Intrigante consultation feat. Heathcliff


 

 :: Anciens RPS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intrigante consultation feat. Heathcliff

Intrigante consultation
heathcliff & geda

Le soleil venait de faire son apparition entre les buildings de Coruscant. Un rayon illumina le visage endormi d'une jeune femme recroquevillée sur le sol de sa chambre. Elle était sale et portait encore les vêtements de la veille. Sa couverture, enroulée autour d'elle, laissait à peine dépasser une touffe de cheveux gras qui empestaient. Bip bip, bip bip, un droïde pénétra dans la pièce, il fixa pendant quelques secondes sa propriétaire au sol, examinant probablement la meilleure solution à adopter dans ce genre de situations. Depuis le décès de son compagnon, la jeune médecin finissait certaines de ses soirées à boire dans des bars mal-famés des bas-fonds de la ville, et rentrait souvent dans un sale état. Ce qui était le cas aujourd'hui. « Geda ? » Dit-il de sa voix robotique. Un grognement se fit entendre sous l'amas de couvertures puantes. Le droïde ne se laissa pas décourager. « Geda, vous êtes en retard ». Voyant que la situation n'évoluait pas, sa tête métallique se baissa comme pour fixer son torse, il cliqua sur quelques boutons puis une alarme se mit à retentir dans la chambre. Le bruit strident fit sursauter Geda qui manqua de se cogner le front contre le rebord de son lit. « Argh !! » Hurla-t-elle. Elle réussit à se dégager des couvertures qui l'entouraient, elle porta ses mains à ses oreilles pour se protéger du son qui sortait du corps du robot. « Arrête !! C'est bon, je suis réveillée » Dit-elle en haussant le ton pour se faire entendre. XP dont le visage robotique ne présentait aucune expression particulière hocha la tête à gauche, puis à droite. Voyant la détresse de sa propriétaire, il finit par éteindre l'alarme. « Vous êtes en retard » Répéta-t-il.

Geda leva les yeux en direction des vitres de sa chambre, lorsqu'elle capta enfin la portée des mots de son droïde. Oh oui, elle était même très en retard. L'humaine se leva brusquement pour se diriger en courant vers la porte de sortie. Elle s'apprêta à quitter son appartement, elle posa un pied sur le palier lorsque son regard se porta sur un miroir face à elle. Quelle horreur ! Geda dû se rapprocher de la surface réfléchissante pour mieux examiner l'étendue des dégâts. Oh non, elle ne pouvait pas aller au travail comme ça, on ne la reconnaîtrait même pas. Un voisin eut la mauvaise idée de sortir au même moment, il sursauta à la vue de la jeune femme. Son regard la dévisagea des pieds à la tête. Lorsqu'il eut enfin identifié ce qui lui faisait face, il réussit tout de même à avoir un sourire poli puis fit mine d'avoir oublié quelque chose. Il retourna chez lui en claquant la porte. Geda afficha une moue dépitée. Non, elle ne pouvait pas sortir comme ça. Ni une, ni deux, elle retourna se préparer. De toute façon, elle était déjà en retard, quelques minutes ne changeraient rien. Les malades et les blessés ne partiraient pas.

La médecin pénétra dans le hall de l'hôpital militaire de la ville. Son visage était transformé, les traits tirés de la mauvaise nuit passée avaient presque disparu. Le mélange d'odeurs d'alcool, de transpiration et d'autres choses moins identifiables, avait laissé place à une agréable fragrance fleurie. Elle avait revêtue sa tenue médicale, blanche des pieds à la tête, son identité placardée sur sa poitrine comme un matricule de soldat. La tête haute, le visage fermé, Geda pénétra dans l’ascenseur qui allait la faire rejoindre l'étage où elle soignait ses patients. Baillant à s'en décrocher la mâchoire, elle ne remarqua pas immédiatement que son supérieur hiérarchique se trouvait juste derrière elle. Aucune remarque, juste une expression de mécontentement. L'humaine tourna la tête dans sa direction, elle le gratifia d'un sourire hypocrite puis l’ascenseur s'arrêta au bon moment pour sa sauver d'une situation très gênante. « Bonne journée » murmura-t-elle, en inclinant légèrement la tête. Elle sortit rapidement de la cage en verre, rejoignant son service d'une démarche rapide.

Son arrivée retardée dans le service de soins, ses quelques collègues non droïdes ne se firent pas prier pour se moquer d'elle. Geda ne les écouta pas. Ils ne savaient pas, après tout, ce qu'elle faisait. Ils ne pouvaient pas comprendre, aucun d'entre eux. La médecin prit donc son poste, comme elle le faisait tous les jours, avec cette fois-ci plusieurs heures de retards. Elle enchaîna les patients, les uns après les autres. Des soldats, des Padawan, des Jedi même. D'ailleurs l'un d'entre eux, qui se présenta à elle sur un lit d'hôpital, lui fit arracher un joli sourire sur son visage fatigué. « Maître Fox ! » Dit-elle en se rapprochant de lui, ses bras serraient une tablette virtuelle contre sa poitrine.« Je ne m'attendais pas à vous revoir ici depuis que les choses se sont ... calmées ». Un droïde médical se glissa aux côtés de Geda, il portait un écran sur la poitrine qu'elle put consulter. Des informations se mirent à défiler rapidement sous ses yeux attentifs. Elle appuya sur une partie de l'écran, celui-ci s'éteignit. Elle reporta son attention sur le maître Jedi, l'air attentive, elle lui demanda. « Que puis-je faire pour vous ? ».



HJ : cela se passe donc juste avant le traité de Coruscant comme on en a discuté par mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Anciens RPS-
Sauter vers: