Les premiers pas [Ash & Kiki]


 

 :: Tython Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les premiers pas [Ash & Kiki]

avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Tython. Kilian avait encore du mal à croire que la Force l’avait conduit sur ce monde mythique. La première fois, il n’avait pas réalisé ou plutôt il n’avait pas voulu croire en sa découverte. Et pourtant, l’évidence le frappa de pleins fouets et rien ne pouvait la contredire. Un lieu chargé d’histoires et de secrets sur les racines de l’Ordre Jedi. Un lieu propice pour sa reconstruction. C’était un havre de paix caché au milieu d’une zone dangereuse où peu de monde osait s’aventurer. Personne n’en connaissait la route ni l’existence. Les Jedi auraient l’occasion de panser leurs plaies, de se regrouper et de former la nouvelle génération. Le maître se sentait petit et humble dans un tel lieu en imaginant les utilisateurs de la Force ayant vécu avant eux dans ces murs. D’ailleurs les temples étaient étonnement encore en état de fonctionner et d’abriter la vie. Evidemment des réparations avaient été utiles, mais elles paraissaient si infimes en comparaison de ce que l’on aurait pu attendre d’un tel lieu. La Force était présente dans chaque pierre, dans chaque bouffée d’air. Difficile de ne pas le sentir. Kilian aimait beaucoup arpenter les alentours et les couloirs pour réfléchir. Parfois ces marches servaient à des rencontres plus secrètes et intimes, mais cette fois elle n’avait pour but que de lui permettre de se plonger dans ses réflexions et d’analyser la situation. La guerre était en pause et non finie, et puis ses responsabilités étaient plus grandes que jamais.

Attentif et concentré, s’approchant du spatioport improvisé sur la planète, Kilian avait senti cette présence nouvelle et étrangère. Cette maîtrise sommaire de la Force, tout en étant malgré tout puissante. Curieux, et un peu méfiant, le maître s’était approché pour mieux sonder cet inconnu. Il avait alors senti un autre Jedi partir vers la salle du conseil, probablement pour un rapport. L’invitée avait été laissée seule. Elle devait être perdue comme tout nouvel arrivant dans ce lieu, et elle entreprit alors sa propre exploration. Elle allait probablement se perdre, sachant que même lui qui avait été le premier à mettre le pied dans ce lieu se retrouvait dans des endroits inconnus nécessitant quelques secondes pour trouver une sortie. Silencieux et discret comme à son habitude, les mains le long du corps, Kilian s’approcha de la jeune femme qu’il voyait à présent. Une fois à proximité, il prit simplement la parole.


_ « Impressionnant n’est-ce pas ? » Son regard dévia vers des motifs sur le mur, avant de revenir sur son interlocutrice. « Vous semblez un peu perdue. Peut-être puis-je vous aider… »

Kilian l’observa et continua de la sonder simplement. Cette fois il n’utilisait pas la Force, mais simplement ses autres sens. Il arborait cette expression amicale et avenante, qui lui collait à la peau hors des batailles. Cette même expression qui lui valait souvent la confiance rapide de ses interlocuteurs, et qui donnait l’impression à tort qu’il n’était pas dangereux. Le Jedi reprit la parole.

_ « Votre guide vous a abandonné et laissé à votre sort. Peut-être un premier test de sa part. Puis-je me permettre de vous demander ce que vous attendez de ce lieu ? Et votre identité ? »

Son ton était très doux et posé. Ce n’était pas un interrogatoire mais un simple échange entre deux personnes. Kilian l’observait et lui avait indiqué une direction en l’invitant à le suivre pour rejoindre le bon endroit. Une nouvelle élève probablement. Tous les membres de l’Ordre savait qu’aucun invité n’était permis sans la permission du conseil. Les défenses de la planète étaient bien trop faibles et même inexistante. La seule protection était le secret et la zone de la galaxie en elle-même. Le secret devait alors vital pour eux.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 1189
MESSAGES : 312
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : priyanka chopra
Crédits : shiya

Profil
Inventaire:

Le voyage s'était déroulé dans le silence. Pas un silence gêné, mal à l'aise, un silence simplement nécessaire quand il n'y a rien à dire, quand il n'y a plus rien à dire. Rien qui n'en vaille la peine, rien qui ne sonne comme quoi que ce soit d'autre que des platitudes vaines. Elle en avait remercié Jayden en son for intérieur. Elle aurait agit ainsi, elle l'avait fait bien trop de fois. Devant le drame, il n'y a que le silence qui puisse faire mettre de l'ordre dans ses idées, puiser du courage, définir des objectifs.

Ash avait pris sa décision, avait rectifié sa course. Vingt ans durant elle avait refusé ce qui aujourd'hui lui apparaissait comme une évidence, comme la seule voie qui faisait encore sens. Durant toutes ces années, c'était comme si elle avait fuit l'inéluctable. Aujourd'hui, elle réalisait à quel point tout cela avait été vain et futile. Elle s'était raccroché à des rêves, des chimères. Une vie tranquille, quelqu'un pour l'aimer comme ses parents s'étaient aimés, des enfants, loin de la guerre qui avait été là, tapie dans l'ombre ou secouant son existence, toute sa vie. Comme elle avait été stupide. Comme s'il pouvait exister une telle vie tant que la guerre faisait rage, tant que sa sensibilité à la Force faisait d'elle une cible de choix.

Alors face au bûcher de ses parents, elle avait pris sa décision. Elle avait vu leurs cendres s'élever dans la nuit, et avait compris qu'elle devait cesser de fuir ses responsabilités. La galaxie se déchirait, et si elle ne changerait rien à l'issue au moins se devait elle de se battre pour espérer voir venir le jour où quelqu'un d'autre pourrait rêver comme elle et voir ses rêves se réaliser. Elle n'y aurait pas droit tant que cette guerre ravageait tout autour d'elle, mais elle se devait de se battre pour que vienne le jour où ces rêves pourraient se réaliser.

Ash s'était alors retrouvée seule. Depuis la mort de ses parents, pas même encore la veille, elle ne l'avait pas été réellement, et pourtant... Pourtant le vide immense qui s'était creusé l'avait bel et bien fait réaliser qu'elle l'était désormais. La présence calme et rassurante de Jayden lui avait mis du baume au coeur, et se retrouver soudain seule lui fit réaliser la situation. Pourtant, après quelques secondes où elle se sentit défaillir, elle se reprit immédiatement, et décida de sortir du vaisseau. Elle n'irait pas loin, mais elle avait besoin de sentir le sol sous ses pieds, respirer un air neuf, un air qui sentait le futur. Dehors, c'était Tython, c'était là où elle devrait vivre à présent, et trouver un nouveau but, se réinventer de nouveau, se reconstruire. Dehors c'était là où reviendrai un jour Neelam, elle en était persuadée. Avait-il déjà posé le pied sur la planète ? Avait-il laissé des affaires ? Avait-il été heureux ici ? Des questions qui lui firent tourner la tête alors qu'elle inspirait profondément en sortant du vaisseau. Elle ne pouvait pas y penser, ce n'était qu'un cauchemar de plus. Il reviendrait. Elle avait lu des choses terribles dans ses yeux, mais il réaliserait, il se calmerait, et il reviendrait. Il ne pouvait en être autrement.

Ash esquissa quelques pas, tournant son regard vers le Temple qu'elle pouvait voir depuis le spatioport. Il avait l'air antique, vénérable. Elle se sentait plus que jamais petite et insignifiante, gamine de trente cinq ans arrivant comme une enfant pour recevoir un enseignement dont elle ne savait presque rien et à la fois bien assez pour redouter d'être prise pour une enfant. Elle savait que les choses seraient complexes, et qu'elle demanderait toujours plus. Elle n'était pas là pour apprendre en douceur et se la couler douce. Elle n'avait pas l'intention de faire autre chose que de s'entraîner jusqu'à l'épuisement, et avancer aussi vite que possible. Elle avait perdu trop de temps, et ne laisserai personne lui dire le contraire ou l'enjoindre à donner autre chose que tout ce qu'elle avait.

Soudain, elle sentit une présence se rapprocher d'elle avant d'apercevoir un Jedi. Elle ne s'en inquiéta pas un instant, son aura était calme, Ash pouvait la percevoir à mesure qu'il s'avançait vers elle. Elle sentit une certaine sérénité l'envahir lorsqu'elle réalisa qu'elle n'avait pas besoin de dissimuler ce qu'elle était ni qui elle était. Elle était en sécurité, peut-être pour la première fois de sa vie.

Lorsqu'il l'interpella, elle sourit, l'observant un instant avant d'acquiescer. Verrait-il cette tristesse lasse, cette flamme qui s'était allumé encore faiblarde mais ne demandant qu'à s'embraser ? Elle essaya de se composer un visage neutre comme elle l'avait si souvent fait, mais les faux semblants qui avaient dicté sa vie n'avaient plus lieu d'être ici, peut-être enfin avait-elle trouvé un havre de paix. Peut-être qu'ici elle saurait retrouver la sérénité qu'elle craignait de voir brisée après la mort de ses parents et la croisade vengeresse de son frère.

- Un peu perdue, oui.

Quand à l'aider, Ash hésita. Elle ne savait même pas comment, à vrai dire. Jayden était allé prévenir de son arrivée, elle ne savait pas à quoi s'attendre, ni en quoi on pouvait l'aider. Il dut percevoir son trouble, et n'insista pas. Elle lui sourit d'autant plus, il avait vite compris, et en même temps, ce n'était pas étonnant de la part d'un Jedi. Ash se demanda qui il était, mais réalisa qu'au fond, cela lui importait peu. Il était avenant, la mettait en confiance, si tous ici étaient comme ça, elle comprenait mieux l'attachement de Neelam.
- Je...
Ash hésita un instant, perplexe, prise de court par sa question. Ce qu'elle attendait de ce lieu ? Son ventre se tordit un instant, le doute s'installant. Ce qu'elle était venue y chercher, elle n'en savait trop rien elle-même, à vrai dire. Elle était venue rejoindre l'Ordre, elle était venue chercher une formation, un but, peut-être une famille. L'heure était venue de rejoindre réellement le combat, elle le savait, mais cela semblait si prétentieux à dire à voix haute... Qui était-elle à ses yeux pour de telles prétentions ? Alors elle fit au plus simple.

- Je m'appelle Ash, Ash Grayson. Je suis venue rejoindre l'Ordre, une décision que j'ai peut-être trop repoussé... Mais je suis là à présent.

Cela suffirait pour l'instant, elle espérait qu'un peu d'humour le pousserait à ne pas trop creuser pour le moment, et elle n'avait pas l'impression qu'il creuserait plus, ou peut-être comprendrait-il. Elle lui emboita le pas, clairement il dégageait une autorité naturelle qui la poussa à le suivre, même si Jayden lui avait demandé de rester là pour le moment. il saurait la retrouver sans peine, et elle se doutait qu'il l'emmenait de toute façon là où elle devrait aller.

- Est-ce que je peux vous demander qui vous êtes ? Tout ici est un peu nouveau pour moi, je ne sais pas trop ce qui va se passer... Je suis arrivée avec Jayden... Wayne. Il a du aller voir le Conseil pour savoir s'ils m'acceptaient au sein de l'Ordre. Je ne sais pas ce qui se passera à partir de là.

Elle ne savait pas réellement quoi dire ni comment aller au bout de ses pensées et pourtant les questions se bousculaient dans sa tête. Il invitait à la confidence avec son air calme, sa voix douce et posée. Elle aurait voulu lui demander mille choses, et ne savait pas si elle pouvait. Elle ne savait même pas si on l'autoriserai à rester. Jayden lui avait soigneusement caché les coordonnées de Tython et elle n'avait voulu en savoir plus. Elle ne connaissait que le nom de cette planète et n'avait même aucune idée d'où dans la galaxie ils se cachaient. Elle aurait voulu savoir si elle pouvait rester, cela lui aurait donné une justification pour poser ce millier de questions. Elle n'était pas la première adulte, mais son cas était si particulier. Qui l'entraînerait, allait-elle devoir cotoyer les enfants, ou devrait-elle travailler seule ? Qu'allait-on lui demander de faire ici ? Est-ce qu'Edrick allait la renvoyer en mission ? Que faisait-elle donc là, au fond ? Tout ça semblait presque stupide maintenant qu'elle était là et s'imaginait avec des enfants de quatre ans autour d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
De nouvelles recrues. Kilian était heureux de voir de nouvelles personnes rejoindre les rangs de l’Ordre, après avoir perdu autant de camarades pendant la guerre. En espérant qu’ils aient le temps de se former correctement avant que le conflit ne reprenne. Le Jedi ne doutait pas que cette paix n’était qu’éphémère. C’était dans la nature des Sith de toujours être en mouvement, et surtout insatisfait de leur possession. D’ailleurs il avait encore du mal à comprendre le but derrière ce traité. Cet Empereur était vraiment un être à part, dont les décisions semblaient prendre au dépourvu ses ennemis autant que ses subordonnés. Probablement le prix de ses connaissances et de ses compétences. Après le maître se réjouissait de cette décision pour le moment, et prenait cette période de calme pleinement. L’Ordre devait prendre le temps de se regrouper, de panser ses plaies et de se reformer. Ce ne serait pas une tâche de tout repos, et cela demanderait du temps. Ces pensées l’assaillaient généralement lorsqu’il se promenait dans les ruines et les temples encore debout de la planète. Il avait l’impression d’avoir les idées plus claires dans ces lieux. Comme si il baignait tranquillement dans la Force, et qu’elle le guidait sur le chemin à suivre à présent. Il avait toujours été convaincu de ce fait, mais les derniers évènements dont la découverte de Tython confirmait cette impression. Son attention fut attirée par l’arrivée d’une nouvelle venue, accompagnée d’un Jedi plus connu.

Cette personne possédait déjà des compétences certaines, mais il ne l’avait jamais croisé jusqu’à présent. Une douleur était aussi palpable, pour peu qu’on y prêtait attention comme lui en cet instant. Malgré ses compétences, son contrôle donnait l’impression d’être celui d’une novice. Encore en proie aux émotions fortes, tentant de les dissimuler vainement. La détermination se mêlait aussi dans le flot de sentiments qui l’envahissait en cet instant. Cette sensation fit sourire le maître, tandis qu’il s’approchait de la jeune femme. Son guide l’avait laissé seule pour faire son rapport. Les règles étaient strictes, et tout intrus devait être annoncé immédiatement sous peine d’être traité comme un espion ou un ennemi. La protection des survivants était d’une importance capitale à l’heure actuelle. Aucune autre perte ne pouvait être autorisée. La paix régnait, mais les espions et les assassins continuaient leurs offices en toute sérénité. Ne souhaitant pas prolonger cette observation à distance trop longtemps, et surtout leur éviter de se perdre tous deux, Kilian s’approcha et prit la parole. Simplement et naturellement comme à son habitude. Un sourire accueillit sa première réaction, tandis qu’il restait calme et posé à cette côté. Cette force tranquille loin des déchaînements des champs de bataille. La discussion dévia rapidement. Un premier test de la part du maître.


_ « Grayson… »

Le nom fut répété dans un murmure, comme faisant appel à des souvenirs lointains. Les pièces du puzzle se mettaient doucement en place dans l’esprit de Kilian. Une famille de Jedi. Des parents exilés par amour… Ce qu’il comprenait à présent compte tenu de sa situation actuelle, et de cette relation interdite. Contrairement à son interlocutrice, ces pensées n’ébranlèrent pas sa concentration ni son calme. Un frère disparu pour le moment, mais un Jedi malgré tout. Il avait appris la mort des parents, et se doutait à présent des intentions des enfants. Ou en tout cas il tentait de s’en faire une idée tandis qu’il écoutait la jeune femme. Ils continuèrent à avancer, mais cette fois dans la bonne direction sous l’impulsion du maître.

_ « Trop repoussée… ou simplement prise au moment opportun. Chaque choix se fait avec un objectif précis, qui peut nous échapper. »

Une simple réflexion de sa part. Pour le moment, cela suffirait. La jeune femme ne semblait pas prête pour un interrogatoire plus poussé, et ce dernier semblait inutile maintenant que son identité était connue. La discussion continuerait à un autre moment, même si cela ne l’empêcherait pas de continuer à échanger avec elle. Et peut-être de lui donner ses premières leçons. Former un adulte était une tâche plus complexe que former un enfant. Un esprit moins malléable, des valeurs déjà bien ancrées. Autant d’obstacle à la voie des Jedi. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Kilian.

_ « Maître Jayden Wayne. Il suit les directives. Dans cette heure sombre le secret est notre meilleure arme, et d’une certaine manière, notre seule arme. Il a dû vous prévenir que pour le moment, ce voyage que vous entreprenez est un voyage sans retour… ou un voyage sans souvenir si la voie que vous empruntez ne vous convient pas. » Il marqua une pause. « Je m’appelle Kilian Vakarian, et pour enlever toute ambiguïté et clarifier vos derniers doutes, je suis un maître comme votre ami. Et nouvellement membre du conseil de l’Ordre. »

Kilian continua d’avancer, servant de guide cette fois. Toutes ses actions et tous ces gestes étaient calmes et posés, de manière à apaiser son interlocutrice. Il espérait que cela la pousserait à se révéler plus, car la connaissance serait utile autant à l’Ordre qu’à l’intéressée. C’était aussi la première fois que Kilian accueillait un membre de l’Ordre en tant que membre du conseil, mais aussi dans un contexte permettant cette sérénité. Généralement il les rencontrait dans le tumulte des batailles, et les envoyait à Coruscant pour y suivre la formation. On avait besoin de lui sur le front à cette époque. Finalement il reprit la parole.

_ « Que vous soyez autorisée à rester ou non ne dépend que de vous. De ce que vous êtes prêtes à abandonner et à acquérir. De ce que vous êtes prête à apprendre et appréhender. Nous pourrions peut-être commencer par éclaircir tous ces doutes qui vous assaillent, et se dégagent de vous en cet instant. » Il lui sourit légèrement et ajouta simplement. « Et puisque cette question semble revenir auprès des adultes qui rejoignent l’Ordre. Effectivement vous serez sûrement en compagnie d’enfant lors de vos séances… bien qu’ils soient moins nombreux aujourd’hui. L’attaque a… » Kilian s’interrompit et son expression se durcit l’espace de quelques secondes. Difficile de rester calme et posé en pensant aux morts du temple de Coruscant. Il continua finalement, comme si il n’avait pas entamé sa dernière phrase. « Tous les âges se forment en même temps. Ne vous inquiétez pas cette notion n’a pas lieu d’être, seule votre maîtrise de la force déterminera vos camarades. »

Les classes étaient réparties en fonction des compétences dans la Force, même si pour certaines sessions, les enfants suivaient d’autres types de formation plus adapté à leur âge. Croisant ses bras dans le dos, Kilian stoppa sa marche dans ce qui avait dû être un parc des siècles, voir des millénaires, plus tôt. Des initiés étaient chargés de l’entretenir pour le moment, aidé par certains Jedi. Un moyen de s’apaiser et de s’occuper l’esprit. Il s’installa sur un rocher et invita son interlocutrice à faire de même.

_ « A vous maintenant. Posez-moi toutes les questions qui vous passent pas la tête. Nous avons un peu de temps l’un et l’autre, autant le mettre à profit. Considérons que votre formation a déjà commencé. »

Kilian conclut sa phrase par un sourire léger et réconfortant. Ce n’était pas un piège, et il n’y avait ni bonne ni mauvaise question. Et puis il aurait l’occasion de poser quelques questions à son tour, pour s’informer sur la demoiselle. Ce serait un moyen d’en apprendre plus sur sa relation avec l’Ordre, parce qu’il savait qu’elle avait un rôle dans certaines informations.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 1189
MESSAGES : 312
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : priyanka chopra
Crédits : shiya

Profil
Inventaire:
Les paroles de Kilian résonnèrent en Ash, peut être qu’au fond elle n’avait pas été prête, et que tout menait à ce moment. Peut être que c'était ainsi qu’elle devait intégrer l’ordre. Elle préférait se raccrocher à cette idée. Tout plutôt que cette impression terrifiante d’avoir passé sa vie à fuir et à s'entêter pour finalement réaliser que son devoir avait toujours été là. Cette pensée l’avait rongé toute sa vie, l’impression de ne pas faire assez, d'être trop faible pour accepter de faire des sacrifices. Elle avait été lâche elle ne pouvait le nier. Quelque part cette voix ne se taisait jamais, celle qui lui susurrait à l’oreille qu’elle était incapable de renoncer à son petit confort, à des rêves qu’elle ne réussissait pas à réaliser, à des relations qui n’avaient jamais été que des séries de drames ou de déceptions. Que Neelam avait fait le bon choix, qu’il avait été raisonnable, qu’il avait réellement donné de lui même dans cette guerre. Il lui avait fallu vingt ans pour comprendre où était sa place et son devoir. Vingt années perdues puisqu’elle n’avait pas été capable de se donner les moyens de réaliser ce qu’elle voulait vraiment. Incapable d’obtenir ce que ses parents avaient eu.

Elle était sans pitié cette petite voix et lui tordait les entrailles. Trop de regrets et d’amertume, et elle savait à quel point cela ne jouait pas en sa faveur. Elle savait qu’elle venait aussi ici pour des réponses, parce qu’aujourd’hui orpheline elle avait plus que jamais besoin de quelqu’un pour la rassurer et lui dire qu’elle était sur la bonne voie et que cela n’aurait rien changé. Maintenant elle comprenait et elle sentait qu’elle était prête à dire adieu à cette voix.

Ash se sentir gênée à la mention de Jayden, elle n’avait pas utilisé son titre et craignait qu’il lise en elle comme dans un livre ouvert. La gêne qu’elle entretenait par rapport à lui, ces choses stupides qu’elle ressentait alors même que 48h auparavant il n’avait essentiellement qu’été un hologramme.

- Je comprends parfaitement, bien sûr. Je savais dans quoi je m’engageais et cela ne change aucunement ma détermination. Si je ne devais pas correspondre à l’Ordre je serai heureuse d'être sûre de ne jamais le trahir.

Ash hésita, elle ne savait pas si elle devait se confier à lui… elle avait pendant tant d’années vécu de secrets et de non dit que d’exposer de but en blanc qu’elle savait la valeur du secret parce qu’elle avait pendant des années espionné pour le compte de l’Ordre. Lorsqu’il lui révéla son identité, elle réalisa qu’il serait rapidement au courant. Ainsi il siégeait au conseil, il était bien plus jeune qu’Edrick, ce qui disait peut être la situation critique de l’ordre. Elle ne doutait pas qu’elle serait à un moment où un autre évaluée et qu’il aurait son mot à dire. La rencontre impromptue prenait presque des allures d’entretien au vu de son rang. En dehors d’Edrick elle n’avait pas réellement eu à faire avec un membre du conseil. Pourtant il ne semblait pas…. intimidant ou inaccessible et l’avait tellement mise en confiance qu’elle ne se sentit pas désarçonnée et continua sans broncher.

- Je n’ai plus rien qui me retient. Ma famille est morte pour l’ordre. La seule qu’il me reste…

Ash s’interrompit un instant. Cela faisait si mal en en même temps, elle ne se sentait pas aussi dévastée qu’elle aurait dû. Elle avait intégré le concept de Force vivante. Elle avait perdu tant de gens dans cette guerre. Bien sûr la perte n’etait pas la même, ses parents avaient été son roc, une Force inébranlable mais espions eux aussi ils avaient toujours fait comprendre les risques à leur fille. Ils avaient rejoint la Force, cette Force qui coulait en elle et qu’elle espérait apprendre à maîtriser. En un sens ils seraient plus encore avec elle que jamais. Elle y trouvait un immense réconfort qui a terme saurait apaiser la blessure de la manière dont ils étaient morts.

- Quant à la seule famille qu'il me reste il n’y a rien que je puisse faire pour elle. Mon frère a grandi sans moi, n’a manqué de rien et à toute cette famille pour prendre soin de lui et elle saura sans doute le faire mieux que moi.

Le sujet était encore si douloureux. Ash savait qu’elle était impuissante. Si elle avait su réellement se battre, comme lui, elle l’aurait accompagné. Il était parti sans elle parce qu’elle l’aurait ralenti. C’etait la seule explication. Et elle comprenait, elle respectait presque ça. Elle aurait peut être fait pareil si les rôles avaient été inversés. Elle l’avait protégé toute son enfance mais maintenant c’etait visiblement son tour.

- Tout ce que je peux faire, si je suis là, c’est parce que je veux croire que j’ai encore des choses à donner. J’ai espionné pour l’Ordre pendant des années parce que je me sentais trop faible pour renoncer à mes rêves. Maintenant j’ai compris qu’ils n'étaient pas pour moi, pas dans cette vie, pas tant qu’il y aurait cette guerre. Mais que mon devoir, mon vrai devoir, était de faire en sorte que d’autres puissent vivre ce rêve.

Ash sentait que de vider ainsi ses pensées l’avait apaisé, en plus de l’aura de maître Vakarian. Elle n’avait osé formuler ses doutes à voix haute mais c’etait sans doute en effet une des questions qui revenaient le plus souvent. Elle savait qu’elle avait tout à apprendre ou presque mais le presque avait son importance et elle avait trop tardé pour accepter de prendre son temps.

- je mentirai si je disais que cela ne m’avait pas traversé l’esprit. Je ne suis pas venue me tourner les pouces j'espère que si je rejoins l’Ordre on ne s’attendra pas à ce que je me cantonne bien sagement à travailler sur le même rythme que des enfants de quatre ans…

Ash n’en dit rien de peur de paraître trop impulsive alors qu’il s’agissait de détermination mais elle avait bien l’intention d’appliquer l’expression se tuer à la tâche. Elle savait les retards qu’elle avait, mais elle savait aussi qu’elle savait déjà certaines choses. Elle n’avait peut être aucune idée de comment se battre avec un sabre laser mais savait comment il était construit et se battre avec bien d’autres choses. Elle savait parfaitement lire et écrire et comptait bien passer le moindre temps de libre qu’on lui imposerait entre ses entraînements physiques à parcourir toute la bibliothèque. Elle n'avait pas de temps à perdre ou plutôt elle n'était pas venue se la couler douce mais était inquiète de la réaction de son interlocuteur. Elle vit alors et ressentit un instant les émotions qui assaillaient le maître jedi et les ressentit elle aussi. Elle savait ce qui s'était passé sur Coruscant, et même à l’autre bout de la galaxie elle avait ressenti ce qu’il se passait, et cela l’avait frappé de plein fouet, rien n’avait jamais été comparable. Elle n’avait connu aucun de ces enfants et pourtant cette douleur… elle n’osait imaginer quelqu'un qui les avait connu, qui avait tellement plus d'expérience et d’affinité avec la Force, le cataclysme….

Puisqu'il passa, Ash ne dit rien, cette douleur elle n’avait pas l’impression de pouvoir encore la partager. Elle n’avait pas fait partie de cette famille et n’aurait pas trouvé les mots justes. Elle s’assit sur l’une des pierres lorsqu'il l’y invita, grimaçant et se tenant le flanc droit. Les pansements de bacta avaient eu un effet miraculeux sur ses blessures externes mais il faudrait du temps et des soins plus poussés. Cela suffisait pour l’instant, après tout elle avait été assez épargnée dans l’affrontement, les siths ayant bien vite compris qu’elle était là plus susceptible d’avoir les renseignements qu'ils souhaitaient et que de trop la torturer ne servait à rien quand il y avait deux parents à disposition…

Ash inspira précautionneusement mais profondément, calmant ses pensées et observa autour d’elle le parc qui se déroulait sous ses yeux. Tout semblait si calme et elle sentait déjà à quel point la Force avait marqué cet endroit. Elle l’apaisait et l'électrisait tout à la fois, asseyant sa détermination. Elle sentit qu’ici elle trouverait l'équilibre et compris ce que Neelam avait trouvé en son temps.

- je dois avouer que je me demande comment cela va se passer. Vais-je devoir plaider mon cas devant le conseil ? Si je ne suis pas retenue je serai invitée à partir et ma mémoire effacée… mais si je reste ? Pourrais-je rester ici et le concentrer sur ma formation ? Je peux continuer à faire ce que j’ai toujours fait…

Mais en avait-elle envie ? En avait-elle la force ? Elle craignait que son identité n’ait été compromise, et combien d’alias seraient épargnés ? Elle savait qu'elle avait un noyau dur d’informateurs qui ne la trahirait jamais et la suivraient, par loyauté ou par les moyens de pression qu’elle s’était garanti. Cela l’avait retenu pendant des années, d’imaginer qu’elle serait cloîtrée dans un temple des années durant plutôt que d’aider au dehors. Et pourtant aujourd’hui cela avait l’air plutôt attrayant. Elle avait réalisée, plaquée à genoux dans le sable brûlant de Klatooine alors que ses parents étaient torturés, à quel point elle était inutile et faible face à son réel ennemi.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Cette rencontre était une première pour Kilian. Après tout, il était le premier contact direct de la jeune femme avec l’Ordre et il se retrouvait en position de la conseiller de les rejoindre ou non d’ailleurs. Pour lui, l’Ordre devait être un choix réfléchi et volontaire surtout pour un adulte. Pour un enfant, la donne était différente. Mais son interlocutrice était mature et posée logiquement, en tout cas elle avait suffisamment de vécu pour prendre une décision rationnel. Ses troubles et ses doutes étaient nettement perceptible, pour peu qu’on s’y intéressait. Pas besoin de fouiller son esprit ou de la sonder. Effleurer ses pensées délicatement suffisait à s’en rendre compte. Le maître avait envie de lui donner de bons conseils, et de la faire réfléchir à sa position et sa décision. Ce n’était pas forcément une mauvaise chose, et il ne douterait pas qu’elle avait une chance de trouver la paix auprès d’eux. Mais il s’interrogeait malgré tout. Serait-ce la bonne solution pour elle. Ses paroles étaient douces et posées, et son aura apaisante. Un comportement normal quand on le connaissait. Il pouvait parfois donner l’impression d’être un peu naïf dans ces circonstances, ou alors un peu ailleurs comme plongé dans ses propres réflexions. Et pourtant il captait chaque geste, chaque mimique du visage et chaque modification de l’intonation dans la voie pour en apprendre plus sur son interlocuteur.

Comme il l’avait soupçonné en l’apercevant, les réponses de la jeune femme lui confirmèrent ses impressions. Posées et réfléchies. On sentait la maturité dans ses réactions. Un peu de stress et d’inquiétude par la même occasion, mais il tenta rapidement de lui faire comprendre que ce n’était pas un entretien pour un poste. Le maître n’était pas un recruteur, et elle pas une employée potentielle. La jeune femme lui expliqua les raisons de sa venue, en tout cas sa situation actuelle. Ce n’était pas rare pour un adulte de rejoindre l’Ordre en quête d’une raison de vivre, d’un objectif de vie. Kilian se disait que ce serait une bonne chose, après tout devenir un Jedi était un choix de vie. Cela donnait un but et un chemin de vie. Rechercher ce genre de chose était un bon début pour entrer dans l’Ordre. La mort de ses parents était récente. Puis elle parla de son frère. Cette fois, Kilian remit un visage sur le nom de Grayson. Il connaissait bien son frère, puisqu’il l’avait formé au Jar’Kai depuis quelques années. Le Jedi se permit d’intervenir à cet instant.


_ « Vous avez le droit de pleurer et de ressentir de la peine. Même si le code précise qu’il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force, cela n’enlève rien à votre peine pour autant. Quand à votre frère, il se portait bien la dernière fois que je l’ai vu. »

La conversation continua, et Kilian précisa quelques points sur son enseignement et le parcours qu’elle suivrait si elle rejoignait l’Ordre. La jeune femme lui enleva un doute. Il avait entendu parler d’une personne espionnant pour l’Ordre, mais il ne connaissait pas vraiment son identité. Cela ne lui plaisait guère d’envoyer une sensible à la Force novice pour de telles missions. Le maître en toucherait deux mots lorsque le sujet serait abordé. Certes les informations étaient importantes, mais si elle avait été trouvée et corrompue, elle serait devenue une menace trop grande pour l’Ordre. Un moyen de pénétrer les rangs des Jedi. Des hochements de tête accueillirent les paroles de Ash. Ils furent suivis d’un léger sourire de la part de Kilian. La jeune femme se contenait et se retenait pour le moment. Cela l’amusait. Le maître se laissa troubler quelques secondes en pensant aux morts de Coruscant, trop nombreux à son goût. Une attaque perfide mais rondement mené. On devait leur reconnaître ça au moins. C’était la force des Sith d’agir en suivant leur conviction, sans se soucier du reste. La douleur de la jeune femme ne passa pas inaperçu, mais elle semblait décider à ne pas la montrer pour le moment en tout cas. Cela devait être une blessure grave et sérieuse.

Ash reprit la parole et posa certaines questions. Des interrogations légitimes de sa part. Tout en l’écoutant, Kilian changea de position pour s’asseoir sur le sol tout simplement. Une position plus confortable pour son interlocutrice, qu’une pierre non taillée pour accueillir un être humain. Il prit le temps de la réflexion avant de répondre.


_ « Vous serez présentée au conseil évidemment, mais vous n’aurez rien à plaider du tout. L’Ordre est ouvert à toute personne sensible ayant envie de nous rejoindre, et montrant suffisamment de détermination pour suivre cette voie. Ce n’est pas un entretien, et les conditions pour entrer sont quasiment nulles. » Il sourit légèrement, et se coucha sur le sol pour continuer à parler. Son regard observait simplement le ciel. « La question n’est pas de savoir si vous pourrez rester, si vous choisissez de nous rejoindre, mais plutôt quand vous serez apte à quitter ses lieux. Quant à l’éventualité d’un autre choix de votre part, je vous conseillerais de ne plus continuer ce que vous faites. »

Son visage se tourna vers son interlocutrice pour l’observer. C’était l’un de ses moments où il se demandait si il devait parler franchement ou retenir ses paroles. Il n’avait aucune envie de l’accabler de reproche ou de paraître prétentieux mais il s’inquiétait sincèrement pour elle. Finalement cette dernière pensée lui donna l’impulsion suffisante.

_ « Votre sensibilité est un don utile, mais c’est aussi un don dangereux. Une porte ouverte vers vos capacités latentes, et elle peut parfaitement être empruntée par une personne habile. Des plus expérimentés et des plus volontaires que vous ont cédé à la tentation du côté obscur… Ce serait inconscient de ma part, comme cela a pu l’être de la personne l’ayant fait auparavant, de vous encourager dans cette voie et de ne pas vous mettre en garde sur les risques. » Il marqua une pause et soupira. « Mais comme pour votre entrée dans l’Ordre, ce choix vous appartient tout simplement. » Il se redressa légèrement et s’assit en tailleur pour observer la jeune femme avant de reprendre. « Laissez-moi vous dire que votre plus grande difficulté ne sera pas l’aspect pratique de l’entraînement, mais plutôt l’aspect spirituel. Vous avez déjà vécu et expérimenté de nombreuses choses. Ce n’est pas un mal, mais cela vous a donné une certaine vision de l’existence que vous devez être prête à abandonner. Le contrôle des émotions passent par leur compréhension, et on ne peut comprendre quelque chose que l’on réprime et étoffe. Vous devez accepter vos émotions bonnes comme mauvaises, les analyser et les dompter tout simplement. » Il lui sourit légèrement. « Vous êtes impatiente comme votre frère. Ce n’est pas un tort, tant que vous êtes capables de ne pas laisser cet aspect de votre personnalité vous dominer. »

Kilian laissa le temps à Ash d’assimiler ce qu’il venait de dire. Tout n’était que pour la prévenir du chemin à parcourir, lui exposer clairement ce qui l’attendait afin qu’elle prenne une décision en connaissance de cause. Car si elle débutait la formation, il faudrait qu’elle la termine sous peine de devenir un danger pour elle-même et pour ses proches. Une proie facile pour un Sith un peu habile. A l’heure actuelle, elle était moins accessible car moins connectée à la force.

_ « Comme je vous l’ai dit. Ce qu’il faut savoir ce n’est pas si nous voulons que vous restiez, mais plutôt avez-vous envie de rester. Souhaitez-vous vraiment vous lancer dans cette vie… Suivre cette voie. Oubliez votre passé et vos valeurs pour en épouser de nouvelles. Ce choix doit venir de vous, et non en l’honneur de disparu. Cela en doit pas être un sacrifice pour les autres, mais une envie personnelle. De toute manière, nous avons tous à cœur les autres quand nous prenons la décision de rejoindre l’Ordre. Mais ce choix est probablement la seule chose égoïste que nous vous demanderons de faire. » Il sourit à nouveau et l’encouragea à s’exprimer une fois qu’il aurait fini. « Evidemment je vous tiens ce discours car vous êtes une adulte. Votre plus grand défi, qui sera peut-être impossible, sera d’apprendre à contrôler et à changer ça… » Il pointa son cœur avant de pointer son crâne en ajoutant. « … et ça. »

Kilian était pratiquement immobile, en dehors des deux derniers gestes. La patience s’apprenait avec le temps et l’expérience. C’était dans la nature humaine d’être impatient. Bien d’autres conseils tournaient encore dans l’esprit du maître, mais elle aurait le temps de les apprendre plus tard. A l’heure actuelle, elle devait mûrir sa décision.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 1189
MESSAGES : 312
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : priyanka chopra
Crédits : shiya

Profil
Inventaire:

C'était réellement tout nouveau pour Ash, cette sensation, tant et si bien qu'elle avait même du mal à mettre réellement le doigt dessus. Elle avait cet élan de confiance envers Kilian, quelque chose qu'elle n'avait que rarement éprouvé et auquel elle ne s'était jamais laissé abandonner. Faire confiance, se confier elle-même, ne pas cacher son identité, ses pensées, ses inquiétudes, tout ça était complètement nouveau, et en même temps son aura la poussait réellement à se détendre. Quelque part elle savait bien qu'il était maître du conseil et qu'il n'était pas seulement un maître jedi sage, calme et posé, mais avait sans doute bien d'autres aspects de sa personnalité, mais elle se refusait à y penser, savourant ces sensations nouvelles. Elle n'arrivait pas à imaginer une personne à qui elle n'avait pas menti, et peu avec qui elle ne portait pas un masque d'une manière ou d'une autre. Elle l'écoutait alors, buvant ses paroles comme si leurs mélodies suffisaient à apaiser ses pensées désordonnées et empreintes de sentiments contradictoires. Ou peut-être était-ce le lieu et l'aura apaisante du maître jedi qui se conjuguaient alors qu'elle avait trop bouillonnée et était épuisée émotionnellement ? Elle voyait qu'il l'observait, mais il avait toutes les raisons, et Ash, peut-être pour la première fois, se fichait bien qu'on lise en elle comme dans un livre ouvert. Elle était fatiguée de se cacher, de mentir.

Ash se sentit gênée de sa remarque, qui partait d'une bonne intention. Elle avait pleuré, mais bien peu, mais elle ne savait pas, tout était allé si vite, peut-être n'avait-elle pas totalement réalisé. Et puis, elle était concentrée sur Neelam, elle s'y raccrochait, et c'était peut-être là qu'elle puisait sa force et sa résolution. Tant qu'ils étaient en vie, leurs parents vivaient toujours à travers eux. Tant qu'il vivait, il lui restait une dernière partie de sa famille. Et puis, il y avait autre chose...

- Je sais, mais... Je me sens vide. Tout ça est arrivé si vite. Leur fin a été douloureuse et terrible, mais j'ai pu leur dire au revoir, leur dire à quel point je les aimais. J'ai eu cette chance, combien de personnes peuvent en dire autant ? J'ai fais ce qu'il fallait, ils sont morts comme ils l'auraient voulu, pour l'Ordre, sans le trahir, et il faut croire en s'assurant qu'il prendrait soin de leurs enfants. J'ai allumé leur bûcher et je l'ai regardé se consumer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que des cendres. J'ai pleuré, et quand le feu s'est éteint, c'était comme si tout le reste aussi s'était refroidi. Ils ont rejoint la Force, plus que jamais ils sont avec moi. Ils ont vécu en suivant leurs principes, et sont morts pour eux, je pense qu'ils sont morts avec bien peu de regrets et c'est tout ce qui compte. Ce n'est pas la mort qui compte, c'est la manière dont on a vécu sa vie, jusqu'à la dernière minute. Et c'est quelque chose que je peux célébrer.

Elle s'arrêta un instant, bien sûr le Temple n'était pas encore au courant de la défection de Neelam. Chaque mot lui était douloureux...

- Mon frère est venu à notre secours, mais il est arrivé trop tard. Ils ont mis les siths en déroute et... Il s'est lancé à la poursuite des survivants. Il s'est lancé en quête de vengeance et... Je ne suis pas capable de l'arrêter. Je ne sais pas si il y survivra, il y avait quelque chose au fond de ses yeux... Quelque chose que je n'avais jamais vu. J'ai peur qu'il soit déjà hors de portée...

Kilian reprit la parole, et Ash l'écouta, sentant chaque parole toucher quelque chose en elle. Elle s'imprégna de tout ce qu'il disait, il avait raison, quelque part son initiation avait déjà débutée et elle devrait apprendre vite, elle n'en perdrait pas une miette.
Elle comprenait ce qu'il disait et sa position, et il avait tout à fait raison. Ash savait pourtant que même s'il y avait des jedi spécialisés comme elle dans l'espionnage, elle était un atout, d'autant plus vu le peu de survivants, et n'était pas certaine que tout le monde accepte de perdre le moindre atout. Qu'en penserait Edrick ? Elle devait avouer qu'elle n'en savait rien. Il était hors de portée lorsqu'elle avait lancé son appel à l'aide, peut-être n'avait-il même pas été au courant du drame... Allait-il la laisser faire une initiation quand ils avaient peut-être terriblement besoin d'informations ? Allait-il la laisser tendre vers une conduite impeccable quand il savait ce qu'elle était capable de faire pour lui, pour l'ordre ? Mais en son for intérieur, elle savait qu'elle était inutile pour l'instant.

- Ce serait dangereux de toute façon tant que je ne sais pas quel alias a permis de remonter jusqu'à mes parents et moi. Tant que je ne sais pas quels alias sont compromis, je ne peux plus prendre aucun risque.

Ash secoua la tête, elle comprenait bien là où il voulait en venir, et c'était pour cela qu'elle avait toujours été prudente. Pour elle et les autres. Elle avait évité de se lier avec des Jedi autant que possible même si certains s'étaient imposés sur sa route. Elle avait cloisonné les informations, fait en sorte d'en savoir le moins possible et avait été prête dès le début à faire tout ce qu'il fallait pour ne pas risquer de trahir l'Ordre. Elle l'avait su dès le début, aucun de ses parents n'avait cherché à l'épargner là dessus.

- Après, vous savez, j'ai toujours su quels étaient les risques. Je n'ai eu que peu de contacts avec des jedi, je ne savais pour la plupart pas même leur noms. Et puis, je n'ai jamais été capturée mais j'ai toujours eu l'assurance de ne jamais trahir, de gré ou de force.
Ash glissa un doigt jusqu'à l'une de ses dents du fond, un vieux truc d'espion que ses parents lui avaient transmis. Elle n'avait pas eu à s'en servir mais savait qu'elle aurait préféré à la capture. Elle avait vu de première main ce que faisaient les siths. Elle ouvrit sa paume, une fausse dent avec une capsule de poison. Extrêmement douloureux mais extrêmement rapide. Comme si la voir en dehors d'elle même la mettait mal à l'aise, elle referma la main et la glissa dans la poche de sa ceinture.
- Je n'en aurai plus besoin tant que je serai ici. Je n'ai plus rien à cacher désormais.

Ash sourit à la mention de l'impatience de son frère. Elle avait toujours été la patiente des deux, l'observatrice, la planificatrice, la réfléchie. Pourtant, peut-être que les circonstances l'amenaient à rattraper son frère... Kilian parlait d'aspect spirituel, et Ash savait que cela n'était resté qu'un aspect théorique, mais ses parents l'avaient élevé dans les croyances et la philosophie Jedi pour une immense partie. Elle était prête à la recevoir dans son intégralité. Elle l'avait toujours été, au fond. Elle savait ce qu'elle devrait abandonner, les rêves qu'elle avait entretenu, l'amour qu'elle avait cherché toute sa vie. Mais cela en valait la peine, et surtout, elle ne voyait pas d'autre chemin désormais. Elle craignait juste de ne pas savoir cesser de réprimer ses sentiments, elle avait peur qu'en acceptant qu'elle avait aimé et qu'elle ne pourrait cesser du jour au lendemain, elle ne soit pas jugée digne de continuer. Elle laissa le silence s'installer un instant, pesant ses mots.

-Je ne m'attends pas à ce que ce soit facile. Mais je ne nierai pas que je suis là pour apprendre, aussi vite que je le pourrai, mais pas en brûlant les étapes. Je suis prête à y mettre le temps qu'il faudra, tant que je peux avancer aussi vite que mes capacités me le permettent. Je ne demande pas de traitement de faveur, je veux juste que l'on me donne la possibilité de me donner autant que je le peux.

Ash sentait qu'elle se heurterait peut-être à des obstacles avec ça en tête, mais elle avait l'intention de donner tout ce qu'elle avait. Elle connaissait ses limites physiques, et n'était pas là pour se reposer ou s'amuser. Elle était là pour s'endurcir, pas pour profiter du paysage. Elle écouta Kilian attentivement, elle comprenait chacun de ses mots.

- Ce chemin, je l'ai choisi en connaissance de cause, je sais ce que j'abandonne. J'ai cherché à le fuir toute ma vie et maintenant je réalise qu'il m'attendait, qu'il avait toujours été là pour moi, à chaque choix. J'ai tenté de me persuader que je contrôlais ma vie en le repoussant. Maintenant, je comprends. Je veux le faire pour moi, parce que je ne peux plus me servir du fait que je ne suis pas une jedi comme bouclier et justification. Je ne veux plus rester en arrière et regarder tout le monde autour de moi souffrir parce que j'ai été trop égoïste pour accepter ce sacrifice. J'ai été égoïste toute ma vie. Je veux juste cesser de l'être.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Le maître était conscient que la jeune femme n’avait guère l’habitude de se confier. Mais cela prouvait que cette aura qu’il possédait naturellement fonctionnait encore. Il considérait cette dernière comme une conséquence d’avoir grandi dans le temple, entouré de Jedi. Il accompagnait parfois les maîtres lors des consultations sur Coruscant, et avait appris le calme et la tempérance à un âge où un enfant devait courir et sauter partout. Les autres enfants jouaient et vivaient des aventures, pendant que lui avait étudié et s’était préparé à la vie qu’il menait actuellement. Le calme était naturel pour lui. L’action et l’animation lui étaient bien plus étrangère. Les gens devaient ressentir cette différence et l’assimiler tout simplement. Kilian donnait l’impression aux autres de pouvoir prendre leur temps, de parler calmement et de réfléchir avant de répondre. Il n’assaillait pas de réponses, et ne tentait que rarement d’interrompre son interlocuteur. Il laissait ce dernier exposer son point de vue, avant de le rectifier ou de le corriger tout simplement. Cette discussion avec la jeune femme ne faisait pas exception, et elle représentait une toute autre importance de son point de vue. Il devait la guider et lui permettre de faire le bon choix à présent. Ses paroles ne contenaient aucun jugement d’aucune sorte, et se contentait de présenter un autre point de vue ou de fournir des informations complémentaires utiles.

Sa remarque sur sa peine sembla la gêner ou en tout cas la prendre au dépourvu. C’est pour cette raison qu’il n’insista tout en gardant en mémoire ce pan de leur échange. Les informations sur Neelam furent enregistrées, et soutirèrent un léger sourire au maître. Une réaction naturelle… bien que dangereuse. Signe de l’impulsivité encore présente du jeune homme. Il devait se justifier plus tard devant le conseil, même si pour le moment, Kilian ne comptait pas le punir ni même lui appliquer une quelconque sanction. L’erreur reposait aussi sur maître Wayne, ayant rejoint le duo sans demander de renfort. Un simple message transmis aurait suffi, et d’autres Jedi auraient pu les rejoindre et rattraper le jeune Grayson plus rapidement. Maintenant il était trop tard pour se mettre en quête du chevalier. Pour le moment, Ash lui donnait parfois l’impression de réciter une leçon apprise ou de lui donner les réponses qu’elle pensait qu’il attendait. Couché sur le sol, il n’observait que de temps en temps son interlocutrice. Son discours continua sur son rôle pour l’Ordre Jedi, et le dangers encourus. Malheureusement Ash ne comprit pas réellement ses paroles sur le moment. Il s’était autant inquiété pour ses rangs, même si le résultat était le même que pour l’Ordre en lui-même. Un mouvement de tête désapprobateur accueillit la découverte de cette dent contenant du poison. C’était bien malheureux d’envisager une telle alternative. Encore une fois, le comportement d’Edrick lui paraissait dangereux. Les Jedi étaient censés protéger la vie, et non la mettre ne danger. Ils devaient servir les autres, et non se servir d’eux.


_ « Vous ne voudriez pas plutôt me la confier. »

Sans attendre de réponse, Kilian leva une main et la dent quitta la poche pour rejoindre sa main très rapidement. Trop rapidement pour qu’une novice comme son interlocutrice puisse intervenir. Entre ses mains, la dent fut broyée grâce à la Force et le Jedi se contenta de sourire tout simplement. Il reprit la parole en abordant l’impatience du frère de la jeune femme. Une manière de continuer la conversation, tout en indiquant clairement que ce qui venait de se passer n’était pas soumis à objection ni même à remarque de sa part. Il utilisait son statut de membre du conseil pour l’une des premières fois. Son discours tenta par la suite de préparer Ash aux difficultés qu’elle rencontrerait sûrement lors de son entraînement. C’était des difficultés observées au cours des années. Inconnus pour lui ayant toujours vécu dans l’Ordre. On aurait pu croire qu’il tentait de la dissuader de les rejoindre, mais ce n’était pas le cas. Au contraire elle serait un atout, et il était persuadé qu’elle trouverait sa place et la paix dans l’Ordre. Cependant cette décision devait être mûrement réfléchie. Le silence s’installa, et le maître l’accueillit avec plaisir comprenant la motivation derrière celui-ci. Elle réfléchissait et pesait ses mots. Cela se lisait dans ses traits et son attitude. Couché par terre, les bras derrière la tête, Kilian observait simplement le ciel dans une respiration lente et posée.

Ash reprit la parole et exposa sa vision. Un sourire l’accueillit tout simplement. Un traitement de faveur. C’était mal le connaître que de l’envisager. Kilian se montrait dur et juste envers tout le monde. Sujay et Neelam pouvaient le confirmer, même Eshan. Peu importe leur lien et leur amitié, ses paroles se voulaient toujours honnête et directe. Des conseils parfois durs mais toujours juste. La discussion était intéressante pour le moment. Le maître sentait la motivation et la détermination de la jeune femme dans chacune de ses paroles, il espérait simplement que ces dernières n’étaient pas une conséquence d’émotions néfastes comme des envies de vengeance. Le temps serait le meilleur juge de ce point. Il ne pouvait voir jusque-là. La Force lui indiquait seulement qu’elle était à sa place au milieu de l’Ordre. Une place méritée de droit, et qu’elle aurait dû occupé depuis de longues années. Mais la nature humaine est capricieuse, et écouter la force requiert des compétences encore inconnues de son interlocutrice.


_ « C’est une bonne chose dans ce cas, en espérant que vos motivations ne sont pas induites par des émotions négatives tout simplement. » Il leva la main immédiatement. « Inutile de me répondre sur ce point. Ce n’est pas envers moi que vous devez être honnête, mais envers vous-même avant toute chose. Si vous ne devez retenir qu’une seule chose de cette discussion, et me faire une seule promesse, ce serait d’être honnête envers vous-même. Ne fuyez pas vos émotions et ne les refoulez pas. Vous pouvez mentir aux maîtres et aux autres Jedi si vous en éprouvez l’envie… Attention je ne dis pas que vous le faites en cet instant. » Il sourit puis continua. « Certains le sentiront. D’autre non. Certains vous en parleront. D’autres respecteront votre choix. Mais nous ne pourrons rien pour vous si vous vous mentez à vous-même, et que vous n’osiez pas demander de l’aide dans les moments de doutes ou de peines. » Il se redressa à nouveau en tailleur et observa Ash. « Vous n’êtes pas seule… pardon plus seule, et vous n’êtes aucunement obligé d’affronter les problèmes et l’adversité toute seule. La seule chose que vous devrez faire seule c’est choisir le chemin que vous souhaiterez emprunter. »

En cet instant, Kilian pensait à Edrick et à l’influence qu’il pouvait avoir sur elle. Le maître se doutait déjà de certaines méthodes un peu extrêmes de son aîné, et de ce penchant au fanatisme dans certaines situations. Il n’appréciait guère tout ceci, et dès les premiers échanges, avant même qu’il en rejoigne le conseil, avaient indiqué cette opposition entre eux. Son interlocutrice le ressentirait sûrement au fil de leur conversation. Ou peut-être pas d’ailleurs. Il fallait un certain recul pour s’en rendre compte. Après Edrick n’était pas un mauvais bougre non plus, et il le respectait en tant que maître et ainé. Seulement leur position était différente, et leur vision des choses aussi. Ce n’était pas une mauvaise chose pour l’Ordre et le conseil d’ailleurs. Peut-être même que la voie d'Edrick était la bonne, et que Kilian se trompait. Personne ne le saurait avant la conclusion de tout ceci, mais le maître se devait de suivre ses convictions et ses valeurs tout simplement.

_ « Les maîtres et vos aînés seront là pour vous guider et vous aider, mais vous êtes maître de vos décisions et de vos choix. Il sera inutile de dire qu’une tierce personne vous a demandé de le faire. Ne vous laissez pas entraîner par une autre personne, qu’elle soit plus âgée ou qu’elle apparaisse comme plus sage. Même par moi d’ailleurs. Si vous jugez que ma vision ne vous convient pas, forgez-vous votre propre opinion. » Il affichait toujours ce nouveau sourire. « Vos pouvoirs vous appartiennent, et vous devrez les utiliser selon ce qui vous semble juste. Evidemment il y a des règles à respecter et des utilisations proscrites qui vous conduiront sur des chemins tortueux et dangereux si vous les transgressez. Mais ce n’est pas à nous de décider pour vous. »

Kilian se demandait si le message passerait comme il le souhaitait. Il n’avait aucune envie de préciser plus sa pensée ou de dire un prénom de façon plus précise. Ce serait l’influencer, et il s’y refusait totalement. Il la conseillait et elle devait prendre ce qui lui plaisait et lui convenait tout simplement. A présent, le silence s’installait à nouveau invitant la jeune recrue à poser d’autres questions ou à réagir si elle le souhaitait.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 1189
MESSAGES : 312
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : priyanka chopra
Crédits : shiya

Profil
Inventaire:
Ash réfléchit longuement aux paroles de Kilian, l'écoutant avec attention. Lorsqu’il souleva la question de ses motivations elle ouvrit la bouche pour lui répondre, avant qu’il ne l’arrête. Elle ne rejoignait pas l’ordre pour acquérir le pouvoir qui lui permettrait de venger ses parent si c'était ce qui l’inquiétait mais il ne cherchait pas à le savoir. Ce n'était pas l’important et Ash comprit ce sur quoi il voulait insister. Mentir avait toujours été dans sa nature, mais toute sa vie c'était surtout à elle même qu’elle avait menti. Elle s'était persuadée que cette vie lui convenait, qu’elle n'était pas prête à devenir jedi. Peut être par peur de ne pas réussir, par peur de décevoir. De ne pas être aussi naturellement douée que tout le monde le disait, ses parents, Edrick, son frère même. De toute façon malheureusement elle savait qu’elle devrait mentir même ici. Rencontrer Jayden en chair et en os, qu’il ait été là pour elle au moment le plus difficile de sa vie… elle avait compris qu’elle était amoureuse bien avant, un crush stupide, comment pouvait-on tomber amoureuse de quelqu’un qui n'était qu’une transmission, qu’un hologramme ? Peut être parce qu’elle se l'était autorisé. Parce qu’il n'était justement pas réel. Parce qu’elle était sûre de ne pas pouvoir lui faire du mal et qu’il ne pourrait lui en faire. Parce qu’elle avait été bien trop déçue par le passé par des gens qui l’avaient abandonné. Il n’avait jamais été là et pourtant… il avait été bien plus là que d’autres. Quand elle passait des mois en couvertures et qu’elle doutait, qu’elle avait peur, qu’elle échouait il était toujours là pour la rassurer, pour l'épauler, pour trouver le mot juste pour la faire serrer les dents et continuer.
Parce qu’avec lui elle n’avait pas eu peur d'être qui elle était dans ses moments de doutes et ses erreurs. Ce que les autres ne voyaient pas.

Tout ça devrait changer elle le savait. Elle ne pouvait se laisser aller. Elle ne pouvait laisser ses sentiments interférer avec l’objectif qu’elle s’était fixé. Et il était un jedi. Elle avait vu les ravages que cela avait fait sur ses parents, elle ne pourrait accepter même si cela venait à être réciproque qu’il quitte l’ordre pour elle. Et elle avait pris sa décision, elle ne quitterai pas l’ordre. Elle ne fuirait pas de nouveau.

En tout cas il avait raison, elle n’était plus seule, et c’était aussi ce dont elle avait besoin, elle le savait, et ce qu’elle était venue chercher ici. Peut-être avait-elle surtout peur de cela. D’être seule. Au fond, elle savait qu’elle s’était cherchée un but, alors qu’il avait toujours été d’être près des siens, de consolider sa famille. Aujourd’hui, elle avait perdu celle de sang, mais en avait peut-être gagné une autre… Elle n’en dit rien, se retrouvait presque gênée à parler de ce genre de choses, de peur peut-être qu’il la juge par rapport à cela. Elle savait ce qu’elle voulait faire, elle voulait trouver et donner un sens à sa vie. Rien ne lui semblait plus évident que de rejoindre ceux qu’elle avait toujours soutenu, de rejoindre cette famille qui avait toujours semblé vouloir lui ouvrir les bras.

Les paroles de Kilian la laissèrent perplexe. Elle n’était pas certaine de comprendre. La mettait-il en garde ? Il avait eu l’air décontenancé, et largement désapprobateur, mais elle s’y était attendu, et l’avait laissé faire, regardant la capsule se transformer en poussière. Des années durant elle avait été sa ligne de vie, aussi paradoxal que cela pouvait être. Un rappel constant qu’elle choisirait son destin, qu’elle choisirait de mourir plutôt que de trahir. Bêtement, elle y avait vu une preuve de son engagement auprès de l’Ordre, une extrémité qu’elle envisageait sans ciller.  Elle n’en avait jamais eu besoin bien qu’elle l’ait envisagé pour la première fois sérieusement la veille. Jamais elle n’avait été prise jusque là. Peut-être aurait-elle du, elle ne l’avait pas fait parce qu’elle savait qu’une fois morte ses parents subiraient pire encore. Elle avait tenue pour attendre les renforts. Peut-être seraient-ils morts tous les trois, plus paisiblement. De toute façon, le résultat avait été le même, ses parents étaient morts, et elle… Ash se demandait encore si cela n’aurait pas été plus simple, moins douloureux, avant que le visage de Neelam ne s’impose à elle. Elle était peut-être vivante pour s’assurer que son frère revienne à la raison. En tout cas, elle se raccrocherai à ça. Elle finirait par oublier la douleur, les sévices, cette souillure qui tordait son ventre la nuit de honte et de dégoût. Elle avancerai comme elle l’avait toujours fait, surmontant les compromis qu’elle avait du faire et les choses dont elle n’était pas fière.

Ou alors il la mettait subtilement en garde contre Edrick lui même ? Cela soulevait bien d’autres questions. Oh, elle n’avait pas été totalement aveugle ni naïve. Elle avait toujours su qu’il était différent. Son seul comportement envers ses parents en disaient déjà long, mais ces derniers mois, peut être ces dernières années, Ash avait vu que quelque chose avait lentement commencé à changer, ou peut être avait elle acquis suffisamment pour ouvrir réellement les yeux. Il était devenu plus dur, plus intransigeant, et foncièrement ne collait plus aussi bien avec l’image de jedi parfait que sa mémoire avait bâti. Cela ne l’avait pas gêné, elle devait l’avouer parce qu’elle avait eu le luxe de pouvoir se permettre de penser que la fin justifiait parfois les moyens. Elle n’était pas jedi. Elle pouvait penser ainsi. Mais les paroles de Kilian remirent quelque peu en question ses positions. Cela faisait partie des choses auxquelles elles n’avait pensé encore. Des choses qu’elle ne pouvait laisser en l’état sans au moins y re réfléchir au vu de son changement de statut. Elle ne pouvait plus se permettre les mêmes positions désormais et en même temps n’était il pas en train de lui dire de penser par elle même et non comme l’ordre l’attendait d’elle.

- Je dois avouer que ce n’était pas vraiment le genre de discours auquel j’aurai pu m’attendre... Est-ce ce que tous ici pensent ?

Décidément, il y avait quelque chose chez Kilian, et Ash réalisa qu’elle avait peut être bien trouvé quelqu’un de confiance, quelqu’un qu’elle pourrait suivre, écouter. Il semblait mesuré et ouvert tout en semblant intransigeant sur ce qu’il estimait moral. Ash savait que des années à décider d’elle même ce qui était moral et ce qui ne l’était pas entraînerait des réajustements nécessaires. Des réajustements qu’avec le recul, Edrick n’exigerait peut être pas. Qu'il n’encouragerait peut être pas. Elle se demandait d'autant plus si c'était une philosophie personnelle ou si c'était plutôt l'ordre qui avait évolué en ce sens. Savoir ce genre de choses lui permettrait aussi de situer les jedi les uns par rapport au autres. Au fond, elle savait qu'elle ferait mieux de lâcher prise et de ne pas penser à ce genre de choses mais des années à tenter de relier des fils ténus et d'avoir une vision globale des liens unissant les gens avaient tendance certainement à la faire tomber dans ces travers.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 284
MESSAGES : 534
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : Charlie Hunnam
Crédits : @greyguizmo

Profil
Inventaire: Deux sabres laser bleu & vert
Kilian parlait simplement, et exprimer ses propres conceptions qu’il pensait en accord avec les préceptes des Jedi. Son maître lui avait toujours dit qu’il devrait apprendre à penser par lui-même, ne pas se contenter de suivre une personne ou une idée transmise par une autre personne. Il remettait toujours en doute les choix de l’humain, et le forçait toujours à justifier ses actes et ses paroles. Parfois face aux autres, parfois entre eux. Le Jedi restait alors silencieux et observait simplement son élève, se permettant quelques mimiques de visages trahissant certaines de ses pensées. Pour Kilian, c’était un exercice naturel qu’il avait toujours utilisé auprès de son propre élève. Finalement peut-être était-ce cela ce qu’il pouvait apporter au conseil et aux autres. Cette manière de voir le monde et de l’appréhender à sa manière en suivant les valeurs de l’Ordre. Du point de vue du blond, la force de l’Ordre était dans sa diversité plutôt que dans son homogénéité. Il fallait pouvoir envisager les choses depuis d’autres points de vue, et offrir une vision différente à un même problème. La seule chose sur laquelle ne pas transiger était les fondements de l’Ordre. Le code. Ce dernier séparait les Jedi des Sith tout simplement. Cela ne signifiait aucunement qu’il fallait en devenir aveugle et intransigeant. Certes sa situation depuis quelques années remettait en perspective certaines règles acquises lors de l’enfance, mais qui n’avait finalement qu’un fondement humain et non neutre. C’était une décision imposée par un point de vue du conseil de l’époque, et non un fondement premier.

Pour le moment, Kilian tentait à sa manière d’offrir cette perspective différente à Ash. Il n’avait aucune envie de livrer une initiée entre les mains d’Edrick, sans lui permettre d’avoir un regard critique. Elle devait suivre les enseignements des maîtres et se les approprier, non pas suivre à la lettre ce qu’on lui dirait. La relation de maître à élève au sein de l’Ordre était un échange à double sens, et non une théorie à sens unique. Le maître sentait que son discours troublait la jeune femme, ou en tout cas il la prenait au dépourvu. Kilian devait bien admettre qu’il aimait provoquer ce genre de réaction. Prendre ses interlocuteurs à contre-pieds, agir différemment des attentes des autres ou prononcer des idées parfois étonnantes. En tout cas, il pouvait sentir le bouillonnement dans l’esprit de la jeune femme depuis sa place. Et nul besoin de la force. Son regard et son expression étaient parfaitement claires à ce sujet. Peut-être y’avait-il été un peu trop fort cependant. Elle ne devait pas non plus dans une sorte de méfiance accrue face aux autres membres de l’Ordre. Quand elle reprit la parole, et l’interrogea, le Jedi se redressa et lui sourit largement.


_ « Ah vous savez il y a autant d’individu et de pensées au sein de l’Ordre, qu’il y a d’expérience, d’origine et d’enseignement. »

Kilian se remémorait les différentes pensées qu’il avait pu croisé au sein de l’Ordre. Des plus anciens au plus jeune. Il y vivait depuis tellement longtemps, et les Jedi représentaient toute sa vie tout simplement. A une époque, l’humain s’était interrogé sur ses origines mais il avait fini par simplement accepté le moment présent. En fixant la jeune femme d’un regard doux, il reprit la parole.

_ « Ce que je vous dis et ma conviction intime. Elle n’engage que moi et probablement d’autres Jedi ayant le même genre de réflexion que moi. Comme je vous l’ai dit, vous n’êtes aucunement obligé de suivre aveuglément ce que je vous dis. » Il marqua une pause et observa un initié passer au loin. Il lui fit un signe de tête et continua. « Vous ne devez pas vous défier de tous, et tous les enseignements sont bons à prendre. Mais vous devez garder un esprit critique et ouvert. C’est selon moi la voie à suivre afin d’être en accord avec vos convictions. Cela demande de l’honnêteté et du recul… Deux qualités que je suis sûr que vous possédez. »

Un petit encouragement pour ne pas qu’elle parte défaitiste avant même d’avoir commencé. Finalement ces deux qualités demandaient une autre principale qu’elle possédait. Le courage. Il fallait du courage pour admettre les mensonges sur sa personne, et le courage de penser par soi-même pour prendre ses propres décisions. Kilian se redressa et lui tendit la main pour l’aider à se relever.

_ « Et si nous allions faire soigner cette blessure… Je vous aiderais bien, mais mes compétences dans ce domaine sont plutôt aléatoires. Je préfèrerais éviter d’aggraver les choses involontairement. » Un sourire tout simple ponctua cette phrase avant qu’il ne continue. « De toute manière selon moi, le code est à respecter à tout prix pour ne pas dénaturer l’Ordre et nos pouvoirs. C’est ce qui nous sépare des Sith et du côté obscur. Mais comme pour toute destination, la route à suivre n’est pas unique. Quelle route est la meilleure… quelle route est mauvaise. Difficile à dire. Un chemin ardu pour l’un deviendra le chemin le plus simple pour un autre. »

Kilian la guidait dans les couloirs du temple vers l’infirmerie. Il marchait d’un pas lent pour se mettre à la hauteur de la jeune femme, et se préparer à la soutenir en cas de besoin. Elle avait beaucoup de choses à assimiler et à appréhender à présent. Et puis il lui restait encore à prendre sa décision finale. Ce qu’il ne considérait pas comme étant acquis pour le moment. Des doutes étreignaient son cœur, et il y avait beaucoup de non-dit de sa part comme de la sienne. Lui dans le but de lui permettre de se faire sa propre opinion… et elle… Dans un but qui lui était propre, dont il connaîtrait peut-être les secrets à l’avenir.

_ « Sachez toutefois que je reste à votre disposition pour toute question, ou simplement pour discuter. Ce sera un plaisir. Mais comme mon maître me le disait souvent, si vous cherchez une réponse claire et un ordre ce n’est pas auprès de moi qu’il faut le chercher. » Il réfléchit quelques secondes et ajouta. « En dehors de la stratégie et des batailles, je ne suis guère directif et je n’aime pas ça de toute manière. »

Ce n’était pas forcément un au revoir. Ou plutôt la décision appartiendrait à la jeune femme. Ils étaient arrivés devant l’infirmerie, et le maître parla rapidement à la personne présente qui invita Ash à se coucher pour être soigner. Un soin de force pour l’aider à guérir plus rapidement. Il aurait été dommage de s’en priver vu les capacités de certains membres.

_ « Demain sera organisé une cérémonie du souvenir. Un bûcher où nous jetterons des affaires des disparus pour leur souhaiter bonne route, et honorer leur mémoire. Une manière d’avancer et ne pas ressasser le passé. Cela vaut autant pour des proches que pour une vie. » Il lui fit un clin d’œil. « Si vous le souhaitez je peux rester pour continuer notre discussion ou si vous avez encore des questions… sinon j’enverrais une personne vous conduire à une chambre. Nous attendrons votre réponse demain dans la journée, puisque nous accueillerons les nouveaux initiés et nous nommerons les futurs padawan et les futurs chevaliers. L’avenir est la seule chose importante avec le moment présent. Le passé doit nous servir de leçon mais ne pas nous retenir. »

A présent, Kilian attendait la réponse de la jeune femme. Nul doute que Jayden reviendrait à ses côtés rapidement, à moins que la présence du maître ne l’intimide. Leur lien était profond, et il était probablement le plus mal placé pour leur faire la leçon. Ce qu’il ne comptait pas faire de toute manière.


Un Jedi utilise la Force pour la connaissance et la défense,
jamais pour l'attaque.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : 1189
MESSAGES : 312
AFFILIATION : Ordre Jedi
Avatar : priyanka chopra
Crédits : shiya

Profil
Inventaire:
Décidément, Kilian n’était pas vraiment ce qu’Ash aurait attendu de la part d’un maître du Conseil de l’Ordre, peut-être était-ce le signe que les temps changeaient, et que les événements récents avaient amené un renouvellement dans l’Ordre. Cela lui fit un pincement au coeur, aujourd’hui, ses parents auraient-ils autant souffert ? Il n’était à aucun moment question de changer les règles sur les relations amoureuses, mais peut-être les choses se seraient-elles faites avec moins de heurts. Ash n’imaginait pas que ces choses là puissent changer, même si ses parents avaient avoué que la règle du mariage était finalement récente au vu de l’histoire Jedi, et qu’elle avait été mise en place pour éviter les dynasties comme chez les siths. Elle n’en savait guère plus, mais elle n’imaginait pas que cela soit remis en question. En tout cas, Kilian semblait ouvert, progressiste, et Ash avait cet irréprésible sentiment qu’elle pouvait lui faire confiance, malgré toute ses mises en garde même envers lui même. Elle buvait ses paroles, les laissant l’imprégner, en retirant tout ce qu’elle pouvait. Cela serait sa vie désormais. Ecouter, apprendre. Elle espérait que cela ne se résumerait pas aux enseignements théoriques, mais elle n’eut guère besoin de regarder ses mains pour comprendre qu’il était loin d’être un érudit, ou pas seulement, mais bien un homme d’action et de premières lignes. Ash avait toujours été sensible à ce genre de détails, ceux que les autres ne percevaient pas. Une posture, un geste machinal, une façon de relever la tête ou de courber les épaules. Son héritage lordien était en cause, bien sûr. Sa mère lui avait appris leur langage kinétique avant même qu’elle n’apprenne à parler ou à marcher, et elle l’avait employé toute sa vie avec elle, bien qu’elle ait fait attention de ne jamais laisser son père et son frère qui était un peu moins doué de côté. Cela avait été le lien avec sa mère, fait de micro gestes et de regards complices. Elle lui manquait terriblement…

Ash se reconcentra sur son interlocuteur, ses pensées ayant dérivé l’espace d’un instant. Elle fut gênée un instant, l’honnêteté avait été une de ses qualités, à laquelle elle n’avait fait appel depuis bien longtemps, les évènements et les circonstances l’avaient mené à plutôt l’enfouir et à accepter au contraire d’aller à son encontre. Le recul, en un sens malheureusement, ne lui faisait pas défaut...

- Je l’espère en tout cas… Je dois admettre que l’honnêteté n’était pas vraiment quelque chose de bien requis dans ma profession. Mais envers moi-même c’est encore une chose différente...

En tout cas, elle appréciait sa franchise, peut-être que ses paroles sauraient s'éclairer d'autant plus dans les semaines à venir. Ash aquiesca, elle savait qu’elle avait très largement abusé des anti douleurs, et que la personne en charge de l’infirmerie lui passerait un sacré savon… Elle avait tenu avec un cocktail de médicaments et de pansements au bacta d’une propreté douteuse, sans compter sa volonté. La douleur intérieure était de toute façon telle qu’au fond, elle ne sentait plus grand chose… Elle se releva, grimaçant en passant la main sur ses côtes. Ses anti douleurs commençaient déjà à perdre de leur effet, et elle lui emboita le pas, soulagée de savoir qu’elle serait entre des mains expertes bientôt.

- Merci beaucoup… elle hésita un instant Maître Vakarian. Je n’hésiterai pas, et je ne saurai vous remercier pour votre accueil et vos paroles. Je ne les oublierai pas.

Ils étaient arrivés devant l’infirmerie, et elle l’écouta lui parler des évènements pour la journée du lendemain.

- Je vous remercie, mais je pense qu’ils risquent d’en avoir pour un moment… et j’aurai besoin de me reposer avant demain. J’aurai surement d’autres questions, une fois que j’aurai pu y réfléchir…. Je n’hésiterai pas.

Ash esquissa un sourire, elle se disait qu’elle aurait surement des explications à fournir, un rapport à faire, mais elle savait qu’elle ferait sa demande officiellement pour rejoindre l’Ordre. Le lendemain serait une grosse journée, elle n’en douterait pas, maintenant elle devait penser à se remettre sur pied, correctement, pour pouvoir avancer. Tant de choses à réfléchir, tant de choses à éclaircir. Elle poussa la porte de l’infirmerie, et se retourna vers Kilian avant de rentrer.

- Merci encore, pour tout.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Echoes of the Force :: Tython-
Sauter vers: