Un peu d'aide feat. Kilian


 

 :: Anciens RPS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un peu d'aide feat. Kilian

Un peu d'aide
kilian & geda

Un soupire, encore un. Geda se frotta le visage avec ses mains et se laissa tomber sur une chaise. La tête en arrière, le visage rivé vers le plafond, ses iris azurées fixaient un point dans le vide. Ses lèvres entrouvertes laissaient à peine passer le souffle de sa respiration ralentie. Cela faisait plusieurs nuits que la jeune médecin n'arrivait pas à trouver le sommeil. Des reviviscences anxieuses de la mort de Cairn ne cessaient de la hanter. Elle ne comprenait pas comment son père avait fait pour vivre après la mort de sa femme. Peu d'explications sur le sujet lui étaient parvenues, à l'époque Geda était bien jeune et son père n'était pas l'homme le plus bavard de la galaxie. Encore aujourd'hui le vieil homme refusait d'aborder le sujet. Comment faisait-il pour ne pas montrer sa souffrance ? Elle n'y arrivait pas, il n'y parviendrait jamais. Un présence familière se fit sentir à ses côtés. Les grincements de la carcasse métallique d'XP, le droïde de la médecin, indiquaient qu'il se rapprochait d'elle d'un pas mesuré. Geda ne baissa pas la tête, préférant ignorer sa présence pour l'instant. Des ampoules colorées se mirent à scintiller sur le visage robotique d'XP, il ne dit rien. Il n'était pas pourvu de sentiments, comme les humains ou les autres créatures vivantes, cependant il avait appris à ne pas déranger sa propriétaire dans ces instants de mélancolie. Il ne valait mieux ne rien dire, au risque de se faire enlever un ou deux boulons. Non, le droïde resta planté là, comme s'il avait été désactivé. Geda expira à nouveau, ses paupières se fermèrent un court instant, laissant glisser le long de ses joues roses deux perles translucides. Elle ravala un sanglot pour se redresser sur son assise. D'un revers de manche, l'humaine essuya ses yeux humides pour se ressaisir. Ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son sort. Elle avait une mission à remplir, et pas des moindres.

Le projecteur holographique s'alluma. La planète cible apparut devant ses yeux, tournant sur son axe gravitationnel. La jeune femme fit le tour de la table, au-dessus de laquelle la planète virtuelle flottait. Concentrée, les sourcils froncés, Geda examinait les informations qui s'affichaient progressivement sur l'écran. L'endroit était relativement hostile. N'appartenant ni à l'Empire, ni à la République, elle restait cependant proche des lignes ennemies, il ne serait donc pas impossible de croiser des agents ennemis sur cette planète. L'humaine s'arrêta le défilement automatique du texte. Zones marécageuses, faune et flore abondantes et potentiellement dangereuses, humidité importantes. Sa mâchoire se crispa de plus-en-plus qu'elle faisait dérouler les informations. Mh, pourquoi devait-elle aller dans ce trou paumé déjà ? L'humanitaire. Geda éteignit le projecteur puis se mis à réfléchir, la mine sérieuse. XP prit la parole. « On vient de m'envoyer une information. Un jedi assurera votre protection sur place ». Suite à cette annonce, la jeune femme porta son regard sur son droïde, rassurée par ses mots. « En voilà une bonne nouvelle. Sais-tu qui a été convié à cette tâche ? » Le robot fit un signe de tête négatif. Ah, elle aurait donc la surprise sur place. D'ailleurs, le vaisseau ne devrait pas tarder à arriver à destination.

En sortant du vaisseau, Geda sentit ses bottes s'enfoncer dans l'épaisse couche de gadoue qui recouvrait le sol. L'air était humide et lourd, extrêmement désagréable lorsque sortait d'un endroit où tout était maîtrisé au degré prêt. Elle prit une grande inspiration, et un insecte lui tournait déjà autour, l'air menaçant. Elle tenta de l'éloigner d'un geste sec de l'avant-bas. La jeune médecin portait sur son dos un sac de voyage rempli de matériel et de rations alimentaires. Derrière elle, XP portait à bout de bras une grande caisse en métal. Un regard lancé autour d'elle la fit vite se rendre compte de la dangerosité du terrain. Heureusement que ses supérieurs qui avaient permis d'avoir une escorte. Probablement qu'elle se serait perdue dans un endroit aussi vaste et aussi sauvage. Jamais elle n'était venu sur cette planète. Ils patientèrent quelques minutes à l'entrée du vaisseau, lorsque, impatiente, Geda se tourna vers son droïde.  « Doit-on l'attendre ici précisément ou un autre lieu de rendez-vous a-t-il été fixé ? » Le droïde se mit à biper dans plusieurs sonorités différentes puis lui répondit. « Je pense avoir compris que nous devons nous retrouver au village de Bonki ». Un sourcil se haussa sur le visage tendu de la médecin. « Le village de Bonki hein ? Ils ont de l'humour ... » Elle leva les yeux au ciel en soupirant. « Et comment je suis censée savoir où il se trouve à travers cette jungle ? » XP haussa les bras pour lui faire comprendre qu'il en ignorait la réponse exacte.

L'attente semblait interminable. L'attendait-on réellement ? Finalement, Geda remonta son sac sur ses épaules et fit un signe de main au robot pour lui dire de la suivre. Son blaster était chargé, elle le tenait fermement dans sa main droite, prête à tirer sur la première créature qui viendrait à eux. Ils commencèrent à s'enfoncer dans la forêt dense, derrière eux le vaisseau restait en stationnement avec à son bord deux employés de la compagnie spatiale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Le traité était encore récent, mais chacun tentait de retrouver une vie presque normale ou en tout cas de continuer à vivre et à avancer. Les Jedi comme les autres avaient aussi leur propre combat à mener. Une scission s’était créée entre eux et la République. Tous n’étaient pas de cet avis. Cependant il fallait un responsable à blâmer pour expliquer cette débâcle. Kilian regrettait cette situation, mais il était persuadé que ce ne serait que temporaire. De toute manière, contre l’Empire, la République seule et l’Ordre seul en pouvait rien. Ils devraient s’unir véritablement, et préparer leurs actions avec soin et réflexion. Pour le moment, les contacts entre ces deux entités se faisaient par l’intermédiaire de messagers, et se passaient souvent entre personnes se connaissant depuis des années. Un sénateur ayant un lien particulier avec un Jedi, ou des amis de longues dates. Cela maintenait un lien, même ténu, entre l’Ordre et la République. Avec les militaires et les soldats, la réaction était un peu différente. Parfois les gens oubliaient que les Jedi n’étaient pas tout puissant, et que leur puissance était moins ostensible et dévastatrice que celle des Sith. La Force n’était pas une arme à utiliser à la légère, et chaque action devait être mesurée et contrôlée. Le maître pouvait comprendre la frustration, et puis les conditions du traité n’arrangeaient la situation pour personne. La frustration était un ennemi puissant.

Cette fois, Kilian avait été contacté pour rendre service à un sénateur de ces connaissances. Une mission humanitaire en territoire hostile, et potentiellement dangereux. Un détachement de l’armée ne pouvait être envoyé, mais la population avait besoin de soin rapidement. Le Jedi ne demanda guère plus de détail, ni les raisons de cet intérêt soudain pour une planète voisine n’étant pas sous sa juridiction. Parfois l’être humain prend d’étrange décision. Cette cause lui parut noble, et puis il apprit rapidement que le médecin chargé de cette besogne était une de ses connaissances. Encore une fois, le maître se retrouverait dans la position de protecteur pour cette demoiselle. Pendant la guerre, les Jedi étaient intervenus pour aider des populations et non pour mener des guerres et des combats. De l’aide purement et simplement sans autre intention que de sauver des vies. Des moments de répits pour ces combattants, et une manière de se rappeler le but premier de l’Ordre à sa création. Kilian ne connaissait pas bien la planète, et il se contenta d’étudier rapidement la carte pour se faire une idée. Le Jedi était parti le premier en éclaireur, afin de jauger la situation, et se préparait au pire si nécessaire. L’Ordre savait simplement qu’il partait remplir une mission très simple, et aucun autre détail n’avait été fourni.

Après son atterrissage sans encombre sur une zone déboisée, et proche du village, Kilian s’était approché calmement et sereinement. En attendant le médecin, il avait entrepris d’apporter son aide et surtout d’apaiser la douleur des malades en utilisant la Force. Cette dernière agissait à la manière d’une aura rassurante et réconfortante. Une force bien présente et protectrice. Un pouvoir que maîtrisait parfaitement bien le combattant. Il sentit son amie venir avant même d’entendre le bruit du vaisseau, et il observa l’atterrissage avec un large sourire amusé. Le vaisseau se dirigeait directement vers les zones marécageuses. Un signe de tête accompagna cette constatation, et il se mit en route vers la jeune femme. Il l’attendit au bord des marées, et lui lança simplement sur un ton amusé dès qu’il la vit.


_ « De l’autre côté tu aurais évité les marécages ma chère. Il y a une zone déboisée où j’ai atterri. » Kilian leva la main et appela la caisse à lui. Elle s’éleva dans les airs et le rejoint rapidement. « XP tu devrais porter Mlle Wain et la sortir des marécages rapidement. Nous n’avons pas une seconde à perdre. »

Kilian était toujours amusé, et il arborait ce sourire chaleureux et un brin moqueur. Cela faisait du bien de pouvoir réagir de cette manière, tout en n’ayant aucune crainte d’être attaqué la seconde suivante. La menace était présente malgré tout. Mais elle représentait un simple risque potentiel et non une réalité proche. Quand Geda fut à ses côtés, il reprit la parole en rendant la caisse au droïde pour les guider.

_ « Tu peux dire à ton transport de rentrer, je vous ramènerais tous les deux sur Coruscant quand nous aurons fini. » Il marqua une légère pause avant de reprendre. « Alors qu’est-ce qui t’amène par ici ? Personnellement je rends service à une connaissance. »

Le Jedi était intrigué par la présence de la jeune femme. Après tout ce n’était pas une mission officielle, et cela représentait plutôt une faveur faite à un sénateur qu’à une demande émanant du Sénat en lui-même. Tout était financé par ce dernier. Après quelques secondes, Kilian reprit la parole.

_ « Ravi de te revoir en bonne santé. Comment vas-tu ? »

Ils continuaient de marcher sous l’impulsion du Jedi, qui les conduisait directement au village. En approchant, la détresse était palpable et visible sur les visages des habitants. L’approche du Jedi et son aura apaisèrent quelques traits, et il emmena directement son amie vers ce qui servait d’hôpital de fortune pour le moment. D’un signe de la main, il invita la jeune femme à entrer et démarrer son travail. Ils se connaissaient plutôt bien, et avaient malheureusement participé à plusieurs actions de ce type. Elle savait qu’il se tenait prêt à l’aider et la soutenir comme d’habitude. Comme il était conscient qu’elle suivrait ses instructions à la lettre si cela s’avérait nécessaire.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Un peu d'aide
kilian & geda

L'humaine était en train d'avancer péniblement dans l'épaisse couche de boue. Plus elle avançait, plus elle sentait qu'elle s'enfonçait dans le sol, allant même jusqu'à recouvrir une partie de ses mollets. L'effort fourni pour se déplacer additionné à la charge qu'elle portait sur son dos, faisait perler des gouttes de sueur sur son front délicat. Une voix masculine attira son attention, à l'autre bout des marécages. Ses lèvres s'ornèrent d'un sourire sincère lorsqu'elle reconnu la silhouette au loin. C'était celle du maître Jedi Kilian Vakarian. Essoufflée, la médecin s'arrêta, portant ses mains sur ses hanches et fixant son ami qui se moquait ouvertement d'elle. Il n'avait pas tort, cette zone était trop impraticable, ils auraient pu atterrir plus loin. « Je vois que l'âge altère aussi la mémoire des Jedi. Je suis médecin, pas pilote », cria-t-elle, au loin, pour qu'il l'entende. Bien évidemment, elle ne se gênait pas pour lui rendre la pareille. « Crois-moi, ce n'est pas moi qui ait décidé d'atterrir dans ce trou boueux ». Tandis qu'elle essayait de se libérer d'un trou dans lequel elle semblait s'être profondément enfoui, elle suivit du regard la malle en métal qui avait quitté les mains de son droïde pour rejoindre le Jedi. « Oui maître Vakarian », répondit XP suite à la demande de ce dernier. Geda était en train de tirer sur sa jambe pour se dégager quand deux bras robotiques vinrent la saisir par la taille. Un bruit de succion, puis les jambes de l'humaine furent libérées de la boue. Une botte ne réussit cependant par à suivre sa propriétaire, elle resta désespérément encrée dans l'amas brunâtre qui composait les marécages. « XP ... »

Le droïde la reposa au sol, à côté de Kilian. Son pied droit, nu, frôlait l'humus de la jungle. Geda avait ses bras croisés contre sa poitrine, fixant la machine avec ses sourcils froncés. « Si tu veux bien faire demi-tour pour me récupérer ma botte, XP ». La machine mit quelques secondes seulement à revenir avec la botte couverte de boue, il la tendit à la jeune femme qui s'empressa d'y fourrer son pied. XP reprit la caisse. A la proposition du Jedi de les ramener à la fin de la mission, Geda acquiesça d'un hochement de tête. Elle sortit son appareil de télécommunication d'une des poches de sa tenue, et le glissa sur une oreille. Son index tapa l'appareil pour l'activer, et elle prononça ces quelques mots :« Ici Geda. Les gars, vous pouvez rentrer à la base ». Le pilote et son copilote répondirent rapidement. Quelques minutes plus tard, on pouvait entendre et sentir le souffle lié au décollage de l'appareil. Ils reprirent la marche en direction du village de Bonki. « Qu'est-ce que je fais ici ? » Répéta-t-elle en remontant à nouveau son sac sur ses épaules. Elle hésita quelques secondes avant de répondre, elle préféra rester évasive dans ses propos. « On peut dire que je rend aussi service à quelqu'un, qui me rend aussi service en retour ». Même si ce service n'était pas à la hauteur de ce qu'elle avait espéré. Elle ne s'imaginait pas qu'on irait l'envoyer patauger dans un trou pareil. Elle secoua ses jambes dans le vide pour enlever les blocs de terre qui s'y étaient incrustés.

La jeune femme voyait bien que son explication n'éclairait pas le questionnement de son ami Jedi, elle n'ajouta cependant rien de plus, préférant répondre à son attitude quasi décontractée par un sourire discret. Elle tiqua légèrement à la suite du discours de Kilian. En bonne santé physique, elle l'était, mentale, s'était une autre histoire. « On fait aller, je m'ennuie un peu depuis la fin des conflits, je suis contente lorsque je peux quitter l'hôpital pour des endroits un peu moins ... civilisés ? » Dit-elle, en laissant échapper un petit rire amusé. « Et toi ? Comment vas-tu depuis la signature du traité ? » Geda observait ses pieds tout en marchant, se concentrant sur l'endroit où elle mettait le pieds pour éviter de ... trébucher. Une racine noueuse sortait du sol, elle ne réussit pas à se rattraper au bras de son interlocuteur, elle tomba la tête la première dans un tas de mousse, poussant au passage un petit cri de détresse au moment de l'envolée. La caisse fut posée au sol, XP tira sur le sac-à-dos de sa propriétaire pour la remettre sur ses pieds. « C'est bon, je vais bien, merci » Dit-elle à son droïde qui était en train d'épousseter sa tunique.

Quelques minutes de marche plus tard, le trio arriva à destination. L'endroit était misérable. La pauvreté de la population sauta aux yeux de la jeune femme dont le sourire avait disparu des lèvres pendant un court instant. On la guida vers un baraquement qui allait lui servir de salle de soins. Geda sentait la détresse des gens qui l'entouraient. L'aura de son ami semblait les rassurer. Elle pénétra dans la pièce et posa son sac sur le sol en bois. Les lattes grinçaient à chacun de ses passages. La tribu, relativement primitive, s'intrigua de la présence de la jeune femme, quelques enfants l'observaient dans sa préparation de l'endroit à travers la fenêtre dépourvue de vitre. « XP, si tu pouvais détecter le langage de ces personnes et leur expliquer la raison de notre venue » Dit-elle tout en étalant son matériel sur une table. Le droïde s'exécuta, il s'éloigna du Jedi et du médecin pour aller au contact de la population locale. Geda s'installa sur une chaise en bois, son regard bleu rivé sur une sonde dont elle vérifiait le fonctionnement, lorsqu'une femme visiblement enceinte s'avança timidement dans sa direction, tenant un enfant par la main. Elle ne la remarqua pas immédiatement.

Geda finit par se rendre compte de sa présence derrière elle. Elle nota rapidement que cette femme ne parlait pas sa langue, elle lui proposa alors de s'allonger sur un brancard fait de quelques planches de bois en lui montrant du doigt, mais celle-ci recula, faisant passer son enfant en premier. La jeune mère quitta rapidement la pièce, et disparu derrière la foule qui s'amassait devant la porte du dispensaire. Surprise par sa réaction, la médecin comprit rapidement que cet enfant présentait un état plus préoccupant que cette jeune mère. Elle commença alors à prendre en charge l'enfant très amaigri, l'allongeant complètement, et entama l'examen clinique du patient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
En sentant l’approche, Kilian aurait pu tenter de prévenir le vaisseau afin de lui indiquer un point d’atterrissage sûr et plus confortable. Mais d’une certaine manière, cela l’amusait de voir son amie s’embourber et s’empêtrer dans une nature peu avenante. Le spectacle fut à la hauteur de ses attentes, et il se permit quelques boutades. Les répliques de Geda furent à la hauteur des souvenirs du Jedi sur la jeune femme. Des sourires et de légères moqueries. C’était un bon moyen de se retrouver et de prendre des nouvelles. Simplicité et décontraction. Le maître n’en restait pas moins prudent, mais il ne voyait pas la nécessité de se montrer excessivement sur ses gardes. Ses sens étaient en alerte, ainsi que la Force pour prévenir tout danger. Sa priorité serait de protéger la brune, et il ferait ce qu’il pourrait pour les autres par la suite. Le droïde s’exécuta en entendant les ordres de l’homme, comme si il en avait été le propriétaire. Ce droïde était amusant en soi, et il n’avait jamais réellement compris pourquoi il suivait ses recommandations et ses demandes sans jamais le contredire. Peut-être un réglage de sa propriétaire pour qu’il soit à l’écoute du Jedi, juste au cas où. Geda avait perdu une botte dans la manœuvre, et ce détail faisait sourire son interlocuteur. Le blond attendit patiemment le droïde avant de reprendre la route et de jouer les guides.

Le vaisseau ayant emmené Geda décolla quelques secondes après son message. Kilian s’était proposé de la ramener sur Coruscant après leur mission. C’était aussi un moyen d’assurer sa sécurité plus efficacement, et d’éviter des pertes supplémentaires dans l’éventualité d’une attaque. La frontière avec l’Empire était proche, et malgré la paix, des escarmouches éclataient régulièrement pour diverses raisons. Les deux puissances fermaient les yeux sur ce type d’évènement, étant peu désireuses de relancer la guerre immédiatement à priori. La jeune femme semblait avoir besoin d’évasion, en tout cas c’est ainsi qu’il prit sa première réaction. Un léger froncement de sourcil précéda un sourire.


_ « Bref nous sommes tous les deux présents pour une tierce personne. Cela me rappelle des souvenirs. »

Ce n’était pas la première qu’ils se retrouvaient plonger dans cette situation. Les questions viendraient probablement plus tard, ainsi que la discussion. Ils auraient le temps sur le chemin du retour, en étant enfermé dans un vaisseau pour rejoindre leur demeure réciproque. Le Jedi l’interrogea sur son état, autant physique que psychique. Une inquiétude naturelle pour une personne que l’on considérait comme une amie. Une réaction d’amusement suivit sa prise de parole, et le début de sa réponse. Cela pouvait paraître étrange mais il la comprenait… Bien que la formulation en aurait probablement fait tiquer plus d’un.

_ « Pour ma part j’ai été pas mal occupé… Je vais probablement faire partie du nouveau conseil de l’Ordre, en tout cas c’est ce qu’il semblerait. Les guerriers d’expériences manquent cruellement. » Il marqua une pause. « Après même si je te comprends, je suis ravi que la paix règne pour le moment. L’ennui peut être une bonne chose parfois. »

Cela signifiait moins de mort et moins de danger. Kilian n’en baissait pas la garde pour autant, et continuait de s’entraîner. Mais la République et l’Ordre avaient besoin de ce répit pour se regrouper et se préparer. L’Empire était une machine de guerre parfaitement huilée, contrairement à eux qui s’éparpillaient, se contredisaient et se tiraient eux-mêmes une balle dans les pieds à chaque décision. Pendant le trajet, Geda fit preuve d’une légère maladresse. Preuve qu’elle était préoccupée par quelque chose. Son droïde lui vint en aide et la releva comme un adulte le ferait d’un enfant. Une scène qui soutira un petit rire au Jedi. Il ne fallut que quelques minutes pour atteindre le village, et l’aura du maître se mit directement en action. C’était tout ce qu’il pouvait faire pour le moment, dans la mesure où les soins n’étaient pas sa spécialité. Il arrivait à peine à guérir des brûlures et des coupures sur son propre corps. Chacun se mit au travail. Un fonctionnement bien rôdé entre eux trois. Le droïde jouait les interprètes, tandis que Kilian s’immisçait à la surface des esprits pour guider le médecin. Et Geda qui faisait finalement tout le travail. Le premier patient fit rapidement son entrée avec méfiance, mais quand la nécessité fait loi, on en oublie ses plus profondes méfiances. Un enfant fut emmené puis laissé tout aussi rapidement.

Geda commença à s’occuper de l’enfant, et Kilian posa une main sur son épaule pour apaiser sa douleur de façon plus efficace. De cette manière, il se montrerait docile pendant l’examen. Ce n’était pas très fairplay, mais ils devaient surtout les soigner rapidement avant qu’un drame ne se produise. Utilisant à nouveau ses dons, le Jedi fit signe à la jeune mère de le rejoindre. Elle s’exécuta avec grande méfiance. Il ne contrôlait pas son esprit, mais il affaiblissait légèrement sa méfiance. Ce jeune garçon allait avoir besoin d’elle à ses côtés.


_ « Je ne sais pas ce qu’ils ont, mais de ce que j’ai pu voir jusqu’à présent. Tout le village est touché… Uniquement celui-ci d’ailleurs. Il a été isolé par ces voisins. Les enfants et les vieillards semblent plus atteints. » Il soupira légèrement et continua simplement. « A première vue je dirais que notre ami commun nous a entraîné dans une aide au village de son conseiller. »

C’était ce qu’il avait cru percevoir jusqu’à présent. Il avait senti la méfiance du village à son égard, mais il ne semblait pas non plus étonné de voir un vaisseau et un étranger. Etonnante réaction pour une planète avec ce niveau de civilisation. Cela signifiait qu’on leur rendait visite. Cette information pourrait peut-être s’avérer utile pour le médecin. Certaines planètes étaient protégées contre des maladies, ravageuses pour d’autres avec moins de connaissance médicale.

_ « As-tu besoin d’aide pour le moment ? Ou puis-je continuer mon enquête, histoire de voir si quelque chose de nouveau ne pourrait pas être à l’origine de tout ceci. »

Le Jedi attendit patiemment la réponse, se préparant à reprendre ses investigations. L’avantage de sa nature était que sur cette planète comme sur Coruscant, peu de personnes osaient lui barrer le passage. Une aura mystique et inquiétante lui ouvrant de nombreuses portes, et celles qui ne s’ouvraient pas l’intriguaient d’autant plus.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Un peu d'aide
kilian & geda

Le regard rivé sur le corps malade de l'enfant, Geda entendait à peine les mots prononcés par son protecteur et ami. « Mh », se contenta-t-elle de répondre tout en passant une main gantée sur le visage en sueur du gamin. « Non, je pense ne pas avoir besoin de ton aide. Tu peux aller te renseigner sur cette étrange affaire ». La jeune femme entreprit de scanner le corps qui lui faisait face avec une machine de petite taille qu'elle tenait dans la main. Elle pouvait entendre le bruit des pas du Jedi qui s'éloignait, jusqu'à sortir du dispensaire. Geda était désormais seule avec l'enfant et sa mère qui était revenue près d'eux. La situation était des plus étranges. Elle n'avait jamais vu les symptômes d'une telle maladie. Son appareil indiquait une hyperthermie impressionnante, un humain ne pourrait pas supporté une telle hausse de la température sans partir dans un coma profond. Non cet enfant était encore bien vivant, mais pour combien de temps. La médecin posa son scanner sur une caisse qui traînait par là, et se mis à palper l'abdomen de l'enfant. Lorsque ses doigts fins se posèrent sur la peau nue de l'enfant, ce dernier se mit à hurler de douleur. La mère, derrière elle, sursauta, et eu un mouvement en direction de la jeune femme. « C'est bon, c'est bon ». Eut-elle le temps de dire en détachant ses mains du ventre et en les levant en l'air. Le souffle d'une main tendu vers son visage se fit sentir, Geda eut à peine le temps de reculer que son nez fut frôlé par le bout de ses doigts. Il y eut un long silence, puis XP apparut dans l'encadrement de la porte.

« Dis lui ... que je ne lui veux pas de mal ». Articula-t-elle, encore étonnée par la réaction de cette femme, à son droïde. Sa carcasse métallique se mit à grincer, puis il se mit à prononcer quelques mots dans une langue inconnue. La bouche de l'étrangère se tordit légèrement, probablement dubitative à l'écoute des paroles de la machine. C'était une mère, elle s'inquiétait pour son enfant. Sa réaction était totalement naturelle. Geda attendit une sorte de feu vert de cette dernière, quand elle recula d'un pas et s'installa dans un coin de la pièce, sans rien dire. La médecin reprit son examen, en gardant un œil sur la silhouette de la femme enceinte. A nouveau ses doigts se posèrent sur l'abdomen du patient, cette fois-ci avec plus de douceur. Des grimaces apparaissaient sur le visage de l'enfant. Elle continua, ses mains continuèrent l'examen, jusqu'à ce que chaque partie de son corps juvénile par sous le regard azuré de la médecin. « C'est ... étrange », marmonna-t-elle en retournant à son gros sac qui contenait des médicaments. Fouillant à l'intérieur à la recherche de quelques fioles, elle trouva son bonheur en quelques secondes seulement. La jeune médecin perfusa le malade avec un puissant antipyrétique dans le but de faire baisser sa forte fièvre. Il lui fallait examiner plus de patients, trouver la cause exacte de ces symptômes avant de vouloir essayer de les guérir à tâtons.

Des heures, pendant des heures Geda enchaîna les patients, les uns après les autres, son droïde à ses côtés pour interroger les plus vaillants. Effectivement les cas les plus graves comprenaient les anciens du village, et les plus jeunes. Quelque chose les rendait malade, mais quoi ? L'humaine ôta ses gants qu'elle jeta dans une poubelle de fortune. Elle sortie du dispensaire pour faire quelques pas dans l'allée centrale du village. « XP ? » S'enquit-elle, les iris parcourant les alentours à la recherche d'un indice. « Je peux vous aider ? » Demanda le droïde. Il y eu un instant d'hésitation avant que la jeune femme n'enchaîne sur un ton sérieux. « Y a-t-il un puits dans ce village ? Un endroit où la population va chercher de l'eau potable ? ». La pluie se mit à tomber de façon abondante. Une partie des habitants resta à l'abri, dans leurs huttes, d'autres restèrent installés au dispensaire. Le droïde pointa un lieu, au loin, entre deux habitations. « Juste là-bas ». L'eau dégoulinait sur le visage de la jeune humaine, collant quelques mèches brunes sur ses joues rosies par les hautes températures. Ce climat ne l'arrêterait pas si facilement. « Allons-y ».

Geda savait que Kilian n'aurait pas accepté qu'elle aille se promener seule dans les environs, qu'il aurait préféré la voir rester auprès des malades, comme une bonne fille obéissante. Mais elle avait une idée en tête, elle ne pouvait pas attendre que le temps passe, en tenant la main à un mourant. Elle et XP s'étaient éloignés du centre du village pour rejoindre une petite place, perdue entre les habitations. En son centre se trouvait un puits. Un seau vide, accroché à une corde, était posé au sol, juste à côté de la structure. La médecin se rapprocha, se pencha en avant pour apercevoir l'eau, au fond. Ses lèvres se pincèrent, tandis qu'elle réfléchissait intensément à une raison logique qui aurait provoqué ces troubles dans le village. Avec l'aide du droïde, ils se mirent à chercher un échantillon d'eau. De sa poche, Geda sortie une languette transparente qu'elle posa à la surface du liquide. Rien ne s'afficha. Pendant quelques secondes, il n'y eu aucun changement. Rassurée, la jeune femme s'apprêta à ôter le papier, lorsque des tâches noires se mirent à apparaître à sa surface. « Mh ». Voilà que ce marqueur indiquait que l'eau contenait des agents chimiques toxiques. Était-ce cela qui aurait provoqué une telle épidémie ? D'ailleurs, qui aurait pu empoisonner le puits ? Et pour qu'elle raison ? L'humaine se redressa. La météo empirait au fil des minutes. La pluie tombait drue sur la tête de Geda et XP. Ils furent contraints de rejoindre le dispensaire où se trouvaient les victimes en souffrance, cependant ils n'eurent pas le temps de terminer leur route, la médecin s'arrêta en chemin dans une hutte d'où des bruits étranges s'échappaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Kilian avait aidé Geda au mieux de ses capacités, mais il jugeait sa présence à ses côtés inutiles. A part la déranger, le Jedi n’apporterait aucune aide constructive pour le moment. Elle allait passer les prochaines heures à ausculter et soigner les malades, dans une concentration proche de la méditation d’un membre de l’Ordre. C’était sa tâche, et elle l’accomplirait avec opiniâtreté. Il attendit cependant son accord avant de quitter le dispensaire de fortune pour reprendre ses recherches. Au passage, le maître demanda au droïde de ne pas quitter la jeune femme des yeux et de la protéger. Le territoire restait hostile, et même la population locale n’était pas des plus avenantes. Pour le moment ils n’avaient guère le choix vu la situation, mais comment connaître leur réaction dans une heure ou deux. Kilian s’éloigna du bâtiment, et se dirigea vers le puit servant à alimenter tout le village en eau. Il plongea son regard dans le trou noir, puis posa sa main sur le sol. A l’aide de la Force, le Jedi chercha l’origine de l’eau et tenta de retracer son chemin. Le puit en lui-même ne semblait pas infecter, en tout cas il en avait l’intime conviction. L’eau n’était peut-être pas la source, mais il devait en être sûr avant de chercher un autre responsable. A cet instant, il se dit qu’il aurait dû amener plus de matériel ou au moins un droïde capable de l’aider dans ses recherches.

Remonter la source de l’eau lui prit beaucoup de temps. Il devait s’arrêter régulièrement pour chercher son chemin, et il effectuait parfois des détours pour éviter les bêtes sauvages. Le maître n’avait aucune envie de devoir se défendre, et il ne pouvait se permettre d’apprivoiser chaque créature qu’il rencontrait. Cela prenait du temps de créer un lien, et encore plus d’apaiser une créature affamée ou territoriale. Eviter paraissait être la meilleure solution dans ces circonstances. Le Jedi remonta la piste de l’eau jusqu’à une rivière toute proche, dont un bras s’enfonçait sous la roche. C’était une entrée récente créée probablement par un tremblement de terre ou un incident de ce type. Soupirant, et s’accroupissant devant le cours d’eau, Kilian sonda les alentours. En amont de sa position, il détecta un vaisseau écrasé mais aucune forme de vie. En s’approchant, l’odeur lui indiqua clairement que l’équipage n’avait pas survécu au crash… et une investigation plus complète lui révéla que les survivants avaient été dévorés. Ce n’était pas un spectacle agréable. Après cet accident pouvait n’avoir aucune responsabilité dans la situation actuelle, mais il allait devoir emmener Geda jusqu’ici pour qu’elle effectue des analyses. La cargaison du vaisseau ne semblait pas dangereuse à première vue, mais encore une fois, le Jedi évita de toucher quoi que ce soit par prudence.

Sur le chemin du retour, Kilian nota la route à suivre pour parvenir au plus vite au vaisseau tout en évitant les prédateurs présents. Il réfléchissait à la situation, et se demandait si il ne faisait pas fausse route. En tout cas, cette découverte méritait d’être étudiée. La réponse serait trouvée, ou alors ils élimineraient une cause potentielle. En approchant du village, le Jedi ressentit la perturbation dans la Force. Une personne venait de s’éteindre. Avec une agilité étonnante, il fonça à travers la forêt pour rejoindre le village au plus vite. Un prédateur vraisemblablement. En tout cas, il ressentait nettement la fureur d’une bête sauvage en cet instant et la détresse et la peur de quelques personnes. A l’entrée du village, son sang ne fit qu’un tour lorsqu’il vit Geda s’approcher d’une hutte toute proche. Alors qu’elle était proche, la bête sauvage sauta hors de la hutte… Mais avant qu’elle ne puisse atteindre la jeune femme, un éclair de lumière bleu s’était interposé et avait coupé net la tête de l’animal. Kilian se redressa aux côtés de son amie, ayant déjà rangé son sabre laser. Autant dire que ce numéro avait attiré l’attention des villageois, et Kilian décelait dans leur regard cette lueur d’admiration et de crainte bien connue. Il se tourna vers Geda.


_ « Tu vas bien… tu n’as rien ? » Il se mit accroupi à côté de la bête décédée. « Il semblait malade lui aussi. »

Son regard se posa vers l’intérieur de la hutte à présent. Du sang était visible sur les murs. Un carnage vu la situation. Le village se retrouvait à la merci de ce genre d’attaque, puisque la plupart des chasseurs et des guetteurs étaient soit malades soit au chevet d’un membre de leur famille. Cela montrait leur réelle inquiétude dans cette situation. Kilian pénétra par le trou laissé durant l’attaque.

_ « Dépêche Geda. Il y en a un en vie. »

Sa voix était précipitée, tandis qu’il tentait de venir en aide au pauvre bougre. Des lacérations sur le corps. Vu son état, le Jedi se dit qu’il avait peu de chance de s’en sortir… Mais ce n’était pas une raison pour ne rien faire. Il prononçait des paroles calmes. Son interlocuteur ne comprendrait probablement rien, mais son ton serait suffisant pour l’apaiser. L’intention était parfois le plus important. L’animal devait être désespéré pour se lancer à l’assaut d’un village normalement bien gardé. Son attention se tourna vers l’extérieur, et il sonda les environs avec la force au cas où… Autant éviter une nouvelle attaque. A l’arrivée de Geda, le Jedi prit la parole simplement.

_ « Quand tu auras fini, il faudrait que je te montre quelque chose… Pour le moment dis-moi ce que je dois faire. »


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Un peu d'aide
kilian & geda

Une puanteur atroce s'échappait de cette hutte. Le bourdonnement des mouches raisonnait à travers la mince paroi en bois. Geda eut un mouvement de recul lorsque l'odeur lui chatouilla les narines, les traits de son visage se fermèrent jusqu'à totalement se crisper. C'était horrible, insupportable. Ça sentait la mort. Sa main droite sur son visage, recouvrant son nez et sa bouche, l'autre sur la structure de la demeure, la jeune femme s'apprêta à pénétrer à l'intérieur. Un grognement, une ombre, un mauvais pressentiment. Geda recula machinalement d'un pas lorsqu'une immense bête velue s'échappa de la hutte pour lui sauter dessus, la gueule ouverte laissait apparaître une dentition monumentale et probablement bien aiguisée. Son pied se prit dans une racine qui sortait du sol terreux, son corps suivi le mouvement et, attiré par l'attraction de la planète, elle bascula en arrière. Un éclair bleu fendit le ciel. La belle reconnu le sabre de Jedi. Ce dernier décapita d'un coup vif la tête de la créature, un jet de sang frais gicla au même moment sur le visage de Geda. La tête de la bête roula sur quelques mètres, jusqu'à s'arrêter contre le mur d'une autre hutte. Un peu choquée par la tournure des événements, la médecin ne réussit pas à s'exprimer sur le coup. Elle s'essuya le visage recouvert d'une couche de sang. Le goût métallique du liquide lui collait à la bouche, c'était désagréable. Elle réussit à se redresser, ses avant-bras couverts du sang qu'elle avait tenté d'essuyer.

« Je ... Je vais bien » Dit-elle, peu rassurée par l'éclaboussure immonde qu'elle avait reçu en pleine face. Le droïde présent lors de l'incident n'avait pas bougé. Il ne parlait pas, se tenant discrètement derrière sa propriétaire. « Je me sens juste ... souillée ». Geda fit un geste ample avec ses bras, comme pour tenter d'enlever le liquide écarlate qui la recouvrait. Elle rejoignit son ami qui s'était accroupi aux côtés de la bête décapitée. Ensanglantée, la belle se dirigea elle vers la tête solitaire qui traînait à quelques mètres d'eux. Se penchant légèrement pour avoir une vue plus précise de l'élément, sa bouche se tordit légèrement pour prendre une moue réflexive. « Effectivement, quelque chose cloche ». La jeune femme n'eut pas le temps de se concentrer plus longtemps sur ce qui était à ses pieds, Kilian l'appela à l'intérieur de la hutte, auprès d'un survivant semble-il mourant. Geda s'arrêta un instant à l'entrée, comme bloquée par la scène devant ses yeux. L'homme, dont l'abdomen avait été lacéré par la créature enragée, gisait à demi-mort sur le sol. Des souvenirs de Cairn, mort dans ses bras sur le champ de bataille, se mirent à revenir dans son esprit. Elle tenta de se ressaisir, se plaçant aux côtés du blessé. Mains tremblantes, les paumes moites, la gorge serrée. Mentalement, elle remerciait Kilian de ne pas lui porter attention, sondant probablement les environs, le regard rivé vers l'extérieur de la hutte.

L'homme gisait devant elle. Sa cage thoracique peinait à se soulever, sa respiration se faisait rare. Geda, à genoux, baignait dans la marre de sang laissée par les corps. Elle avait envie de pleurer, de vomir. Elle n'en fit rien. Droite comme un i, le visage fermé, les yeux humides, elle le fixait sans rien dire. C'est alors que l'homme lui prit sa main la plus proche et se mit à la serrer. L'instant fut extrêmement difficile pour la jeune femme. Elle ne pouvait évidemment pas le sauver. Son matériel était à l'autre bout du village, et il n'était pas suffisant pour le soigner. Il allait mourir, il le sentait. La voix du Jedi se fit entendre derrière elle. Geda voulu lui répondre mais les mots n'atteignirent par ses lèvres scellées. C'est alors que la pression sur sa  main se fit plus faible, jusqu'à totalement disparaître et tomber sur le sol. Inerte. Sans vie. La jeune femme ferma un instant ses yeux, comme pour s'échapper du lieu immonde dans lequel elle se trouvait. « C'est fini, nous ne pouvons plus rien faire ». La médecin se leva et traversa la pièce pour sortir, sans rajouter un mot. Une bouffée d'air humide lui frôla le visage, des traces de sang coagulé parsemaient son visage triste. Elle posa ses mains sur ses hanches et fit quelques pas dans l'allée, la tête baissée, les yeux mi-clos. Elle avait l'air ... pensive. Geda tentait de faire disparaître, dans un silence impénétrable, ces images atroces qui revenaient la hanter. Elle se mit à renifler discrètement puis retourna directement au dispensaire, sous le regard intrigué des habitants du village.

La médecin se mit à imbiber des compresses de liquide désinfectant et se mit à se frotter frénétiquement les avant-bras, jusqu'à laisser apparaître sous la couche écarlate des plaques rouges de peau lésée. Elle savait qu'elle ne pourrait pas tout enlever, mais cela semblait la rassurer, ou du moins apaiser la tension qui grandissait en elle. Elle sentit une présence derrière elle, pensant que son ami Jedi l'avait rejoint. Geda s'attaqua, toujours sans prononcer le moindre mot, à son autre bras. Après quelques minutes passées à se décaper littéralement la peau, elle finit par dire sur un ton las, sans se retourner. « Allons-y, montre-moi ce dont tu m'as parlé avant, que nous trouvions la cause de tout ce bordel ». Voilà qu'elle entrait dans la vulgarité, ce n'était pas bon signe.

La belle se redressa, finalement, et se tourna. Sa tunique était entièrement tâchée, elle puait un mélange d'hémoglobine, de transpiration et d'animal sauvage. Oui, elle sentait le fauve. Le haut de son crâne était recouvert d'une substance pâteuse semblable à du tissu conjonctif ou à du sang coagulé, des mèches brunes étaient collées sur son visage. Ses deux iris bleu azure ressortaient énormément dans le tableau apocalyptique qu'elle présentait, recouverts d'une fine couche aqueuse, signe qu'elle avait probablement dû verser une larme en chemin. « Tu n'as pas intérêt de te moquer de moi ... La Force ne te sera d'aucun secours si tu oses le faire ». Elle était terriblement sérieuse dans ses mots prononcés de sa voix sombre et mystérieuse, les sourcils légèrement froncés. Elle ressemblait à une gamine qui avait roulé dans de l'herbe, qui s'était salie, et qui ne voulait pas qu'on se moque d'elle. Boudeuse, elle entama la marche et sortit du dispensaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Le Jedi n’appréciait pas particulièrement ce genre de situation. Il détestait ne pas offrir à ses adversaires une chance de se rendre ou de rebrousser chemin, que ce soit des animaux ou des humanoïdes voire d’autres races aliens. Mais cette fois, il ne pouvait se permettre d’hésiter sinon il perdait son amie et la personne qu’il était chargé de protéger. Son sabre avait été rangé aussi rapidement qu’il avait été dégainé dans un éclair bleu mortel et précis. Kilian ne prêta aucune attention au sang ou à la tête de l’animal. Ce dernier était mort, et son corps portait des signes de maladie. Cela lui suffisait pour le moment, et c’était une justification correcte de son point de vue. Ce qui l’intéressait plus était cette petite étincelle de vie à l’intérieur. Il pénétra dans la hutte dès qu’il fut rassuré sur l’état de Geda, et s’occupa du pauvre bougre en appelant à l’aide le médecin. Le maître savait pertinemment que l’homme était condamné, mais peut-être qu’elle pourrait rendre ses derniers instants plus doux et moins douloureux. Malheureusement, le Jedi ne pouvait accorder plus d’importance à l’état de la demoiselle pour le moment. Il tentait de prononcer des paroles rassurantes, et d’apaiser la douleur du pauvre homme face à lui. Sans succès visiblement. La victime était consciente de son état, et de la conclusion prochaine de son existence. On pouvait le lire dans son regard en cet instant.

Cette fois Kilian leva le regard à l’approche de Geda, et il put observer la détresse dans son regard. Il ne connaissait pas tous les détails, mais il pouvait remettre certains éléments en place. Peut-être aurait-il dû la laisser tranquille pour le moment, et se contenter de faire de son mieux pour la pauvre victime. Le Jedi regretta sa précipitation dans ces circonstances, d’autant plus quand l’homme l’attrapa. Le maître tenta d’attirer l’attention du médecin ailleurs, sur un autre problème. Une vaine tentative pour l’aider. Kilian ferma les yeux de l’homme, et resta quelques instants pour murmurer une prière silencieuse. Lorsque Geda s’éloigna, le Jedi sortit de la hutte et y mit le feu sans demander leur avis aux autres habitants. Le corps de l’animal se retrouva soulever vers le brasier. C’était la meilleure méthode à utiliser pour éradiquer la maladie. Il observa longuement les flammes, avant de porter son regard vers le dispensaire de fortune. Kilian la rejoignit et resta derrière elle. Immobile et silencieux. Il observa son ami et hocha simplement la tête.


_ « Cela ne viendrait même pas à l’idée d’oser me moquer. »

Kilian continua de la fixer avec douceur et insistance. Comme pour sonder son cœur et ses troubles. Le Jedi hésita longuement sur la conduite à tenir, et surtout sur ses compétences pour mener à bien son idée première. Ses pouvoirs de guérison était plutôt modeste, et parfois difficile à contrôler et utiliser. Et pourtant cette fois, la Force semblait vouloir le soutenir. Il avait cette intuition que tout fonctionnerait bien si il se lançait. Sans plus réfléchir, le Jedi s’avança et prit un bras de Geda. Il plaça sa main libre sur les zones blessées. Tout en parlant, Kilian observait les blessures et entreprit de les soigner.

_ « Nous n’avons pas beaucoup parlé ces derniers temps… ou même peut-être jamais d’ailleurs en y réfléchissant. Mais j’ose croire que nous sommes amis. » Il changea de bras, sans laisser l’occasion à la brune de refuser son aide. « Si tu as besoin de parler ou de t’épancher, tu ne dois pas hésiter. Certes je vis selon les préceptes de l’Ordre, mais je connais la perte aussi. »

Son regard s’était planté dans celui de la brune. La différence entre eux était la manière d’aborder la perte d’un être cher. Sa peine durait moins longtemps, car il avait appris à contrôler ses émotions et à ne pas s’appesantir sur le passé. Sans attendre de réponse, le Jedi lui fit signe de la suivre. Il avait soigné les zones lésées par son récurage excessif. Kilian conduisit la brune dans la jungle, et emprunta des passages compliqués. Il se mouvait dans cet environnement comme un fantôme, et donnait l’impression de toucher à peine terre. Parfois le maître se retournait pour aider Geda à passer une racine ou une branche. Il lui indiquait de garder le silence, et de s’accroupir pendant quelques secondes. Cela dura de très longues minutes dans un silence religieux, forcé par la zone et les dangers avoisinants. Quand ils arrivèrent sur les bords de la rivière, le maître entraîna la jeune femme plus en amont.

_ « Comme toi j’ai suivi la piste de l’eau. Et une issue récente amène l’eau de cette rivière vers le puit plus en aval, mais quand on remonte, on trouve… » Kilian s’interrompit et montra du doigt le vaisseau crashé « Attention ce n’est pas joli à l’intérieur. Après je ne sais pas si c’est la cause ou non, mais on devrait en avoir le cœur net. »

Kilian guida la jeune femme vers l’appareil, et conserva le silence. Ce n’était pas une chose qui le gênait. Bien au contraire, le silence était apaisant. Elle devait peut-être avoir besoin de réfléchir, ou peut-être se concentrait-elle déjà sur les tests à effectuer…


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Anciens RPS-
Sauter vers: