Un verre, un jeu, des informations


 

 :: Tatooine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un verre, un jeu, des informations

avatar
Crédits : 258
MESSAGES : 135
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Jeff Bridges
Crédits : Ronas

Profil
Inventaire:
Un verre, un jeu, des informations
Edrick Tak'Zaris & Miles Rayden


Tatooine - 1BTC


Qu'est-ce que j'en avais marre de cette fichue guerre. Ce n'était pas tant les ennemis visibles qui me rendait irascible, mais bien ceux qui nous faisait tourner bantha avec leurs informations. Bon on ne va pas se cacher que je prenais un malin plaisir à leur rendre la pareil. Aujourd'hui, je devais me rendre dans une cantina de l'espace Hutt, plus précisément à Mos Esley. Un déserteur de la République y a été vu récemment. Mon objectif était simple, le retrouver pour effacer les informations importantes.

J'avais opté pour cela une tenue de pilote mercenaire en cuir. Pas dès meilleure protection, mais qui me permettait d'être à l'aise malgré cette chaleur de plomb que les deux soleils prodiguaient du haut de leur zénith. Personne ne faisait trop attention à un vieux mirialan tout couvert de poussière qui déambulait dans les énormes artères marchandes. Je trouvais que la guerre ne semblait pas perturber plus que ça la populace locale. Il faut dire, que l'espace Hutt n'était pas des plus simples à vivre au quotidien. Les arnaques, la contrebande, le commerce ainsi que la traite d'esclave y était de mise. Mais qu'importe, en ce jour, je me devais d'être discret sur ma fonction. Je trouvais la cantina au fond d'une ruelle quelques minutes après être passé le long du carrefour aux pièces de racers.

L'odeur de transpiration, d'épices et d'alcool flottait dans l'air. Quelques badauds se tenaient là, une petite quinzaine à tout casser. Je m'approchais alors du bar pour commander une boisson, un verre d'Utoz suffira. Ce qui est bien ici, c'est qu'on ne demande jamais qui on est, chacun reste dans son coin. Je m’installai au fond de la cantina, autour d'une table de Dejarik. Une partie contre l'ordinateur, allé passer le temps. Je préférais pour le moment passer inaperçu, ne pas poser de questions. L'intelligence artificielle ne semblait pas être des plus farouches à battre. Une partie après l'autre, verre après verre, j'avais pris place dans ce décor d'hors-la-loi. Sans aucune nouvelle de ma cible, je commençais à douter de sa venue ici. Le lieu commençait à être de plus en plus animé par le nombre croissant de clients qui affluaient au fur et à mesure que la journée passait. Une bagarre éclata entre un biss et un rodien pour une histoire de cœur. La musique y était sans doute pour quelque chose, puissante dans les basses, cela stimulait sans doute leurs instincts de mâles. Loué soit la Force que les jedi n'ai pas ce genre de préoccupation, bien que je sois tolérant vis-à-vis des écarts de certains de mes pairs. Je me forçais maintenant à jouer contre cette stupide machine qui n'avait vraiment aucune jugeote.

J'en eu marre des créatures holographiques, je me levais pour aller prendre place dans une des alcôves de l'entrée, non sans prendre une consommation en passant. D'où j'étais, j'avais une vue imprenable sur l'ensemble de la cantina. Chaque personne qui devait passer dans mon champ de vision. Je me laissai encore une heure dans ce lieu perdu pour essayer d'attraper le traître, après je changerais de tactique.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 213
MESSAGES : 54
AFFILIATION : Empire.
Avatar : Jake Gyllenhaal.
Crédits : SWAN.

Profil
Inventaire: Sabre Laser Rouge Niv. 1
Edrick
&
Miles
UN VERRE, UN JEU, DES INFORMATIONS
Son plan commençait à prendre forme, même, le plan était pratiquement achevé et les pions étaient tous en places, prêt à bouger lorsqu’il claquerait des doigts. La place tant convoitée par Miles allait lui revenir de droit et dans la même journée, il se débarrasserait de son supérieur, mais également de ses concurrents directs. Il avait œuvré dans l’ombre, cherchant les faiblesses comme les forces de chacune de ces personnes, usant une tierce personne, voir même des inconnus pour tenter de comprendre, de contrôler et de manier de la façon la plus productive possible. Son plan était simple. Isoler la personne la plus puissante des Renseignements de l’Empire pour l’assassiner et lui prendre sa place. N’était-ce pas le but d’un Sith ? De se hisser au plus haut de sa hiérarchie pour en prendre le contrôle et de ce fait le pouvoir ? Il se savait supérieur à ce Darth. Il se savait supérieur à ses concurrents. Tous pensaient surement comme lui… une fois le leader tombé, il y aurait une autre guerre pour savoir qui d’eux tous prendraient la place, tous pensaient qu’il faudrait encore un combat à mort, ils devaient tous le penser, tout comme Miles, mais ce dernier avait un atout dans sa manche. Surement l’atout qui le ferait gagner dans cette histoire. Personne ne connaissait véritablement de quoi il était capable dans un duel. Il se confrontait rarement à ses pairs, gardant le mystère sur ses techniques, mais ils seraient surpris de voir sa lame décapiter ses frères et sœurs Sith avec aisance. De plus, le lieu serait surement choisi par Miles qui concoctait ce plan depuis plusieurs mois, voire années. Oui, tout irait pour le mieux, mais pour le moment, quelque chose d’aussi alléchant attirait l’attention du Sith.

Maya l’avait informé qu’un Déserteur de la République cherchait à disparaitre le plus tranquillement possible et n’hésiterait pas à donner des informations sur son camp si on le payait bien et surtout… s’il disparaissait dans un petit coin de paradis. Ce qui était bien avec les réseaux d’informateurs hors systèmes politiques, c’était qu’ils avaient des informations souvent différentes et là, il était certain que ça n’arriverait pas aussi facilement aux oreilles de la République… Maya avait fait jouée son réseau pour donner un rendez-vous dans une cantina à Tatooine, là ou très peu de personnes se rendaient de bon cœur. Plus pour se faire oublier des hautes autorités de la galaxie. Ici, c’était la loi du plus fort, ou du plus riche, alors c’était idéale pour passer inaperçue. Ainsi il y avait un rendez-vous de fixé et le Sith délaissa ses petites affaires de corruption de côté pour se rendre sur la planète désertique. Usant une navette lambda que Maya lui mettait constamment à disposition avec un pilote droïde, il pouvait donc passer inaperçu. Simplement vêtu comme un pilote avec une tenue grise, il avait caché son sabre laser dans une sacoche… au cas où. Il avait une moitié de casque qui lui camouflé son visage, partant de son nez jusqu’à son cou. On ne voyait pas sa bouche, seulement ses cheveux, car ses yeux étaient eux même cachés derrière des lunettes de protection contre le sable. Il détestait le sable, vraiment, mais faisait avec.

Expert en dissimulation, il passa par l’entrée principale sans faire de soucis, payant une boisson et alla s’installer au comptoir. Un homme de Maya devait extraire l’informateur après avoir confirmé ses informations. Miles était surtout là pour être certain que tout allait pour le mieux et une fois qu’il serait dans son vaisseau… Il pourrait commencer à le faire parler, à le faire chanter. Patient, il découvrit rapidement l’homme de main envoyé par Maya. Il avait un tatouage simple, mais reconnaissable et lorsque l’informateur entra dans la cantina et malgré le relatif chaos qu’il y avait… il pouvait sentir son anxiété. Les goûtes de sueur étaient bien visibles et malgré la chaleur, il était bien visible qu’il flippait le crétin. Miles soupira dans son coin et laissa les choses se passer. Il voulait vérifier que rien n’allait les empêcher de discuter tranquillement et lorsque la transaction fut faite, lorsqu’il eut confirmation que l’organisation de Maya allait le payer et le mettre en sécurité, alors ils se levèrent et commencèrent à partir. Déposant les crédits de sa boisson sur le comptoir, il prit également la direction de la sortie alors qu’une nouvelle bagarre débutait. Comme de rien n’était, il passa à travers ce déluge d’insultes, de poings, de pieds pour finalement se retrouver expulsé vers une table, tombant nez à nez avec un Mirialan qui le regardait. « On se connait ? » Son regard froid, le timbre de sa voix modifiée par le casque, il ne semblait pas commode comme pilote… Puis il commence à prendre la direction de la sortie. Tout comme sa nouvelle proie qui allait lui tomber dans la main.
CODAGE PAR AMIANTE


darkness falls


“There are lights in life and there are darkness, and you are one of the darkness, the darkness of all darkness.” | ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 258
MESSAGES : 135
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Jeff Bridges
Crédits : Ronas

Profil
Inventaire:
Un verre, un jeu, des informations
Edrick Tak'Zaris & Miles Rayden


Tatooine - 1BTC

La bagarre, toujours cet éternel besoin de montrer qui porte le plus de testostérone dans le corps. Oh combien j'avais fort peu l'habitude de ces différents. Mainte fois j'aurais aimé les éviter, mais à quoi bon, cela était dans mon rôle : c'est-à-dire le plus invisible possible. J'étais perdu dans mon verre d'alcool mal vieilli. Même à mon âge parfois il faut se retenir de leur mettre une bonne tarte dans la gueule. Jedi oui, mais ça ne voulait pas non plus dire victime N°1. J'étais du genre calme, mais à remettre en place les éventuels gêneurs. Quelque chose attirait alors mon attention chez un nouvel arrivant. La Force me chuchotait à l'oreille que quelque chose de pas net enveloppait ce mec au tatouage étrange. Les amateurs étaient toujours prêts à faire n'importe quoi pour avoir des crédits, mais pas pour faire le spectacle. Alors que je commençais à reconnaitre ma cible. Un homme qui ne semblait pas avoir demandé son reste fût propulsé sur ma table.

Je sentais lorsque nos regards se sont croisés malgré ses lunettes, la présence de la corruption. Sa voix robotisée me parvint. J'eu alors une envie de l’attraper par la tête. Entre mes mains, je lui aurais enfoncé mes pouces dans ses lunettes pour l'entendre hurler comme mes padawans l'eurent fait lors du massacre de l'académie de campagne. Le côté obscur n'était qu'une corruption malsaine, je me devais de la nettoyer de la face de la galaxie. Cependant, je restais toujours maître de mes émotions, il n'y avait que la paix qui importait. Même si cette dernière n'avait plus vraiment de sens, au vus de tous ces innocents morts.


- Nous nous sommes déjà rencontré. Et cela va être la dernière je crois.

Alors que ma cible sortait, j'attrapais par le col ce pilote obscur et l'envoya dans la bagarre qui prenait de l'ampleur. Il était sans aucun doute sur les traces de l'ancien républicain. Je me devais d'arriver le premier. Je sortie en courant pour essayer de ne pas perdre sa trace. Il avait pris peur ce bougre. Il s'enfonça dans une ruelle avec moi sur ses talons. J'utilisais alors la télékinésie pour le faire tomber. En m'approchant, je pouvais voir sur son visage des larmes de peurs mélanger à ses gouttes de sueurs. Sans aucune pitié dans mon regard, j'enclenchais mon sabre pour voir la douce lame verte lui faire fondre les entrailles. Une mort rapide était de mise dans ce cas. Son silence était le prix à payer pour sauver des planètes de la menace de l'empire Sith. Je chuchotais le code jedi lors de son dernier soupir pour l'accompagner et pour un peu me laver de mon action. La Force est pavée de bonnes intentions, c'est la seule qui guide mes pas. Je sentis une présence dans mon dos au dernier moment. Je n'eus le temps d'éviter la lame rouge que de peu. Une partie de mon épaulette gauche était noircie. Une nouvelle cicatrice viendrait s'ajouter aux nombreuses autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 213
MESSAGES : 54
AFFILIATION : Empire.
Avatar : Jake Gyllenhaal.
Crédits : SWAN.

Profil
Inventaire: Sabre Laser Rouge Niv. 1
Edrick
&
Miles
UN VERRE, UN JEU, DES INFORMATIONS
Il n’y avait pas pire que de se faire piquer sa proie et ce que venait de faire l’ancien, c’était une déclaration de guerre. Il ressentit tout comme lui le côté opposé de la Force. Alors que Miles embrassait le côté obscur plus que de mesure et sans restriction, celui qui se trouvait en face de lui le rejetait en bloc et ne voyait que le mal en ce dernier. Ce n’était qu’une différence de point de vue et Miles n’eut pas le temps de riposter qu’il était renvoyé dans la foule par l’ancien vert. Il se retrouva donc encore dans cette bagarre, mais cette fois-ci, il n’avait pas le temps de jouer. La Force bouillonna tout autour de lui, ce Jedi n’allait pas lui piquer sa proie, jamais ! Il avait fait une erreur et ça n’allait pas se produire deux fois de suite. D’un claquement de doigts, les personnes proches de lui ralentirent drastiquement et l’homme en tenue de pilotage se freya un chemin jusqu’à la sortie en marchant. Lorsqu’il sortit de la cantina bondée, les quelques personnes qui étaient encore au ralenti reprirent leur vitesse normale. Cela ne dura qu’un tout petit instant, mais bien assez pour que le Sith sortent de là au plus vite et qu’il puisse suivre la trace de ceux qu’il cherchait. L’un à abattre. L’autre… à faire parler puis à abattre.

Usant des arts Sith, Miles camoufla sa présence dans la Force et avança, cherchant ses proies et il ne lui fallut pas bien longtemps pour retrouver ses deux cibles et malheureusement, il était trop tard. Bien trop tard. Même une seconde plus tôt, il n’aurait rien pu faire face à un sabre laser vert dans le corps de son traitre d’informateur. En silence, il se rapprocha. Il allait se venger. Il allait au moins prendre la vie à un Jedi. Il n’y avait personne dans ces dédales de rue et son sombre laser sortit de son dos et la lame s’activa quelques micro secondes avant qu’elle ne s’abatte sur le Mirialan. Il aurait dû le couper en deux, mais la lame rouge ne toucha qu’une petite partie au niveau de l’épaule de son adversaire qui avait esquivé au dernier moment. Impressionnant. « Un simple Jedi ne pourrait esquiver un tel coup… » Deux pas en arrière et Miles prend une certaine distance de sécurité. Il regarde son adversaire d’un tout nouvel œil et sa lame pointe vers le sol, crépitant lorsque le vent lui soufflait du sable dessus. A n’en plus douter, cet homme était un sale type, dangereux.

Il venait d’abattre la balance sans nul autre procès. « Intéressant. Les Jedi commencent à assassiner… Les limites en Obscurités et Lumières commencent à s’estomper semble-t-il. » Oui, s’ils commençaient à abattre les gens de cette façon, il se pourrait bien qu’ils évoluent vers quelque chose de bien plus intéressant. Sans plus attendre et le sourire aux lèvres, le Sith remonta la lame à la verticale, pointant vers les cieux, le manche incurvé bien visible… il bondit vers son adversaire du jour. Lançant quelques coups rapides, non pas de bas en haut ou encore de gauche à droite, mais à chaque coup, il envoyait directement la pointe de la lame rouge vers un organe vitale du Jedi, cherchant à percer sa garde… encore et toujours, cherchant la meilleure solution pour le vaincre. Il ne fallut pas bien longtemps pour que le Sith comprenne qu’il était peut-être légèrement meilleur que ce dernier dans le maniement de son sabre, mais l’aura qu’il pouvait dégager était foncièrement plus importante que la sienne et pour ainsi dire… Il n’appréciait pas cela. Il ne pouvait contrôler cet environnement et il n’avait point de plan contre un tel adversaire. Faisant un pas en arrière, il fit tournoyer son sabre laser en un arc de cercle, faisant s’enfoncer la lame dans le sable, créant un trait séparant les deux adversaires. « Intéressant… Je me souviens maintenant. Maître Tak’Zaris si je ne m’abuse ? » N’était-il pas pour ainsi dire… son homologue de l’autre côté de la Force ? Ca avait prit le temps de refaire surface, mais maintenant, il savait à qui il avait à faire.
CODAGE PAR AMIANTE


darkness falls


“There are lights in life and there are darkness, and you are one of the darkness, the darkness of all darkness.” | ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 258
MESSAGES : 135
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Jeff Bridges
Crédits : Ronas

Profil
Inventaire:
Le coup avait été précis, l'homme en face de moi était sans nul doute un bretteur aguerris. Qu'importe la blessure, je serais le bras de la force pour équilibrer les forces. Je n'eus même pas le temps répliqué que déjà les parades s'enchaînaient. Je perdais de la marge de manœuvre. Il était clair que je n'allais pas réussir à prendre l'ascendance au sabre. Étrangement malgré mon acte, j'étais d'un calme sans limite. Mes mouvements étaient guidés par la Force, elle était mon guide. Mon entrechat pour éviter la lame qui passait à côté de mon visage, n'avait d'inspiration que la grande source universelle. Je n'éprouvais pas de haine pour cette pauvre personne perdue dans la corruption. Le retour à la Force était sa seule façon d'être lavé de ses péchés. Je me devais de le bénir de la meilleure façon, c'est --dire après avoir senti son âme rejoindre la force dans un dernier soupir. La pointe du sabre essayait tant bien que mal à m'ôter la vie. A plusieurs reprises, j'eus assez d'un cheveu pour les éviter. Entre la chaleur des soleils, des lames et de l'atmosphère étouffante de l'endroit, des gouttes de sueurs commençaient à perlé sur mon front moite. Je regardais alors mon adversaire s'éloigner, grave erreur. Il pense vraiment qu'une frontière au sabre laser allait le sauver. Je ne fus pas surpris de savoir qu'il réussit à me reconnaître. Ce n'était pas la première fois que je donnais le jugement à un transfuge. Ces lâches ne méritaient aucune pitié de la part de la justice. Je n'avais pas peur d'avoir à laver mes mains ensanglantées. C'était là le prix à payer pour rétablir l'équilibre. Des innocents avaient été tués.

- Je n'ai même pas pris le temps de te reconnaître raclure. Tu es tellement insignifiant pour mon existence que je ne prendrais même pas le temps d'apprendre ton titre ni ton pseudonyme. Ton allégeance à l'obscurité fait de toi une future victime.

J'éteignis alors mon sabre pour l'accrocher à la ceinture. J'inspirais pour faire le calme absolu dans mon être. Il n'y avait aucune agressivité dans mes sentiments, juste une détermination sans faille dans ma mission. Je me concentrais sur les grains de sable qui nous entouraient. Rien n'est plus dangereux qu'une poussière à la vitesse d'un speeder. D'un coup de pied dans le sol, je soulevais un gros nuage de sable. Le mouvement de poignets habiles et précis, j'envoyais une poussée de force vers mon adversaire, entraînant dans son sillage des centaines de grains de poussière à une vitesse plus qu'excessive. Pour ne pas, perdre de temps, j'entamais déjà de le faire crouler sous les obstacles. Une caisse, un tuyau, grâce à cette technique j'allais le garder à distance pour le tuer à petit feu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Tatooine-
Sauter vers: