de vue. Enfin il est sûr que certaines choses doivent changer, l’histoire ancienne comme récente le prouve. »

Kilian ressentait déjà la présence des autres Jedi près du feu, et une certaine agitation. L’heure était bien avancée à présent. Son esprit vagabonda une nouvelle fois sur les raisons de la découverte de cette planète, en cet instant. Il se contenta de sourire à son interlocutrice sur l’évocation de son sens de l’orientation. Certes ce dernier ne paraissait pas toujours idéal, mais il avait toujours réussi à atteindre sa destination. Finalement n’est-ce pas le principal. La réaction de Helia à sa taquinerie sur les aventures opportunes l’amusa grandement. Un mouvement de tête réfuta sa position sur son âge. C’était simplement une question de tempérament. Elle aimait être préparée, et lui avait toujours donné cette impression. Lui se montrait plus aventureux et improvisait plus souvent. Cela lui semblait bien plus intéressant, et l’expérience lui avait prouvé que l’on ne pouvait pas tout prévoir. Même si il reconnaissait volontiers qu’un peu de préparation ne lui serait que bénéfique parfois.

_ « Malheureusement ces passages nous prennent généralement au dépourvu, et nous amène dans les méandres du temple sans aucune prévention ni précaution. Mais si un jour l’expérience te tente à nouveau, nous repartirons à l’aventure… Avec plus de lumière. » Kilian sourit simplement avant de conclure. « Et tu ne te fais pas vieille. Tu es parfaite. »

Kilian s’inquiéta pour sa blessure par la suite, et passa délicatement sa main sur l’endroit de sa chute. La réponse de Helia ne le surprit guère. Elle avait l’habitude d’être blessée tout comme lui. Mais ce n’était pas pour autant qu’il regrettait de ne pas l’avoir protégée ou ne pas avoir pu empêcher les blessures. C’était l’une de ses faiblesses. Le maître avait envie de pouvoir lui servir de bouclier à longueur de temps, et lui éviter tout mal qu’il soit physique ou psychologique. Si la guerre lui semblait plus simple pour leur relation, il ne regrettait pas de ne plus la voir plonger au cœur des batailles. Profitant de cet instant, et de cet élan de sentiment, Kilian la prit dans ses bras et l’embrassa. Il profita et savoura cette étreinte simple et sincère. Malheureusement le temps n’était pas à ce genre de moment, et il avait des obligations à remplir. Il mit fin à cette étreinte, et se sentit d’un coup bien isolé et froid loin d’elle. Ils évoquèrent la cérémonie et la possibilité de prendre un padawan. Ils avancèrent vers les autres membres de l’Ordre.

_ « Le passé est une leçon qui sera importante pour un futur Jedi. Te sentir prête est la première étape, et je suis sûr que tu feras un merveilleux maître. De toute manière saches que c’est une relation à double sens. Tu apprendras autant que tu enseigneras. Vous vous aiderez mutuellement. »

Kilian se souvenait de son padawan, dont la mort le hantait encore aujourd’hui. Il n’avait rien pu faire, et pouvait simplement se dire que son ancien élève avait fait un choix. Qu’il était mort pour ses convictions et en se battant comme un lion pour rester en vie. Ce qu’on lui avait raconté apaisait un peu sa peine, mais n’enlevait rien à la colère de sa disparition pour autant. Son attention fut attirée par Helia quand elle reprit la parole.

_ « Je pense que ces épreuves n’ont pas pour but d’améliorer la maîtrise de la Force, mais plutôt de nous aider à connaître nos limites et nos faiblesses en tant qu’être humain. » Il marqua une pause avant de continuer. « La Force pallie beaucoup de faiblesses, et nous aveugle dans la mesure où elle était toujours présente. Je pense que ces -pièges- ont pour objectif de voir nos limites sans cette Force, sans ses béquilles qui compensent nos manques. D’une certaine manière, cela doit aider à améliorer la maîtrise de la Force. Enfin ce n’est que mon avis… C’était peut-être un moyen de nous aider à contrôler nos émotions. Conserver son calme dans une situation inquiétante, gérer sa colère et sa frustration. » Son regard se tourna vers les ruines. « Certes un secret important est enfoui dans ce lieu. J’en suis convaincu. »

Partir en exploration avec Helia lui paraissait être intéressant. Ce serait l’occasion de passer du temps en sa compagnie, tout en découvrant les secrets de ces lieux. Il avait envie de l’emmener avec lui cette fois, pour ne plus être séparé d’elle trop longtemps. Parfois Kilian se demandait ce qu’il ferait si un jour elle décidait de quitter l’Ordre et lui proposait de le suivre… Une chose était sûre. Il n’avait aucune envie de vivre loin d’elle, et sans sa présence.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Tython-
Sauter vers: