(flashback) kara ∴ i used to call you 'friend'


 

 :: Alderaan Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(flashback) kara ∴ i used to call you 'friend'

avatar
Crédits : 497
MESSAGES : 90
AFFILIATION : Soutien de la République et de l'Ordre Jedi (en tant qu'initiée)
Avatar : Lily Collins
Crédits : dreamy

Profil
Inventaire:
i used to call you 'friend'
kara & nymeria
Coruscant, 1 BTC - Une porte se claque, violemment, alors qu'une silhouette frêle traverse les couloirs en courant. Son père hurle son prénom, mais elle ne se retournera sous aucun prétexte, Nymeria, incapable de regarder l'homme qui l'a mise au monde dans les yeux une seconde de plus. Elle est meurtrie, blessée, et elle réalise progressivement que ces dernières années n'ont été que pur mensonge pour elle. Tout, absolument tout. Son avenir, ses fiançailles, cette famille qui est entrée dans sa vie quand elle n'avait que vingt ans... Des sith. Elle a la nausée rien que d'y penser. Ces mêmes personnes qui sont venues saccager sa si jolie planète, quand Nymeria n'avait que neuf ans. Tué des proches, des citoyens innocents, des personnes au service de sa famille. Et ils vivaient proches d'elle depuis deux ans. A bout de souffle, elle finit par s'arrêter à l'autre bout de la demeure Amnell, les mains tremblantes, crispées sur les rebord du balcon donnant sur l'extérieur. Son regard posé sur la capitale d'Alderaan, Aldera, s'embue de larmes. Et à nouveau, elle se sent nauséeuse. Elle a l'impression de les avoir trahi. Complices de l'Empire, sa famille tournait le dos à des valeurs pro-république ancrées à Alderaan depuis si longtemps qu'elle ne saurait dire quand exactement. Et aujourd'hui, Nymeria Amnell venait de découvrir qu'elle était devenu un instrument de l'ennemi de la République, en ces temps de guerre si sombres et douloureux. Utilisée dans un pur but stratégique, elle n'était pas idiote, la brune, devinant pertinemment que si la famille Vaar'ïn avait planifié avec son père ces fiançailles, c'était avec un objectif précis. Et elle aurait du s'en douter, Nym. Elle a toujours eu ce sentiment désagréable quand elle posait les yeux sur eux, et ce dès le premier jour où elle les a vus dans sa demeure. Mais, diplomate, douce, elle s'était contenté d'accepter la situation en silence. Si seulement elle avait su.

Un bruit de pas se fait entendre derrière elle. Elle a couru. Elle sait qui c'est sans même se retourner. Celle qu'elle a appelé son "amie" pendant plus d'un an. « Ne fais pas un pas de plus. » Son ton est tremblant, tandis que son regard vert se lève vers le ciel, dans un espoir vain de chasser ses larmes. Et quand elle pivote pour faire face à Kara, c'est un regard furieux qu'elle pose sur la blonde, en demandant la voix étranglée par l'émotion. « Comment ? » Un nouveau temps de pause, et voilà qu'elle poursuit: « Comment as-tu pu te servir de moi comme ça ? » Kara Vaar'ïn n'était pas son amie finalement. Elle était juste une sith de plus. Manipulatrice. Au point de lui faire croire à son amitié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 191
MESSAGES : 133
AFFILIATION : Empire
Avatar : Valorie Curry
Crédits : Avatar : moi ; le reste : Tumblr

Profil
Inventaire: Sabre laser
i used to call you 'friend'
kara & nymeria
    Le soleil se montre à peine, lorsque Kara se réveille brusquement en sueur. Le visage déformé par le choc et la terreur. Elle en fait de plus en plus en ce moment, des cauchemars qui semblent si réel où elle y voit sa propre sœur la torturer. Sa main posée contre sa poitrine, il faut toujours un moment avant que son cœur cesse son acharnement. Les mains tremblantes elle sort de son lit encore dans cet état de choc. Un verre d'eau c'est ce qu'il lui fallait selon elle, comme toujours elle se doit de se remettre de ses émotions tout simplement. Elle médita pour ne faire qu'un avec la force, si la nature douce de Kara l'empêchait d'acquérir ce qui lui manque pour embrasser le côté obscur, elle tente malgré tout de temps en temps d'en comprendre le sens. Kara ne se désintéresse pas du côté, elle trouve que l'esprit qui en fait usage est bien trop perverti. Elle respecte ceux qui en font usage sans pour autant sombrer dans la dépravation la plus totale.
    Le ciel est rougeoyante lorsque la guerrière sort de sa méditation… Cependant, c'est un de soleil couchant qui faiblit dans le ciel lointain et non celui du levant fougueux. Un léger trouble dans la force perturbe Kara, c'est aussi la raison qui la stoppe dans sa communion avec la force. La guerrière enfile sa bure propre celui d'un guerrier de la famille Vaar'ïn et accroche son sabre à sa ceinture, un sabre toujours sur elle, même s'il n'a pas grande utilité par moment. La paria Sith la dissimule comme à son habitude sous sa tenue avant de sortir et de se diriger vers un lieu qu'elle fréquente depuis bien trop longtemps maintenant ; la demeure des Amnell. Sa sœur, Ravena, n'était pas présente sur Alderaan, d'autre affaire urgente demandait son attention. Tant mieux, car cette perturbation n'aurait pas échappé à son sens si aiguisée cette sombre Sith. Ses pieds et ses jambes l'emportent vers ce domaine qu'elle a appris à fouler si souvent, au fur et à mesure qu'elle s'y attachait. Et ce parce que cette jeune femme fut là pour lui apporter quelque chose de nouveau dans sa sombre vie, jonchée de peine et de solitude.

    De ses yeux d'un bleu plus clair que le cristal, Kara voit cette amie courir et passer devant elle avec cette détresse qui ne peut que l'interpeller. Intérieure quelque chose pousse la jeune Vaar'ïn à faire marche arrière, ne pas aller à sa rencontre. Mais quel genre de personne serait-elle si elle devait tourner le dos à une amie, ce n'est pas les valeurs que lui a enseignée sa pauvre mère débordante d'amour. Elle inspire profondément et la suit, la rattrape, jusqu'à ce que, elle, qui porte le joli nom de Nymeria, l'arrête dans son élan. Il y a de la fébrilité dans sa voix, laissant Kara deviner la présence de larmes sur son visage si innocent et délicat. Et le cœur de Kara manque de rater un battement lorsqu'elle entend la question de son ami. Elle se demande l'espace d'un moment comment une simple question pouvait autant lui pincer le cœur. Comme une amie pouvait-elle douter soudainement de leur amitié.
    Kara comprit que la vérité avait éclaté au grand jour, elle se doutait bien que ce moment viendrait tôt ou tard et que c'est pourquoi elle n'a jamais voulu créer de lien avec cette enfant. Mais ce fut plus fort qu'elle, il y avait de la complicité entre elles, une chose qu'elle n'avait plus retrouvée depuis qu'elle avait été arrachée à la sécurité de sa mère. Ses yeux clairs fixent ceux de la jeune femme en face d'elle, sans s'en détourner. Silencieuse, elle se contente de juste d'observer Nymeria d'un regard lasse et mélancolique. Lassée envers cette vie qui s'acharne à la briser toujours un peu plus, triste que sont amie soit si soudainement aveuglée par son chagrin. Mais, elle comprenait ce sentiment de trahison, Kara ne lui a jamais menti, mais elle a volontairement occulté certaines vérités dont les plus cruelles à entendre... C'est pourquoi, elle se contente de rester silencieuse.



Innocence reniée, prisonnière de l'obscurité, Dans une lassitude, je suis rangée par la solitude.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 497
MESSAGES : 90
AFFILIATION : Soutien de la République et de l'Ordre Jedi (en tant qu'initiée)
Avatar : Lily Collins
Crédits : dreamy

Profil
Inventaire:
i used to call you 'friend'
kara & nymeria
Coruscant, 1 BTC - Immobile face à ce balcon sur lequel elle se pose depuis son enfance, elle retient ses larmes, sa rage, sa colère, sa tristesse. Ce sentiment de trahison qui lui tord les tripes, elle en a presque la nausée, Nymeria, et elle ne comprend pas comment elle a pu être aussi idiote, au point de ne pas voir clair dans le jeu de son père. Il a changé, elle l’a toujours su. Mais de là à trahir les valeurs d’Alderaan ? Trahir la République, alors qu’ils sont toujours en pleine guerre ? C’est incompréhensible. Et le pire dans tout ça, c’est que même si elle ne s’est jamais réellement attachée aux Vaar’ïn, il y en avait une qui avait réussi à s’attirer les faveurs de la brune. Kara, elle avait percé cette hostilité de Nym, elle avait réussi à s’en rapprocher, à devenir, même, son amie. Quel genre de manipulatrice était-elle donc, pour en venir à la regarder dans les yeux chaque jour, sans lui dire qu’elle est une ennemie ? Elle s’est confiée à elle, Nymeria. Lui a parlé de ses rêves, ses aspirations, ses déceptions, aussi. Elle sait qu’elle est sensible à la Force, elle sait aussi qu’elle s’est entraînée auprès d’un Jedi. Auprès de son ennemi. Les poings serrés, quand elle se tourne vers la blonde, c’est pour lui adresser un regard aussi perdu que furieux. Aveuglée par ce sentiment de trahison, elle crache ses mots sans recevoir ne serait-ce qu’une réponse venant de l’intéressée. Et elle ne saurait dire si ça la frustre, ou si ça l’énerve d’avantage encore. « Est-ce que tu comptes rester silencieuse ? » La phrase fend l’air, phrase tremblante, sa gorge serrée par des larmes qu’elle refuse de laisser couler. Elle se refuse la moindre faiblesse, Nymeria, plus jamais devant Kara. « Comment t’as pu me regarder dans les yeux, m’écouter défendre la République, sans jamais me dire que tu es mon ennemie ? » Parce que c’est ce qu’elle est : Une ennemie. Même si ça lui brise le cœur de penser de la sorte, même si elle est anéantie de perdre une de ses seules amies depuis sa naissance, elle ne peut pas voir les choses autrement : Si Kara était une Sith, elle faisait partie de l’Empire. L’Empire qui a attaqué sa planète quand elle n’avait que neuf ans. Tué des innocents, pour une guerre qui n’avait pas encore de sens aux yeux de Nymeria, ne comprenant pas les idéaux des deux factions. Elle faisait partie de ceux qui apportent la mort pour le pouvoir, et ça… Jamais Nym ne le tolèrerait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Alderaan-
Sauter vers: