Event I - Inauguration du Sénat


 

 :: Coruscant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Event I - Inauguration du Sénat

avatar
Crédits : 117
MESSAGES : 152
AFFILIATION : Tout
Crédits : @ronas
Event I
La guerre fut terrible. Coruscant avait souffert, terriblement souffert. Une attaque pernicieuse et destructrice. La dernière de ce long conflit ayant vu l’étalage de la puissance de l’Empire, et la débandade de la République galactique. Cette dernière avait été grandement affaiblie par le traité, et les désertions volontaires et involontaires de planètes de plus ou moins grandes importances. L’espoir semblait perdu, et les dissensions officielles comme officieuses avaient animés le quotidien des membres de la République galactique. Et pourtant personne n’avait abandonné les idéaux derrière cette unité, et le symbole de cette union était entré dans la phase finale de sa reconstruction.

Une annonce officielle s’était répandue sur l’holonet depuis plusieurs jours. Le Sénat avait fait une annonce importance. Le nouveau bâtiment abritant l’organe principal de la République galactique allait être inauguré. Une image forte de la reconstruction de Coruscant, de la force retrouvée de la République galactique. L’objectif était de redonner de l’espoir aux populations, de montrer une unité forte et puissante… Contrairement à l’image envoyée lors de la signature du traité. Evidemment ce n’était qu’une simple apparence, tentant de cacher les difficultés financières de la République galactique. Un acte plein d’espoir pour les Sénateurs et les membres, tentant de maintenir une union chancelante et fragile. Les festivités s’annoncent solennel, et la sécurité a été renforcée pour protéger le peuple invité à visiter le nouveau bâtiment. Un bâtiment du Sénat ouvert au public.


Précision
L’inauguration est prévue en plusieurs étapes. La cérémonie commencera en fin de matinée par un discours de la chancelière suprême par intérim, en compagnie de Sénateurs triés sur le volet. Ces derniers représenteront la diversité des peuples de la République, et surtout des planètes proches de la frontière avec l’Empire. Après ce discours, des groupes seront proposés pour visiter le bâtiment toute la journée ; des visites qui éviteront les parties importantes et sensibles du Sénat. Pendant ce temps, un buffet sera offert aux visiteurs dans le hall central.

Pour le moment, vous êtes rassemblé au milieu d’une foule compacte et curieuse attendant avec impatience le discours de la chancelière. Toutes les classes sociales sont représentées, et la sécurité est importante. Des soldats en tenue de combat entoure la foule et couvre les entrées du Sénat.

Revenir en haut Aller en bas
Inauguration du Sénat
Les boutons glissaient dans l’embouchure du tissu, les uns après les autres, sous les doigts presque mécaniques du kiffar. Un uniforme noir, gris et bleu d’apparat que tous les soldats portaient lors des évènements officiels. Le sien avait été porté une poignée de fois. Lors de sa réussite au concours de l’armée, lors de cérémonies diverses sur Kiffu et lors d’enterrements de certains de ses camarades… Les enterrements étaient d’ailleurs les derniers évènements et les plus nombreux où il avait eu à aller. Toujours le même discours, les mêmes familles désolées, la même lassitude de la guerre. Il avait été lassé aussi, lui. Mais à présent, il en venait presque à regretter ces dernières années où même s’il risquait tous les jours sa vie, il avait la certitude d’avoir un point de retour s’il survivait. A présent, Coruscant était sa maison. Froide, impersonnelle, fourmillante d’activité, l’opposé de ce qu’il avait toujours connu. Il avait obtenu un appartement sommaire près de la caserne entant que réfugié et soldat vétéran… Il aurait pu essayer de décorer un peu mais il n’en avait pas eu la force. Le strict nécessaire et une cuisine vide. Il sortait souvent se fondre dans la foule quand il n’était pas de service. Au moins ça avait le don d’occuper l’esprit.

Il referma la porte et pris l’ascenseur pour débarquer dans la rue. Sur les panneaux publicitaires, tout le monde parlait de l’inauguration. En temps normal, il n’y aurait pas été. Mais ces jours-ci, sans famille, sans véritable objectif, Maxir avait l’impression que la République était tout ce qui lui restait. Il avait envie que ça marche. Il avait envie qu’elle triomphe et même si certains parlaient d’illusion, il avait envie d’y croire malgré toutes les preuves contraires. La seule chose qui arrivait encore à le protéger d’une crise de nerf dont il ne reviendrait pas c’était ce genre de décorum et de déclarations publiques.

En arrivant, il ne put s’empêcher d’être immédiatement aimanté par certains soldats en uniforme qu’il connaissait. Des petites conversations en essayant de ne pas se faire voire par les officiers en charge de la sécurité… Finalement, c’était ça sa famille, l’armée. Pour le moment, le mécanicien ne se sentait pas d’aller se mélanger au milieu de la place, devant le balcon. Il n’avait pas grand-chose en commun avec ces gens. Certains étaient habillés avec des vêtements plus cher que son salaire sur deux ans et ils semblaient tous tellement insouciants qu’il aurait eu presque honte de gâcher la fête avec son uniforme et ses cicatrices… Surtout, le mot avait traversé les planètes et la galaxie au sujet de l’implantation de l’Empire sur Kiffu et il avait déjà repéré quelques regards outrés et suspects à son égard…
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Inauguration du Sénat

Encore un énième réveil difficile. La belle venait d'ouvrir ses prunelles délicates, fixant un point imaginaire sur le plafond blanc de sa chambre. Elle expira profondément avant de se redresser. Elle ne quitta cependant pas son lit, préférant rester assise au bord, les mains jointes, la respiration régulière. Aujourd'hui aurait lieu la cérémonie d'inauguration du Sénat. Ces quelques mois après la signature du traité avaient permis à la population de Coruscant de penser ses plaies. Les rues de la ville n'avaient jamais été aussi calmes, depuis la fin de la guerre. Les gens craignaient, malgré la paix décrétée par les autorités, qu'un nouveau massacre survienne, et que cette fois-ci les civils seraient les prochaines victimes. Geda, elle, se sentait obligée de participer à cet événement. Ses supérieurs hiérarchiques l'avaient fortement encouragé à y aller. Ils avaient raison. Qu'avait-elle de mieux à faire après tout ? A part se morfondre sur elle-même ? Rien. Du haut de sa tour, à travers les immenses baies vitrées, la jeune femme pouvait apercevoir la foule qui commençait à s'amasser au niveau de la grande place. Peu motivée, elle poussa un profond soupire de résignation et parti se préparer.

L'uniforme réglementaire était étalé sur son lit défait. Ses cheveux encore humides tombaient sur ses épaules nues. Elle passa sa main sur sa nuque, pour détendre ses muscles tendus. Rien à faire, elle ne parvenait pas à se motiver pour y aller. La médecin prit la décision de revêtir son uniforme, prenant soin de bien aplatir les plis et de mettre en valeur l'insigne de lieutenant qui était placardé sur sa poitrine. Sa silhouette longiligne apparaissait sur le reflet du miroir face à elle. Elle faisait pâle figure dans sa tenue. Ces dernières années de conflit l'avaient transformé. Fini la petite étudiante à l'école militaire dont les joues rebondies faisaient ressortir le regard bleu envoûtant. Elle avait énormément maigri. Le stress probablement, couplé à ces tragiques événements qui ont ponctué sa vie d'adulte. De sa main droite, la médecin rangea une mèche de cheveux sauvage dans son chignon parfaitement ordonné. Il était l'heure, il fallait y aller.

Geda tenta de se frayer un chemin à travers la densité de la masse humaine qui était amassée sur la place. L'endroit était sécurisé par des soldats de l'armée, tout avait été fait pour rassurer la population qui participait à l'événement. Aucun d'entre eux n'adressa le moindre regard à la jeune femme en uniforme. Elle continua donc jusqu'à croiser un visage familier. La marque rouge caractéristiques des kiffar, l'homme qu'elle avait un jour soigné durant la bataille de Dantooine. « Bonjour », dit-elle après s'être rapproché du soldat, affichant un sourire poli. « Comment allez-vous depuis notre dernière rencontre ? Vos plaies ont-elles bien cicatrisé ? » Geda dû se pousser pour laisser passer deux vieilles femmes, elle reporta ses iris céruléennes sur le kiffar à ses côtés. « Il y a du monde aujourd'hui, le Sénat a réussi son coup apparemment ». Glissa-t-elle, mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 117
MESSAGES : 152
AFFILIATION : Tout
Crédits : @ronas
Event I - République galactique
La foule était curieuse, les discussions allaient bon train jusqu'à ce qu'une musique s'élève, annonçant le début du discours de la chancelière par intérim. Derrière elle, un lourd ruban rouge fut déployé, la cérémonie d'inauguration allait commencer.
Ce nouveau Sénat devrait être la représentation de cette nouvelle république, et envoyer un message fort, elle renaissait de ses cendres, et serait un phare pour tous les peuples de la Galaxie. Elle avait du reculer, elle devrait pour l'instant se reconstruire, mais en sortirait bien plus forte. Ce fut en somme la teneur du discours de la chancelière par intérim. La reconstruction. Celle de ce bâtiment, celle de la Galaxie. L'unité devrait prévaloir, devrait passer avant tout. Alors que des rumeurs se répandaient que certains mondes déçus du recul et du traité signé envisageaient de quitter la république et de déclarer leur indépendance, le discours de la chancelière par intérim appelait à la reconstruction et à l'unité. Nombreux étaient ceux qui avaient perdu espoir, perdu leur foi en la République Galactique, mais sans jamais citer l'Empire Sith qui les avait mis à genoux, elle rappela qu'ils ne devraient cesser de lutter pour que les valeurs républicaines deviennent une réalité pour tous ceux qui le désiraient.

Des applaudissements retentirent, certains francs, d'autres bien plus mesurés, et il ne fut pas rare de voir des têtes se rapprocher et murmurer entre elles, alors que d'autres semblaient approuver inconditionnellement cette femme mesurée qui se tenait bien droite. Les buffets se couvrirent en quelques instants de nourriture destinés à tous les invités.

Précision
Après ce discours, des groupes seront proposés pour visiter le bâtiment toute la journée ; des visites qui éviteront les parties importantes et sensibles du Sénat. Pendant ce temps, un buffet sera offert aux visiteurs dans le hall central. Vous pouvez choisir de rejoindre une visite ou de rester dans le hall central. La foule va se clairsemer au fur et à mesure des visites. De nombreux sénateurs se mêlent à la foule, il est possible à tout un chacun de les aborder, bien qu'un soldat les escorte. A l'intérieur du Sénat la sécurité est importante, des soldats en tenue de combat entourent la foule et couvrent les entrées.

Vous pouvez poster immédiatement après la réponse suivant celle de votre dernier post si vous estimez que cela est nécessaire pour l'avancement de l'intrigue ou en raison d'un manque d'autres réponses.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 117
MESSAGES : 152
AFFILIATION : Tout
Crédits : @ronas
Event I - République galactique
Le discours était terminé depuis plusieurs minutes. La foule entrait au compte-goutte dans le nouveau bâtiment du Sénat, après avoir passé un système de sécurité conséquent. Chaque personne était conduite dans une pièce centrale, où un buffet à leur attention avait été dressé. Des groupes quittaient de façon régulière la salle pour se lancer dans l’exploration du bâtiment. Il fallait simplement se regrouper autour d’un guide, qui démarrait sa visite dès que le groupe était complet. Les habitants pouvaient ainsi voir la grande salle de discussions avec les plateformes prévues pour chaque membre, passer près de certains bureaux du personnel du Sénat. Evidemment, personne n’était autorisé à se rendre dans les bureaux des sénateurs. Ces derniers étaient en travail, et leur sécurité prévalait sur toute autre considération. Les visites étaient courtes, et retraçaient l’histoire de la République et du Sénat. Un moyen de montrer la grandeur de cette belle institution. Avec un peu de chance, certains pouvaient croiser un sénateur de passage, se rendant dans une salle de réunion entouré de son escorte d’assistant et de conseiller. Les plus chanceux avaient le droit à quelques mots. Toutes les populations étaient représentées, et se côtoyaient sereinement se dissimulant parfois des sourires feints et de circonstances.

Précision
Ceci sera le dernier message pour ce mini-évent. La journée se poursuit ainsi jusqu’aux premières heures de la soirée. Les invités sont priés de quitter les lieux de manière polie et cordiale, pour que la vie du Sénat reprenne normalement. Considérez que cet évènement a couru sur toute une demi-journée. Nous laisserons ce sujet ouvert encore quelques temps avant de le verrouiller.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Coruscant-
Sauter vers: